Recherche

28/02/2017

Cerise griotte de Benjamin Lacombe

Quatrième de couverture

Cerise vit seule avec son père, qui travaille dans une fourrière. Elle aime s’évader dans ses romans et grignoter du chocolat et du gorgonzola. En revanche, elle déteste les cerises, ces fruits qui lui ont donné son prénom, et l’école, où l’on se moque de ses rondeurs. Comment espérer que le bel Angelo qui fait fondre les filles à la récré puisse un jour la regarder ?
Un matin, Cerise découvre au fond d’une cage de la fourrière une petite chienne peu ordinaire. C’est un shar-pei, une petite boule de plis venue des pays d’Asie. Avec ses kilos de peau en trop, elle et Cerise forment un beau duo ! Les deux amies deviennent inséparables, Cerise a trouvé sa Griotte. Le père de Cerise l’avertit : Griotte n’est pas à elle, il lui faudra un jour s’en séparer. Devant la détresse de sa fille, il lui promet cependant qu’elle lui appartiendra si au bout d’un mois personne ne la réclame. Le trentième jour, Cerise est inquiète : trois personnes se présentent à la fourrière...

Mon avis

La lecture de Cerise Griotte est particulière, pas en lien avec mon travail ou parce qu’il s’agit de Lacombe mais plutôt le fait que l’héroïne s’appelle Cerise (petit clin d’œil pour Nyx Shadow). Et pour savoir si cette histoire était triste ou dure (ce qui est parfois le cas avec Lacombe), le but n’étant pas d’offrir un cadeau déprimant, il me fallait le lire.

Et comme cet album m’a bien plu, j’en profite pour vous donner mon avis sur le blog. Evidemment, cette chronique est mise en ligne bien après la réception du livre par Nyx Shadow pour que le cadeau ne soit pas dévoilé en amont.


Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite. L’histoire est mignonne et bien sympathique, nous suivons donc la vie de Cerise, qui n’est pas toujours évident. Elle se sent un peu seule et parfois rejetée alors lorsqu’elle fait la rencontre de ce petit shar-pei dont on se moque à cause de son apparence, elle va s’en enticher. Mais son père la met en garde puisque des propriétaires peuvent très bien la vouloir, alors Cerise s’arrange toujours pour faire sortir Griotte, nommé en lien avec son propre prénom, lorsque des gens viennent à la fourrière pour qu’elle puisse garder son chien.

Evidemment, on se doute un peu de la fin mais qui nous surprendra tout de même. C’est une jolie fin, même si un petit peu triste, pas beaucoup, mais qui peut redonner un autre espoir.

L’héroïne s’appelle Cerise, elle est une amoureuse du chocolat et des livres, alors forcément, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre et de l’offrir à Nyx Shadow.



Je ne suis pas fan des dessins de Lacombe, c’est pourquoi je ne lis pas ses albums mais je dois dire qu’ici ils sont plutôt réussis et donne une certaine ambiance à l’histoire. Je reconnais que cela fait un beau livre. Il s’agit ici de la version poche mais il existe en grand format album pour ceux qui préfèrent.

En bref, Cerise Griotte est une jolie histoire que je vous invite à découvrir, une rencontre et une amitié entre une petite fille et un shar-pei qui pourrait bien changer quelque peu le quotidien de la jeune Cerise.

A partir de 5 ans.

27/02/2017

Marquer les ombres de Veronica Roth (Marquer les ombres 1)

Quatrième de couverture

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

Mon avis

Marquer les ombres est le nouveau roman de Veronica Roth, connue pour sa trilogie Divergente, une série qui ne m’avait pas vraiment emballé sur l’ensemble car au final il n’y a que le premier tome que j’avais adoré. Les deux derniers étant des déceptions pour moi pour différentes raisons, je vous invite à voir mes avis sur chacun des tomes pour mieux comprendre mon ressenti. Néanmoins, je l’avoue, j’étais assez intriguée par ce nouveau livre et me demandais bien ce qu’elle pouvait faire. raison pour laquelle j’ai décidé de le lire même si sa précédente série ne m’avait pas convaincu sur le long terme.

Ce n’était pas sans appréhension que j’ai commencé cette lecture mais j’ai essayé de faire abstraction pour me plonger dans ce nouvel univers et lui donner sa chance et je dois dire qu’au final j’ai été plutôt surprise. C’est un univers intéressant et prometteur. Reste à voir ce que donnera la suite évidemment, en espérant que ce soit aussi intéressant voire meilleur et que ça ne fasse pas comme sa précédente trilogie pour moi. En tout cas, pour le moment ça m’a mis l’eau à la bouche.

