Candy Pop : En route pour la gloire de Lauren Laverne (Candy Pop 1)

Quatrième de couverture

Candy est catastrophée : comme si sa vie n’était pas assez déprimante, sa mère va épouser un type ringard. Aidée de sa meilleure amie, l’adolescente concocte un plan génial :

  1. Empêcher le mariage de sa mère avec le président des loosers
  2. Connaitre la gloire avec son groupe de rock
  3. Savoir enfin qui est son père
  4.  Enrôler un ange gardien… vraiment très spécial.
Le début d’une trilogie hilarante, le récit haut en couleur d’une adolescente en quête de gloire et d’identité. Et le premier roman d’une vedette de la pop anglaise, Lauren Laverne !

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Gallimard de m'avoir fait connaître le 1er tome de cette trilogie que j'ai trouvé bien sympathique.

Je dois avouer que quand j'ai vu la couverture du livre (la mienne est en noire et blanc et il n'y a pas toutes les fioritures derrière le : « Candy Pop » mais il n'empêche que j'ai eu un peu peur. Et lorsque j'ai lu la 4e de couverture (celle qui est noté ci-dessus) j'ai encore eu plus peur. Il était évidemment que ça allait être de la chick-lit, ou quelque chose du genre, à la sauce adolescent. Je dois avouer que ça n'est pas mon genre de prédilection, déjà la chick-lit adulte, ce n'est pas le type de livre que je lirais tous les jours (mais une fois de temps en temps, ça détend), quand c'est pour ado, ça peut me faire grincer des dents.

Néanmoins, je me suis laissée prendre au jeu et j'ai quand même attaqué ce livre, avec un certain a priori (que je viens d’expliquer) mais je dois dire que ça n'était pas fondé, (du moins pas totalement parce que c'était absolument ce à quoi je m'attendais), mais j’ai été surprise d’apprécier ce livre. Après, c’est à prendre comme c’est, je ne pense pas qu’il faut s’attendre au livre du siècle mais ça permet de se détendre et de passer un super moment.

Candy est une ado de 17 ans comme les autres, si bien que lorsque sa mère lui apprend qu’elle va se marier, son monde s’effondre. Elle le trouve nul, un gros looser (ça résume assez bien son opinion sur lui). Candy quelque peu déprimée va en parler à sa meilleure amie : Holly, qui va lancer plusieurs missions en même temps : tenter de relativiser ce mariage ou de l’annuler d’une certaine manière, retrouver qui est le vrai père de Candy (dont elle ignore totalement l’identité) et fonder un groupe de rock ensemble, quitte à engager d’autres membres. C’est tout autour de ça que cette histoire va tourner, et Candy est loin de se douter jusqu’où va l’amener ses recherches. Elle va faire des rencontres des plus inattendus qui vont l’aider (ou pas) dans sa recherche. Elle va aller de surprise en surprise et pourrait bien connaître la gloire plus tôt que prévu.

Comme je l’ai dit, j’ai été très surprise de ce livre, je ne pensais pas que j’allais autant adhérer et accrocher. C’est une histoire de fille, complètement « girly » comme on dit et ça n’est pas mon genre en général, ça a tendance à me souler très rapidement. Mais là… dès les premières pages, j’étais totalement dans l’histoire, dans la tête de Candy (la 1ere personne est toujours très appréciable pour ça, c’est pourquoi ça reste ma narration préférée) et je me suis laissée emportée par son histoire qui est des plus intéressantes et mouvementées. Bon, intéressante, c’est vite dit dans un sens… Evidemment, on suit une adolescente de 17 ans, donc forcément, on sait (quand on est une fille et qu’on est passée par là, ça peut aider) qu’elle est intéressée par les garçons, par ses amis, sa passion (la musique rock). Et dans ce genre d’histoire il y a toujours LE gars (et parfois on peut savoir à l’avance ce qui peut se passer, mais ça n’est pas gênant, c’est même marrant).

L’écriture est légère, simple, mais efficace, et du coup on rentre directement dans l’histoire et dans le vif du sujet, on ne perd pas un seul instant. On a vraiment la sensation que c’est une adolescente qui parle, sans pour autant pousser trop loin dans les clichés (même si je pense qu’on peut en trouver par ci par là) je trouve ça pas trop mal fait. L’auteur a su bien retranscrire certaines choses (je ne mentionnerai pas quoi, je vous laisse la surprise), mais j’ai vraiment eu la sensation d’être dans le même état que Candy, c’était assez étrange. Je me suis totalement attachée à elle, mise dans sa peau (alors que bon, ma vie / mon adolescence n’a vraiment rien à voir).

Quant à l’histoire elle même, l’intrigue n’est pas bien dure, tout est dit en gros dans la quatrième de couverture et pourtant il y a pas mal d’éléments surprenants ; de rebondissements et un certain suspense qui traine en longueur ce qui est assez énervant, on a envie de savoir tout comme Candy. Et comme on est dans sa tête et bien souvent on pense la même chose qu’elle et lorsqu’on apprend la vérité… eh bien on tombe des nues et on ne s’en doute absolument pas. Il faut dire qu’on ne reste donc que du point de vue de Candy, et qu’on sait les mêmes choses qu’elle, du coup il est assez difficile de voir au-delà, il nous manque trop de données. Ce livre nous fait passer par divers sentiments et je suis sûre que ce livre pourrait plaire à beaucoup d’adolescentes ou d’amatrice du genre parce que ça n’est pas niais (je ne l’ai pas trouvé en tout cas).

