Nuit tatouée de Charlotte Bousquet (La peau des rêves 1)


Quatrième de couverture

Etre livre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de clé, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides. Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elle, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblable à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?
Convaincue que son adversaire connaît la clé de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison… et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.
Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Marie pour m’avoir prêté son livre (bien que d’une certaine manière, elle n’ait pas eu le choix) mais je remercie également les éditions Galapagos, sans quoi, nous n’aurions pas eu le livre.

Ce livre m’intéressait, mais si je le lui ai principalement emprunté, c’était parce que je voyais ce soir (lundi 10 octobre) l’auteur, et que je trouvais plus sympa d’avoir lu son livre avant de la rencontrer, afin d’en discuter, etc. J’ai donc lu ce livre très rapidement (quelques heures la nuit dernière) pour l’avoir terminé en temps et en heure. Mais en dehors de l’aspect pressé, ce livre a été lu rapidement tout simplement parce qu’il est très intéressant. Je ne m’attendais pas totalement à ça (ayant lu une autre quatrième de couverture qui ne disait pas exactement la même chose), mais j’ai tout de même apprécié ma lecture et j’ai bien envie de découvrir la suite pour savoir ce qui va arriver à nos différents personnages.

Le livre commence par un prologue, qui se révèlera être un interlude pour la suite. En effet, ce livre contient deux histoires en une. Nous découvrons une jeune femme, prisonnière avec de nombreux tatouages sur le corps. Un des geôliers, une petite fille du nom de Mia lui demande ce que c’est et la prisonnière se sent obligée de montrer ses tatouages qui racontent des histoires. Et c’est ainsi qu’elle nous raconte une, et qu’on découvre Cléo, une jeune fille de 17 ans, une maraudeuse, orpheline et adoptée par Marcus et Dora qui vivent dans le Passage. C’est dans la ville de Paris, post-apocalyptique qu’on la retrouve. Cléo, comme les autres membres de la communauté du Passage, traquent sans cesse ce qu’ils appellent des Ashes, créatures hybrides. Mais alors qu’elle était en chasse, elle fait la rencontre d’un jeune garçon, et d’un autre, un peu plus âgé qui la trouble si bien qu’elle les laisse partir. Beaucoup plus tard, lors d’un raid, Cléo tombe sur une jeune fille qui lui ressemble étrangement et qui porte également un tatouage sur le poignet. Après cela, Cléo ne va cesser de vouloir chercher la vérité sur ce tatouage mystérieux en espérant en découvrir plus sur ses origines quelque peu floues et il se pourrait bien que toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide. On est vraiment plongé dans son monde dès le début et l’histoire coule de source, nous donnant envie de poursuivre quoi qu’il arrive (j’ai lu ce livre en quelques heures, 5h grand maximum pour être honnête et encore, je l’ai un peu fait trainer). Le livre est assez court, à peine plus de 200 pages (pour moi c’est court) mais c’est un livre de young adult (assez mature et « violent » par moment, un livre post-apocalyptique pour moi) donc ça peut s’expliquer. C’est pourquoi, je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas certaines situations qui mettent un peu plus de temps à arriver parce que lorsqu’on lit, je trouve que tout va très très vite. Ça peut être une bonne chose, parce qu’ainsi, il n’y a pas de pertes de temps, de longueurs inutiles, sauf que là, j’avoue que si c’était légèrement plus lent, notamment dans les sentiments et la quête de vérité de Cléo, ça aurait été beaucoup mieux (après ça ne tient qu’à moi et à ma manie des évènements qui prennent un peu de temps). En revanche, si vous aimez que tout se déroule assez vite, qu’on apprend rapidement certaines révélations et que les relations entre personnages fusent, vous serez comblés par ce livre. L’action ne cesse jamais, on en apprend toujours un peu plus sur ce monde qui nous est totalement étranger, et peuplé de créatures, qui bien souvent ne nous sont pas décrites, les personnages présents, ne sachant pas eux-mêmes à quoi ils peuvent ressembler.