J’ai beaucoup aimé l’univers construit avec ses propres codes, ces univers avec une politique bien précise, des peuples très différents dont un qui essaye d’avoir le pas sur le reste. C’est plutôt clair, même si dans un premier temps, on nous plonge dans un univers sans trop d’explications. Après tout, les personnages connaissent leur monde et ne nous explique pas toujours tout. Beaucoup de termes ne sont pas expliqués (sauf si l’on regarde à la fin de l’ouvrage l’index) mais Cyra qui est principalement la narratrice, n’évoque pas tous les aspects politiques de son monde. Ce n’est qu’à mesure que l’on est en mesure de comprendre là où l’on met les pieds et cela peut prendre un peu de temps.

Au début, on est un peu perdu, j’avoue qu’il m’a fallu un petit temps d’adaptation mais très rapidement on comprend comment cela fonctionne et l’on voit à quel point l’univers est assez précis et plus complexe qu’il n’en a l’air. De quoi m’intriguer et me plaire car ce qui est au cœur des événements, c’est la lutte des pouvoirs, aussi bien politique que magique. Tout pour me plaire, je ne suis donc pas déçue du voyage.

Chaque personne possède un don qu’il finit par développer en fonction de son caractère. C’est un système assez complexe et ça, on ne le découvre qu’à mesure, chacun des personnages un pouvoir bien particulier. Si pour certains il peut être inoffensif, après tout dépend de l’usage qu’on en fait, pour d’autres cela peut être plus noir et destructeur. Les pouvoirs ont toujours un revers, ce n’est pas toujours pour œuvrer dans le bien, reste à voir ce que l’on en fait. Tout est toujours une question de choix.

L’intrigue en soit est plutôt simple mais on commence à voir les prémices de quelque chose de plus grand pour la suite, donc j’attends de voir pour me faire une meilleure idée de cette série. Mais elle est bonne et bien menée dans l’ensemble, ça reste cohérent et prenant. J’étais très curieuse de voir où l’auteur allait nous emmener et voir ce qu’elle allait faire.

Comme dans Divergente, c’est assez lent comme intrigue, il ne faut pas s’attendre à des guerres et des batailles dès le début du livre. la mise en place se fait tranquillement, le temps de prendre ses marques et de faire connaissances avec les personnages. La vraie action arrive surtout à la fin du livre, ça s’accélère et les problèmes affluent, mais durant tout le livre, l’auteur s’est surtout concentrée sur ses personnages pour montrer leur relation évoluer et que tout cela aura forcément des implications dans la suite des événements.

Si certaines révélations n’en ont aps été pour moi, d’autres m’ont bien surprises donc c’est toujours agréable de se faire berner, je ne m’attendais pas à ça. ça peut être très intéressant pour la suite, reste à voir, encore une fois, ce que l’auteur va faire dans le prochain tome.

En revanche, comme dans Divergente, ce qui ne fonctionne pas c’est la partie romance. Certes, j’aime bien quand il y a des romances ce n’est pas gênant et vu les personnages ça aurait pu être super intéressant de voir le basculement entre la haine et l’amour… Après tout, on dit toujours qu’il n’y a qu’un pas entre les deux mais je trouve qu’à chaque fois il manque d’alchimie pour totalement y croire et je trouve que c’est trop soudain. Le passage entre la haine et l’amour est trop rapide pour que ce soit vraiment crédible à mes yeux. mais je l’avoue, ce qui m’a plu dans ce livre ce n’est pas l’aspect romance entre les deux personnages mais plutôt leur caractère et l’univers qui existent autour car c’est plutôt prometteur. reste à voir ce que donnera la suite pour s’en faire une meilleure idée, j’espère ne pas être déçue.

Les personnages sont intéressants car ils ne sont pas manichéens, rien n’est blanc, rien n’est noir c’est beaucoup plus nuancé et c’est surtout le cas dans le personnage de Cyra qui est le bourreau officiel de son tyran de frère. Elle est crainte et en même temps, elle est fragile, on voit rapidement le revers de la médaille et de ce que cela lui coûte. J’ai beaucoup aimé cette dualité, cette force et la crainte qu’elle inspire et en même temps la fragilité et la souffrance qu’elle incarne à cause de ce pouvoir si terrible.

Quant à Akos, il paraît être le garçon parfait et gentil mais lui aussi cache un certain nombre de choses et est moins lisse qu’il n’y paraît. C’est un personnage qui m’intrigue, j’ai hâte d’en savoir plus à son sujet pour mieux le cerner.

En bref, ce premier tome de Marquer les ombres m’a plutôt surprise dans le bon sens. j’avais une certaine appréhension du fait que je n’avais pas trop aimé la trilogie précédente de l’auteur, alors même que l’idée de base était intéressante. Mais là, je dois dire que cela me plaît bien comme univers, cela semble prometteur. Je suis très curieuse de voir ce que la suite donne et retrouver les personnages qui sont intéressants. Affaire à suivre donc !


