L'heure des fées de Christelle Verhoest (La trilogie des fées 1)


Attention, gros spoiler dans le synopsis

Quatrième de couverture

Septembre 1943.
Maria a quinze ans. Orpheline sans ressources, elle est recueillie par un ami de jeunesse de sa mère, médecin de Bretagne : Olivier de Lordremons. Mais à son arrivée au manoir, Ael, le fils de son hôte, un garçon de seize ans, se montre froid et la fuit. Pourquoi ? Pour que Maria réalise ce que sont les Lordremons, Deniel, un adolescent du village dont elle s'est rapprochée, l'emmène chez sa cousine Lusia, qui ressemble à une fée... Lusia laisse entendre que les gens différents, comme elle-même, comme Ael... et comme Maria, sont en général rejetés, et qu'on les craint.
Devant l'insistance d'Olivier, qui ne veut plus que son fils ignore ce qu'il est, Ael se rend chez Lusia, mais rejette ses dons et s'enfuit. Maria le retrouve, et l'adolescent lui avoue ne pas savoir quoi faire de ce qu'il est. Les deux adolescents échangent leur premier baiser, sous une pluie battante. Empli d'une énergie nouvelle, Ael accepte dès lors l'aide de Lusia, pour mieux connaître et développer ses pouvoirs d'enfant des Anciens Dieux, investis de dons féeriques... Après toutes ces révélations pour le moins surprenantes, Maria se demande maintenant quels sont ses pouvoirs, à elle ?

Mon avis

Déjà, je peux dire que j'ai bien bataillé pour l'avoir ce livre. J'ai jamais eu de chance, à chaque fois que je le voulais, il n'y avait plus d'exemplaires et quand on me disait que c'était bon, bah une fois encore, je me faisais avoir et je n'en avais pas. Mais j'ai fini par l'avoir ! Ça y est, je l'ai enfin eu ma dédicace ! Même si je connais l'auteure, je reste tout de même objective sur cette lecture que j'attendais depuis des mois parce que l'histoire m'avait bien intriguée et intéressée. Et ce que je peux d'ores et déjà dire, c'est que je n'ai pas du tout été déçue !

Je conseille une fois de plus, de ne pas lire le synopsis parce que ça dévoile presque tout le livre, donc ce n'est vraiment pas terrible si l'on veut découvrir l'histoire. L'écriture de l'auteure est vraiment agréable à lire, fluide et on s'insère facilement dans la peau de cette jeune héroïne pas comme les autres.

Au début du livre, on découvre Maria, jeune orpheline, dans le contexte de guerre, vu que cela se passe en septembre 1943. Elle apprend qu'elle va dorénavant vivre en Bretagne, dans la famille de Lordremons, un ami de jeunesse de la mère de Maria. La jeune fille s'en réjouit, se disant que ça ne pouvait être que mieux que l'orphelinat où elle se trouvait comme elle était « rejetée » par les autres pensionnaires. Mais elle va un peu déchanter en arrivant, car même si on lui réserve un accueil chaleureux, notamment de la part de l'intendante et du maître des lieux, son fils Ael, lui réserve un accueil froid et distant. Aussitôt, Maria se sent de nouveau rejetée et ne comprend pas pourquoi il se comporte ainsi envers elle. Assez rapidement, elle va se rendre compte de certaines choses au sein du manoir, mais aussi par les ouïs-dires du village qui trouve la famille Lordremons des plus étranges.

C'est donc dans un univers proche au nôtre que cette histoire se déroule, mais en même temps, on nous montre un autre aspect, que les gens ignorent ou sentent mais ne peuvent comprendre et en saisir toute l'ampleur. Pendant un long moment, on ne sait rien sur la famille, on découvre des choses, mais on ne nous dit pas clairement ce qui se passe, de sorte que le lecteur a envie de savoir et donc les pages défilent à une vitesse folle. Après tout, je n'ai même pas mis une journée pour le lire, que quelques heures en vérité, donc ça prouve que ça se lit bien.

On évolue dans cette famille, on se demande ce qu'ils peuvent bien cacher et au fur et à mesure des pages, on prend peu à peu conscience de ce qu'ils sont et pourquoi les gens sont si réservés à leur égard. La moindre des choses qu'on puisse dire c'est que ça ne s'arrête jamais. Il n'y a pas toujours de grandes actions, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne se passe rien. Bien au contraire, on a un petit élément qui peut prendre toute son ampleur, et nous faire découvrir plein de choses, des vérités cachées pour le bien de tous. Cela permet donc de faire avancer l'histoire, petit à petit, même si on ressent une rapidité dans l'action.

On s'attache rapidement aux personnages. J'aime particulièrement Ael et Maria, les deux personnages principaux, même si les autres personnages secondaires, comme les membres de la famille Lordremons, ou même encore Deniel sont très sympathiques, Ael et Maria forment un duo des plus atypiques mais en même temps... Maria est une jeune fille douce et attachante. Comme elle, on essaye de savoir ce qui se passe et pourquoi on dit tant de choses sur cette famille. Elle est timide par certains égards, mais en même temps, elle ne se laisse pas faire, quand besoin est... sauf en présence d'Ael, elle semble perdre quelque peu ses moyens. Ael... c'est un jeune homme de 16 ans des plus mystérieux. Même s'il a mauvais caractère, qu'il se comporte d'une drôle de manière envers Maria, on ne peut que l'apprécier parce que du coup, cela nous intrigue et on aimerait en savoir plus sur son compte. Il recèle plein de mystères et je ne m'attendais pas à certains. Il est attachant lui aussi à sa manière, même s'il est brusque et est loin d'être un ange (contrairement à ce que dit son prénom...).

Le seul reproche que je ferais (et ça l'auteure le sait déjà) c'est que certains passages sont peut-être un peu trop rapides et il aurait fallu faire un peu traîner en longueur de sorte qu'on s'attache, par exemple, plus aux personnages, qu'on voit vraiment les liens se tisser entre eux et croire plus en leur relation. A certains moments, les réactions de Maria peuvent être étranges. Elle accepte peut-être trop facilement aussi ce qui se passe et entre dans l'action, sans vraiment se poser de questions. Cela pourrait en déranger certains, mais bon, après nous n'avons ici que le 1er tome d'une trilogie, donc il se peut qu'on en apprenne plus sur son compte nous permettant de comprendre cela. Cette rapidité se voit également sur l'histoire elle-même, car on arrive assez aisément au but.

Mais ça ne gâche pas du tout la lecture car au moins, on comprend vers quoi on se dirige, et cela semble logique. Ce n'est pas un gros défaut en soi, mais moi j'aime bien quand ça prend un peu de temps et j'affectionne aussi les gros pavés. Je fais souvent ce reproche aux auteurs qui écrivent de « petits livres » mais ça n'empêche pas que je me suis laissée emportée par cette histoire vraiment magnifique et j'ai hâte d'en découvrir plus dans les prochains tomes. On savoure chaque page, c'est vraiment une belle histoire, dont on découvre tous les secrets jusqu'à la dernière page !

Commentaires

  1. Une saga qui me tente énormément ! Et hop ! Dans ma PAL ;) Merci ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot