Le refuge de Niki Valentine

Quatrième de couverture

A peine arrivés dans les Highlands écossaises pour célébrer leur anniversaire de mariage, Susie et Martin fuient leur luxueux hôtel. Pour se retrouver et partager une aventure, le couple a décidé de passer une nuit à la dure dans un refuge en pleine nature. Un violent orage se déchaîne et ils se retrouvent bloqués pendant plusieurs jours, à des kilomètres de tout, complètement isolés.
Comme leur innocentes chamailleries dégénèrent rapidement en violentes disputent, Susie commence à sentir qu’ils ne sont pas vraiment seuls… Une mystérieuse présence semble prendre possession du couple.
Sans aucun moyen de s’échapper, Susie et Martin s’efforcent de rester sains d’esprit tandis que le refuge se transforme en prison – et que leurs pensées deviennent peu à peu meurtrières…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Ma Editions et l'Agence Gilles Paris de m'avoir permis de lire ce livre et découvrir ainsi un thriller vraiment captivant et intéressant.

Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire et cela du au genre (j’aime beaucoup les thrillers, mais je n’avais pas spécialement envie de lire ça à ce moment-là, j’étais davantage attirée par de la littérature jeunesse, donc ceci explique pourquoi j’ai eu un peu de mal). Mais une fois surmonté ce petit souci, je dois dire que je me suis bien intégrée à l’histoire et là… ça a été vraiment une très bonne lecture et j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.

Je ne vais pas faire de résumer de l’histoire parce que la quatrième de couverture est suffisamment explicite sans pour autant tout dévoiler du livre et paraphraser ne servirait pas à grand-chose. Donc je me contenterai de parler du livre lui-même, à commencer par l’écriture, qui est très fluide et agréable à lire si bien qu’on rentre assez bien dans l’histoire.

L’intrigue est vraiment bien menée, on se demande à tout instant ce qui va se passer. Ici on a plutôt affaire à un thriller psychologique, on se trouve dans une seule et même pièce les ¾ du temps, on n’a que deux personnages : Susie et Martin qui ne cessent de se disputer, tout en parlant de faits passés que l’on ignore. On est donc dans une situation assez oppressante parce que c’est un huis clos et là, on se retrouve un peu comme dans le Huis Clos de Jean-Paul Sartre et il a raison d’affirmer que « L’enfer c’est les autres ». Ça se ressent bien ici et comme Susie, on a peur, on se demande ce que ce refuge cache et vu tous les évènements qui se passent, on est en droit de se poser des questions et de frissonner avec elle.

J’aime bien ce genre de thriller, ça n’est pas dans le genre qui fait peur, mais plutôt qui oppresse. C’est assez étouffant comme sensation en général et on n’a que très peu d’information si bien qu’on entre en aveugle dans cette histoire sans savoir à quoi on va vraiment s’attendre. Comme je l’ai dit, c’est un thriller psychologique, tout est dans la tête et si on se prête au jeu et qu’on rentre dans l’univers de l’auteur, on peut ressentir énormément de choses. L’auteur a su parfaitement créer une atmosphère étouffante et désagréable. Pourtant on est avide d’en savoir plus et de découvrir cette histoire qui, chaque instant, devient de plus en plus lugubre, sans qu’on ne sache où l’on va. On est largué dans un univers isolé et inconnu et on se sent rapidement perdu et seul.

Pendant ma lecture, j’ai cherché à savoir où l’auteur nous emmenait et je dois dire que ça n’est pas des plus évidents. Après l’avoir terminé, qu’on sait enfin tout, on se dit, ça paraît logique, pourquoi je n’y ai pas pensé avant ? Mais il nous manque tellement de données qu’il nous est impossible de savoir et il faut dire aussi que la fin est des plus originales et je ne suis pas certaine que beaucoup de monde puissent découvrir le pourquoi du comment avant que l’auteur ne nous le révèle. La fin est des plus surprenantes et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça.

Les deux personnages sont très intéressants, surtout au niveau psychologique car c’est vraiment cet aspect qui ressort dans ce livre. On voit une certaine évolution dans les personnages et c’est hallucinant de voir ce que les gens peuvent devenir quand ils sont enfermés dans une telle atmosphère. On est davantage centré sur Susie que sur Martin, si bien qu’on ressent parfaitement ce qu’elle éprouve, que sa peur paraît fondée et réelle. L’indifférence de Martin est assez exaspérante et on a envie de le bouger et de lui retirer ce rire sadique quand il fait exprès de lui faire peur. Elle vit des choses étranges et en fait part à son mari qui la prend tout simplement pour une folle et lui dit qu’elle a une imagination débordante. Pourtant, il faut bien avouer qu’il y a quelque chose dans ce refuge et même à la fin du livre, on peut se demander si tout est réel ou non.

En bref, ce livre a été une très bonne découverte, j’ai pris plaisir à lire ce livre. L’atmosphère est étouffante et prenante si bien qu’on ressent parfaitement ce que peuvent vivre les personnages, notamment Susie qui vit de drôle de choses et qui ne pense qu’à rentrer chez elle. Un très bon thriller psychologique que je ne peux que conseiller.

Commentaires

  1. Ton avis me donne envie de le découvrir. Allez hop dans ma wish !!

    RépondreSupprimer
  2. La couverture est effrayante !!! A ne pas lire le soir alors sinon cauchemars garantis, ne serait ce qu'avec la couverture lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la couverture est pas mal du tout et ressemble assez bien au livre :D

      oh non quand meme pas à ce point mais c'est vrai que ça a un côté dérangeant ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]