La Confrérie de l'Horloge d'Arthur Slade (Les Agents de M. Socrate 1)

Quatrième de couverture

Ere victorienne, la campagne anglaise : le mystérieux M. Socrate se rend dans une galerie de monstres. C'est ainsi qu'il fait la connaissance de Modo, nouveau-né difforme aux pouvoirs de transformation étonnants. Durant quatorze ans, Modo recevra les étranges enseignements de M. Socrate où les cours de géographie et de latin côtoient les leçons d'arts martiaux. Elevé dans un manoir dépourvu de tout miroir à quelques kilomètres de Londres, Modo est brutalement jeté dans les rues de la capitale pour accomplir sa première mission. Aidé de la belle Miss Octavia, il devra mettre tous ses talents à l'œuvre pour arrêter la terrible machination de la Confrérie de l'Horloge.

Mon avis

Bon à la base, ce n'était pas ce livre là que j'aurai dû lire, mais comme je n'ai pas été douée, je n'avais pas remarqué que je m'étais procurée le tome 2 d'une série, alors que je n'avais pas lu le tome 1. Du coup, il a bien fallu rattraper ça (oui, quand même c'est mieux de lire les livres dans l'ordre) et du coup, voici le 1er tome de la série : Les agents de M. Socrate d'Arthur Slade.

Eh bien, je dois dire que ça a été une vraie surprise de lire ce livre. A savoir qu'il fait partie du genre steampunk (pour ceux qui ne connaissent pas, comme moi il y a peu de temps, ce genre mélange à la fois une époque ancienne, souvent victorienne à ce que j'ai pu voir, avec des technologies que l'on peut trouver de nos jours). C'est un genre que je ne connaissais donc pas du tout et franchement, le mélange des « générations » m'a bien plu. Ça change et c'était pas mal.

L'écriture de l'auteur est agréable à lire, c'est fluide et très facile. De plus, le fait que les chapitres soient courts, et bien ça se lit encore plus rapidement (pour preuve, il ne m'a même pas fait deux jours, malgré ces 300 pages, mais bon c'est écrit assez gros avec de bonnes marges). Donc, la lecture a vraiment été agréable et l'histoire était très sympathique, même si ce n'est pas LE livre de l'année, il reste quand même très agréable à lire. Les lectures faciles sont très bien pour la détente et ne pas se prendre la tête.

Dès le prologue on fait la rencontre de deux personnages fars de l'histoire. C'est intriguant parce qu'on se demande ce qu'ils vont faire, même si on se doute un peu quel genre de collaboration il va s'agir.

Ensuite, on retrouve un homme qui se trouve en France et qui va voir des forains pour faire la rencontre d'une étrange créatures (au vu de la 4e de couverture, il n'est pas très compliqué de savoir de qui il s'agit). On fait donc la rencontre de Modo, un bébé d'un an à peine qui va donc être recueilli par ce fameux M. Socrate.

De retour en Angleterre, où se passe toute l'action principale, on voit la jeunesse de Modo, son apprentissage au sein du fameux château. Puis après quelques années passés là-bas, il va enfin sortir pour la première fois pour une mission dont Modo ignore tout et se retrouve tout seul et doit survivre à la rue. A partir de là, tout s'enchaîne très rapidement car il a bien l'intention de vivre. Ainsi, on le retrouve après plusieurs mois et une étrange jeune fille vient le voir pour lui confier une mission qui va le mener sur une piste dangereuse et bien plus complexe qu'elle n'en a l'air. Aidé par Octavia (la fameuse jeune fille), ils vont essayer de découvrir ce qui se passe dans Londres alors que des jeunes disparaissent mystérieusement...

Modo est un personnage vraiment attachant. Il est laid, à un point inimaginable, mais on compatit pour lui, surtout le jour où il découvre pour de vrai à quel point il l'est... J'étais vraiment triste pour lui, ça fait mal. Mais cela ne l'empêche pas de vivre, même s'il est emprisonné dans ce château où on lui fait toute une éducation (érudition avec l'histoire, la littérature... mais également différents types d'arts martiaux). Je regrette un peu que cette partie là de sa vie soit si vite expédiée. En quelques chapitres (3 à peine) on nous montre cette vie là alors que ça dure tout de même treize ans. J'aurai aimé en voir un peu plus mais en même temps, vu l'épaisseur du livre et l'histoire majeure qui allait en découler, cela paraît normal. Et bon, ce n'est pas si important au final, mais j'aurai aimé voir tout ça un peu plus en détails tout de même.

J'ai beaucoup aimé Octavia aussi, c'est une jeune fille attachante et très intéressante et il me tarde de la retrouver dans la suite de la série parce que ça promet vraiment quelque chose.

M. Socrate est un personnage très mystérieux. Il appartient à la noblesse sans aucun doute étant donné sa manière d'être et le fait d'avoir pu « élever » Modo de cette manière, mais on ne sait quasiment rien sur lui et du coup ça m'intrigue énormément. Au fil de notre lecture, on en apprend un peu plus sur son compte mais pas grand-chose et tous ces mystères sur ce personnage ne font qu'attiser ma curiosité car je suis certaine qu'il cache énormément de choses...

On n'est pas seulement du point de vue de Modo, mais également du côté des méchants. Et même si on sait qui ils sont, il n'empêche qu'on ne connait absolument pas leur but et que tout le long de l'histoire on se demande ce qu'ils sont en train de mijoté et franchement jusqu'à la fin (ou presque) je me demandais encore ce qu'ils étaient en train de faire. Le mystère reste donc entier sur ces personnages et sur leur but. Le mystère autour de la Confrérie de l'Horloge est donc maintenu assez longtemps et j'ai trouvé ça bien. Au moins ça fait du suspense et à certains moments j'ai vraiment été surprise par la tournure des évènements.

Ce livre a donc été une véritable surprise, je me suis laissée entraîner aisément dans cette histoire qui est vraiment bien menée, et très bien écrite. Ce n'est pas un chef d'œuvre, je ne pense pas, mais ça se laisse quand même lire, je l'ai beaucoup apprécié et je lirai la suite avec plaisir. C'est donc une série à découvrir. Ça reste de la jeunesse donc on s'attend à certaine chose, mais ça ne gâche rien du tout, bien au contraire. C'est frais et j'ai bien aimé ce livre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)