En dehors de cet aspect là, j’ai beaucoup aimé l’intrigue. Je pense que Charlotte Bousquet tient là une très bonne histoire et qu’elle mérite d’être développée et d’être lue. L’univers est complexe, peut-être même un peu trop au début. J’avoue avoir eu un peu de mal à me plonger dans cette histoire et cela à cause des noms donnés à chaque type de créatures. Mais heureusement qu’au début du livre il y a un petit lexique pour ne pas se perdre. Selon sa nature, on n’appelle pas les autres créatures de la même manière (Cloé appelle les hybrides des Ashes, alors qu’Axel dit être une Chimère et pourtant on parle des mêmes « personnes »). Donc au début, ça peut être un peu compliqué pour s’y retrouver mais on s’y habitue au fur et à mesure et après ça passe tout seul et on prend vraiment plaisir à lire ce livre. Je me suis laissée emporter par cette histoire qui promet vraiment quelque chose d’intéressants et c’est très intriguant.

Les interludes permettent de faire des pauses (parfois au mauvais moment pour nous faire enrager, les auteurs savent y faire, il n’y a pas à dire) avant de retourner dans l’histoire et découvrir ainsi de plus en plus la vie de Cléo qui en apprend toujours un peu plus sur ses origines et son fameux tatouage. Cette mise en forme avec deux histoires parallèles m’a beaucoup plus (l’interlude étant écrit à la 1ere personne, tandis que l’histoire de Cléo à la 3e, normal, étant donné que c’est la prisonnière qui la raconte). Ainsi, avec la prisonnière on se demande ce qu’elle fait là, plein de questions nous viennent en tête, et malheureusement pour nous, on a très peu d’intervention de sa part, de sorte à nous mettre sans arrêt en attente. Il n’y a pas à dire, l’auteur sait créer un suspense et attiser la curiosité de son lecteur parce que j’ai vraiment envie d’en découvrir plus sur elle. Finalement, on sait davantage de choses sur l’histoire de Cléo, mais il y a toujours des zones troubles et là aussi, j’ai bien envie d’en découvrir davantage.

Quant aux personnages, ils sont bien développés, on voit les ambitions et aspirations de chacun. Cléo est une jeune fille, emprise de cauchemars depuis l’enfance qui ne cesse de revenir de manière virulente, elle essaye de découvrir la vérité, mais les portes se ferment dès qu’elle évoque le sujet. Alors elle apprend rapidement qu’il faut qu’elle se débrouille seule, même si cela va l’emmener sur des territoires inconnus et que la leçon risque d’être rude. C’est une battante et elle n’hésite pas à aller à l’encontre des règles pour savoir qui elle est réellement, car sa rencontre avec Lyn, a tout bouleverser chez elle, et celle avec Axel… est encore un autre problème. Tybalt qui est un personnage assez présent dans le livre, m’a vraiment énervé et pour le coup, j’avais envie d’hurler après Cléo pour qu’elle ne se laisse pas faire, mais dans sa situation, ce n’est pas toujours évident de réagir, qui dit qu’on ne ferait pas comme elle ? On a plusieurs personnages très mystérieux, qui se laissent découvrir peu à peu mais il y a toujours une ombre sur eux, donc j’attends de voir comment ça se développe dans la suite.

En bref, j’ai beaucoup apprécié cette histoire et je pense sincèrement qu’elle mérite d’être lue. L’univers est complexe, bien recherché (même si on est censé être dans Paris, on ne reconnaît rien et les gens sont totalement différents de nous, c’est comme si on entrait dans un autre monde). On évolue en même temps que Cléo, avide de découvrir ce qui va se passer ensuite. Il est de nombreuses questions en suspens et j’espère pouvoir découvrir tout ça dans le prochain volume.

Commentaires

  1. Oh déjà la couverture est pas mal !!! Et rare de trouver des tatouages en lecture, il pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. la couverture est magnifique et signée Mélanie Delon qui fait un travail exceptionnel ! :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai, trés jolie couverture!

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre fait partie de mon immense PAL. Je crois que je vais le mettre dans la pile à lire en premier. Il a vraiment l'air super !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)