Pour les personnages c’est assez éclectique, on a un peu de tout et les personnages secondaires sont tout aussi importants que les personnages principaux (qui sont Candy et Holly, que je parlerai au cas par cas après). Je ne parlerai pas d’eux, parce qu’il faut vraiment les découvrir, ils sont vraiment géniaux, je les ai beaucoup appréciés (notamment ce petit ange gardien des plus particuliers). Quant aux deux filles, elles sont vraiment attachantes à leur manière et cela permet vraiment de suivre cette histoire avec plaisir. Au niveau du caractère elles sont très différentes et pourtant cela marche bien et elles se complètement bien et s’entendent bien la plupart du temps, donc c’était agréable de suivre ce tandem qui marche du tonnerre.

Candy est une ado relativement sage et tout le monde l’a perçoit comme ça, si bien que lorsqu’elle fait une fête chez elle, afin de faire passer des auditions pour son groupe de rock, cela surprend tout le monde et elle finit par être sous les projecteurs avec sa meilleure amie Holly. Elle est relativement réservée et sage pour qu’on ne la remarque pas, pour se lâcher dans certaines circonstances (elle a une conscience en fait, ce qui n’est pas plus mal d’un côté).

Holly est l’enfant rebelle de sa famille, fille d’une fratrie de 9 enfants d’une famille catholique, elle est le « vilain petit canard » comme le dit Candy. Elle mène Candy du « mauvais côté » et en même temps, elle peut être de bons conseils, elle permet à Candy de vivre pleinement son adolescence et de profiter de la vie. Elle m’a bien fait rire et ça doit être une amie assez agréable, même si elle peut tout risquer pour parvenir à ses fins (tout le monde n’est pas forcément d’accord mais ça… elle outrepasse les règles).

En bref, ce livre a été une bonne surprise alors que je pensais ne pas aimer. J’ai pris plaisir à le lire et même s’il ne m’a pas fait long feu (c’est très rapide à lire) eh bien je l’ai savouré et en ai pleinement profité. Maintenant j’ai bien envie de savoir ce qui va arriver à Candy dans le prochain volume, ce qu’elle aura trouvé pour s’occuper, puisqu’ici, l’histoire se termine pour moi. À voir donc !





Challenge Lire ou Mourir : PRINTEMPS








Commentaires

  1. Je l'ai reçu aussi. Comme toi, j'évais pas mal d'a priori mais vu ce que tu en dis, il devrait quand même me faire passer un bon moment.
    Hâte de voir ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, je ne le sentais pas spécialement et pourtant ça a été une très bonne surprise :D

      Supprimer
  2. Spoiler !

    C'est le côté jeune fille en quête de sois-même qui déchire d'un coup tout à un concert, ou le personnage de Dan (le beau-gosse sur qui l'héroïne fantasme et qui se révèle être un gros branleur).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais mais c'est de la chick lit, c'est un scénar prévisible, c'est pas spécialement cliché en soi, c'est comme les films de la 6 l'aprem, dès le départ tu sais déjà la fin lol

      mais bon c'est de la littérature pour nana et là pour ado, donc forcément, étrange qu'ils aient envoyé ça aux gars, il y aurait pu y avoir autre chose. en fait les chroniqueurs gallimard n'auraient dû être que des nanas parce que les 3/4 des livres sont de la YA et c'est de la lecture pour nana ^^ donc bon ça ne doit pas plaire souvent

      Supprimer
  3. C'est ça qui est vraiment chiant ces deniers temps. Depuis Twilight la YA ne se résumé plus qu'à de la romance paranormale ! Et encore, dès que Hunger Games est passé en "vogue" (je hais les modes littéraire), des auteures se sont mit à vouloir écrire de la dystopie...en se concentrant essentiellement sur la romance pour faire coup double x)
    Sinon , je pense que Quelques minutes après minuit aurait été plus adapté à tout les chroniqueurs. Mais bon, au moins ça m'a un peu changé ^^'

    RépondreSupprimer
  4. Je voulait savoir si le tome 2 est sortit si oui ou peut on le trouver ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le tome 2 n'est pas sorti en France et je crois qu'il n'est même pas encore disponible en VO du coup il faut attendre

      Supprimer
    2. Dommage ...
      Merci quand même pour l'info ! :)

      Supprimer
  5. Moi aussi, je pensais que ce livre serais plutôt nul mais j'avais envie de quelque chose de joyeux et ça correspondait !
    Du coup ce livre est tout à fait conseillé de ma part !
    Merci beaucoup, Mélisande Accrosdeslivres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais faut prendre comme c'est, c'est mignon, léger, ça fait passer un bon moment ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]