Horizon de Loïs McMaster Bujold (Le Couteau du Partage 4)

Quatrième de couverture

Les Marcheurs du Lac sont les seuls capables de tuer les vestiges malfaisants d'une magie ancienne. Mais ils gardent jalousement leurs secrets et vivent à l'écart des fermiers qu'ils protègent. Aussi, quand Dag le patrouilleur s'est porté au secours de Faon la jeune fermière, ils ne s'attendaient pas à tomber amoureux, encore moins à s'unir et à partir ensemble vers de nouveaux horizons. Dag comprend de mieux en mieux ses pouvoirs. Devenu apprenti auprès d'un maître-guérisseur, il s'interroge à présent sur sa destinée. C'est alors qu'une terrible crise frappe les partisans de Faon et Dag. Dans un monde qui change, les anciennes traditions peuvent-elles encore vaincre l'ennemi le plus mortel qu'on ait jamais connu ?

Mon avis

Je dois dire que ce tome clôt bien cette tétralogie. J'aime toujours autant l'histoire et je me suis - comme les fois précédentes - laissée emporter par cette histoire d'amour des plus atypiques et contestée. L'écriture est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte qu'on rentre facilement dans l'histoire et qu'on se laisse emporter par elle. Par ailleurs, on apprécie tellement nos deux personnages, qu'on aimerait qu'il leur arrive de bonnes choses et qu'on puisse les laisser vivre leur amour tranquillement, comme n'importe qui.

Dès le début du tome, on retrouve Faon et Remo, qui cherchent à connaitre – grâce à des Marcheurs du Lac – le nom d'un guérisseur qui pourrait aider Dag. Ainsi, ils font la rencontre de deux femmes patrouilleuses qui leur indiquent un nom : Arcadie Bouleau. Après longue discussion, Faon, Dag, Remo et Barr finissent par parler à cet homme et accepte de prendre Dag comme apprenti pour qu'il maitrise mieux son don et lui expliquer ces phénomènes qui paraissait à notre patrouilleur comme anormal. Son apprentissage lui permet de comprendre son don et d'en faire bon usage. Mais inévitablement, le besoin d'aider autrui est plus fort que tout, même si ça doit mettre en péril la situation, car ils avaient fini par être en partie accepté par un nouveau camp. Ainsi, notre couple, finit par partir et cela pour le nord, d'autant qu'un évènement imprévu vient tout perturber et que cela entraîne le départ précipité. Sur la route, ils vont faire plusieurs rencontres et pas nécessairement des meilleures.

L'action est présente et on n'a pas le temps de s'ennuyer car il se passe toujours quelque chose, un évènement pour contrarier les plans et permettre de faire avancer l'histoire. Parfois, on en vient à se demander s'ils vont réussir à recouvrer une vie normale et sans problème. On rencontre dans ce tome de nouveaux personnages, qui sont vraiment intéressants, touchant également et on a vraiment plaisir à les avoir aux côtés de notre couple dont la vie se complique encore un peu plus dans ce tome. C'est parfois à se demander s'ils auront un jour la paix.

Cette série donne à réfléchir sur les différences entre deux peuples, les acceptations de l'un envers l'autre... et cette histoire nous montre que leur amour est tellement fort, que rien ne peut les séparer. Une histoire d'amour très sympathique. J'ai beaucoup apprécié cette série, même si au départ, je ne m'étais pas attendue à ça, je dois dire que je ne regrette pas de l'avoir lu parce que c'était quand même bien et que de temps en temps, la romance paranormale (c'est plus proche de ça pour moi que de la fantasy) peut être sympa sans tomber dans l'Harlequin (ici, on n'est pas du tout dedans, ou en tout cas, je ne l'ai pas ressenti comme ça).

Une très belle histoire qui vaut la peine d'être lue selon moi, mais il ne fait pas s'attendre à de la fantasy mais plus à de la romance comme je l'ai dit, même s'il se passe d'autres choses que l'histoire d'amour entre Faon et Dag.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot