La première mort de Patrick Eris

Quatrième de couverture

Jeune anglaise exile à Amsterdam, Val Kingsley donne des cours de gym pour payer ses études. Mais le meurtre de Julian, un ancien amant, la fait plonger dans un univers insoupçonné.
L’enquête dévoile un personnage complexe et ambigu se cachant sous l’apparence du play-boy… En cherchant à découvrir la vérité, Val se retrouve entraînée malgré elle dans une sombre histoire de sexe et d’argent dans la haute société d’Amsterdam. Une plongée en eaux troubles dont nul ne sortira intact…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Lokomodo pour m’avoir permis de lire ce livre. Je pensais que j’allais lire un petit polar sympa, avec une enquête et une histoire vraiment palpitante autour du meurtre de son ex-amant, mais finalement, je n’ai pas eu tout ça, donc je suis quelque peu déçue de ce livre.

L’écriture de l’auteur est vraiment agréable à lire, fluide, et on suit aisément l’histoire, qui est très centrée sur Val (même si c’est écrit de manière générale à la 3e personne, contrairement au prologue et à l’épilogue qui sont écrits à la 1ere personne, du point de vue de Val). Malheureusement, je trouve que l’histoire ne suit pas et je m’attendais vraiment à un livre avec un minimum d’action, quand bien même le livre est assez court (à peine 250 pages et d’un format plus petit que le poche traditionnel).

On découvre l’histoire de Val, jeune étudiante de 22 ans d’origine anglaise qui vit à Amsterdam. On découvre le meurtre de Julian assez rapidement et s’ensuit alors toute une enquête et Val va se retrouver malgré elle, au cœur de cette intrigue, découvrant des aspects cachés de l’homme qu’elle pensait connaître, dans un monde qui lui est totalement inconnu. Il est assez difficile de parler de l’histoire sans trop en dévoiler. Vu que le texte n’est pas très long, on arrive relativement vite à la fin donc je n’en dirais pas plus à ce sujet là, mais je dois dire que je m’attendais à mieux au vu de ce qui était dit.

Le premier chapitre s’ouvre sur le meurtre de Julian, son ex-amant, donc on peut dire que l’action commence vraiment dès le départ et que l’enquête et les problèmes ne font que commencer. Sauf que ce n’est pas le cas, Val est assez détachée de ce meurtre et n’en prend pas réellement conscience, ça ne la touche pas tant que ça. Elle reprend ses habitudes sans que ça ne perturbe réellement sa vie et là, on a une assez longue description de ce qu’elle fait à la salle de sport…. Suite à son meurtre, elle finit par en apprendre un peu plus sur Julian et va se rendre compte qu’il n’est pas celui qu’il prétend être. Beaucoup de choses mystérieuses autour de ce personnage, expliquent pourquoi la jeune femme ne s’était jamais réellement entichée de lui. Et pendant la moitié du livre, on ne parle que de son quotidien et son travail à la salle de sport, ou de ses visites au bar, qui lui apporte quelques éléments, mais je trouve qu’il y a des longueurs inutiles autour de ça, ralentissant considérablement l’histoire qui n’est déjà pas bien longues. Le fait de s’attarder là-dessus diminue l’espace pour l’enquête et les découvertes de Val, qui sont relayés au second plan finalement. Il n’y a pas vraiment d’enquête policière et Val s’en préoccupe, sans vraiment s’y préoccuper aussi. C’est assez distant et il n’y a pas de réelles recherches, ce sont plutôt les gens qui lui parlent parce qu’elle insiste un peu, mais on ne lui dit pas suffisamment de choses non plus pour découvrir la vérité.

Dans le début de la 2e moitié, d’autres problèmes surgissent et je pensais vraiment que l’histoire allait décoller, tel que je me l’imaginais en lisant cette quatrième de couverture, malheureusement, ça redescendant comme dans la 1ere moitié. Finalement, on arrive très vite de la fin, sans vraiment savoir pourquoi Julian a été tué… et pourquoi Val s’est lancée dans cette quête alors qu’elle semblait au premier abord indifférente. Par ailleurs, ce n’est que dans les deux derniers chapitres que l’on découvre enfin la vérité, mais qui pour le coup arrive comme un cheveu sur la soupe et j’avoue ne pas comprendre comment Val a pu arriver à de telles conclusions alors que la police n’avait pas l’air d’avoir avancé et pensait déjà avoir trouvé le responsable. Ça me semble trop facile, trop rapide et surtout pas très crédible. Tout est résolu en deux secondes, si bien qu’on n’a pas vraiment le temps de comprendre et d’intégrer ce qu’on nous a dit. J’avoue avoir eu l’impression d’avoir loupé des pages pour en arriver déjà à cette conclusion-là. Le personnage de Val aurait pu être intéressant mais je trouve que ce n’est pas suffisamment approfondi. Après, il y a toute une réflexion chez la jeune femme, mais ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué dans ce livre. Quant aux autres protagonistes, on ne les voit pas suffisamment et il n’y a pas non plus assez de liens avec Val pour qu’on s’y attache vraiment et qu’on leur accorde la moindre importance.

En bref, ce livre a été une petite déception pour moi, car toute l’enquête, qui ferait de ce livre un « vrai » polar, est survolé et du coup, je n’ai pas vraiment adhéré à cette histoire. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus recherché et centré sur l’enquête, alors que ce n’est pas du tout le but premier de ce livre. C’était néanmoins intéressant de le lire, mais ça n’a pas comblé mes attentes donc je n’en garderai pas un souvenir intarissable.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]