C'est lundi, que lisez-vous ? [92]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ?

26/02/2017

Liebster Award livresque


J’ai été tagguée par Bloguiblogas. Alors normalement je suis sensée dire 11 choses sur moi, mais j'avoue avoir la flemm' alors du coup je ne réponds qu'aux questions qui m'ont été posées par elle.

Où est-ce que tu lis le plus souvent ?

Dans les transports en commun, il faut bien s’occuper durant le trajet qui est assez long.

A quel point la couverture d'un livre influence ton choix ?

Fortement. J’avoue qu’une jolie couverture va me donner envie d’en savoir plus et de regarder la 4e de couverture pour voir de quoi ça parle, a contrario une couverture moche ne me tentera pas donc peu de chance pour que je m’y intéresse, quitte à passer à côté d’une perle. Je tente de regarder un peu plus maintenant car je sais qu’on ne peut pas toujours se fier à la couverture pour choisir un livre mais on ne s’y fait pas, avoir de beaux livres est aussi important pour moi ^^

Es-tu plutôt littérature jeunesse ou adulte ?

Les deux. Il est vrai que dans le cadre de mon travail, je lis plus de littérature jeunesse (libraire dans le rayon jeunesse forcément…) mais j’ai besoin de lire des livres adultes de temps en temps donc j’essaie d’alterner même si du coup les lectures « adultes » deviennent des lectures plaisirs simplement, quand les livres jeunesse sont à la fois pour le boulot et aussi pour le plaisir.

Est-ce que tu relis souvent des livres ?

Non… Je relis peu voire pas en fait… Il y a tellement de livres à découvrir et à lire que du coup je ne relis pas les anciens. Après il m’arrive de reprendre un livre et d’en relire des passages, je ne relis pas en entier mais par petite touche.

Quel est le livre que tu as le plus relu ?

Je pense que c’est le tome 3 d’Harry Potter, j’ai dû le lire 2 ou 3 fois en tout. mais vu que je ne relis pas vraiment, ça reste peu ^^

Quel est ton auteur préféré ?

Mon auteur préféré c’est difficile à dire mais j’ai tellement adoré les trilogie Kushiel et Imriel de Jacqueline Carey que je dirai elle. Mais après j’aime beaucoup ce que fait Charlotte Bousquet, même si je n’ai pas encore lu tous ses livres, j’en ai un certain nombre à mon actif maintenant.

Quel est ton héros préféré ?

Difficile à dire une fois encore, et ce serait davantage une héroïne d’ailleurs, je dirai soit Phèdre (Kushiel) parce qu’elle est incroyable, c’est un personnage qui ne peut que nous marquer.

Quelle est la lecture qui t'as le plus marquée ?

Je vais me répéter mais ça sera la trilogie Kushiel de Jacqueline Carey qui est juste incroyable. Ça fait 8 ans que j’ai lu cette série et pourtant elle me reste en mémoire, je ne cesse pas de souler les gens avec cette série pour qu’elle soit lue le plus possible tant elle est géniale.

Quel est ton dernier coup de cœur ?

Le dernier coup de cœur c’est le 6e tome de la série de comics Saga qui est juste géniale. Je suis impatiente de lire la suite parce que c’est vraiment un univers extra.

Y a-t-il un livre que tu attends avec impatience en 2017

Il y a le 2e tome de Six of Crows de Leigh Bardugo. Gros coup de cœur l’année dernière pour le 1er tome et j’ai hâte de lire cette suite qui arrive en avril.

Sur ton blog, est-ce que tu parles de tous les livres que tu lis ou seulement de certains ?


Je parle de tous ceux que j’ai lu du coup c’est pour ça qu’il y a autant que chroniques sur mon blog, après il m’est arrivé une fois ou deux de ne pas parler de certains livres parce que l’intérêt n’était pas trop là (comme certains albums pour enfants). Mais sinon oui, j’écris un article sur chacun des livres lus.

Le Petit Chaperon Quoi ? de Raphaël Fejto

Quatrième de couverture

Connaît-on bien l’histoire du Petit Chaperon... Bleu ? Vert ? Rouge ? C’est quoi un « chaperon » ? Une robe ? Un pyjama ? De qui doit se méfier le Petit Chaperon dans la forêt ? D’un crocodile ? D’un serpent ? D’un loup ? Des devinettes et des jeux pour raconter la véritable histoire du Petit Chaperon... Rouge.

Mon avis

A la librairie où je travaille, j’ai prévu de faire une table thématique spéciale « contes », avec notamment tout ce qui est réécritures et contes détournés en jeunesse, allant pour les plus petits jusqu’aux jeunes adultes. Et une de mes collègues a trouvé ce titre-là, que je ne connaissais pas, pour les plus petits et je dois dire que cela a été une très belle découverte. Voici la raison pour laquelle je vous le présente aujourd’hui car je pense qu’il pourrait en intéresser certains.

Le Petit chaperon quoi ? est un album cartonné racontant le conte du Petit Chaperon Rouge, à la différence près qu’il est interactif car à chaque fois, des questions sont posées à l’enfant avant de poursuivre l’histoire. Cela lui permet de participer à l’histoire même s’il ne sait pas lire.

  
C’est une histoire bien sympathique ici, celle du Petit Chaperon Rouge qui suit la version des frères Grimm, pour ceux qui la connaissent, vous savez ainsi comment cela se termine et il est vrai que la partie jeu et interactive ajoute un vrai plus au livre et pourra plaire aux plus jeunes.


Les illustrations sont simples, tout en aplat, c’est un graphisme que l’on trouve souvent dans les albums jeunesses pour les plus petits car tout est en contraste avec peu de couleurs. C’est simple mais efficace et le rendu est plutôt réussi ici.


En bref, Le Petit Chaperon quoi ? est un album bien sympathique que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est une réécriture dans le sens où la partie jeu de l’histoire permet plus d’interaction avec l’enfant à qui on lit l’histoire et lui permet de participer, même s’il ne sait pas encore lire tout seul. Un livre-jeu où l’on a tout de même une histoire. Un livre à découvrir.

A partir de 3 ans.

In My Mailbox (272)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

25/02/2017

Mon petit livre d’art pour raconter la mythologie d’Aude Le Pichon


Quatrième de couverture

Les grands mythes grecs et romains sont à l’origine de notre culture artistique et constituent la mémoire de notre civilisation européenne. Les dieux, déesses et héros qui en sont les protagonistes sont encore aujourd’hui une source d’inspiration pour de nombreux artistes, que ce soit dans la littérature, le cinéma ou la peinture.
Dans cet ouvrage, ce sont 60 œuvres d’art (tableaux, mosaïques, enluminures...) qui permettent au lecteur de rencontrer ces grands héros, héroïnes, dieux et déesses de la mythologie grecque et romaine.
Une initiation ludique à la mythologie !

Mon avis

 Mon petit livre d’art pour raconter la mythologie est un documentaire sous forme d’abécédaire pour se familiariser avec les personnages de la mythologie, les dieux, déesses, héros etc., tout en découvrant un certain nombre d’œuvre d’art, de l’antiquité à nos jours. De quoi découvrir un peu l’histoire de l’art et la mythologie de manière ludique. C’est un documentaire qui m’a bien plu et que je vous invite à découvrir.

Chaque double page est composée de la même manière, de quoi faire un ensemble homogène. Sur la page de gauche se trouve le nom d’un personnage mythologique, comme par exemple ici Achille, le premier personnage de l’abécédaire. Ensuite vient un adjectif caractérisant le personnage puis la référence de l’œuvre d’art. Enfin, un texte, comme un cartel, vient expliquer l’œuvre que l’on peut admirer sur la page de droite.


Et en bas de la page se trouve une question pour jouer afin de tester les connaissances de celui qui lit ce documentaire. C’est pratique et ludique, de quoi initier petit à petit à la mythologie à travers des œuvres d’art.


Mon petit livre d’art pour raconter la mythologie répertorie ici une 60aine d’œuvres et presque autant de personnages de la mythologie. Certains étant en double comme par exemple Hercule.

C’est un bel ouvrage pour s’initier à la mythologie à travers des personnages et des épisodes bien particulier et à travers des œuvres d’art venues de tout temps. On peut très bien passer d’une sculpture antique à un Picasso en passant par une tapisserie. De quoi découvrir un certain nombre d’artistes et d’œuvres d’art. je vous avoue que je ne les connaissais pas tous. Beaucoup d’artistes m’évoquaient des œuvres mais pas spécifiquement celle qui était présentée. Cela a donc été une bonne découverte pour moi et montre que l’on peut toujours apprendre de nouvelles choses.


A la fin de l’ouvrage se trouve les solutions aux questions posées tout au long du documentaire ainsi qu’un index des personnages pour s’y retrouver plus rapidement. Il faut savoir que les noms évoqués dans l’ouvrage sont ceux des romains et non des grecs, mais ils sont inscrits entre parenthèses dans cet index si jamais on connait mieux les personnages sous leur nom grec que romain.

En bref, Mon petit livre d’art pour raconter la mythologie est un documentaire ludique et bien pensé pour les jeunes enfants qui veulent s’initier à l’art mais également à la mythologie.

A partir de 7 ans.

Vous aimerez aussi

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...