La saga de l'empereur de Sneafell de Charles Berrotte

Quatrième de couverture

Dans des temps troublés par les révoltes et les guerres intestines d'un empire divisé depuis un millénaire par une immense faille, Richard, un noble déchu, entame une quête incroyable à la suite d'une rencontre avec un être mystérieux. Cette quête le conduit à vivre une véritable épopée qui ne manque pas de piquant ! De quête de sens en combats épiques il découvrira un ordre de chevaliers qui le conduira vers son destin.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Salvator de m'avoir permis de découvrir ce livre. Il m’avait pas mal intrigué, mais j’avoue que je ne m’attendais pas forcément à ça. Ça n’a pas été un coup de cœur, loin de là, mais j’ai tout de même bien apprécié cette histoire.

J’avoue avoir mis énormément de temps à lire ce livre. Il me tentait bien, mais j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire dès le début et ensuite j’avoue qu’il ne m’attirait pas plus que ça (peut-être que j’ai été quelque peu rebuté, je ne sais pas vraiment parce qu’une fois plongée dedans, j’aimais bien, c’était intéressant). Mais le livre ne m’attirait pas, je pense que ça n’était pas ce genre d’histoire que je recherchais sur le moment, et du coup, ça allait contre mon envie et je n’étais pas motivée à le lire. Mais j’ai tout de même continué, même si ça a pris le temps parce qu’il en valait vraiment la peine. C’était intéressant et je pense que si je l’avais lu à un autre moment, je l’aurais davantage apprécié.

Je ne ferai pas de petit résumé de l’histoire, vu que la quatrième de couverture est suffisamment détaillée (sans pour autant spoiler) pour comprendre de quoi il s’agit. Cependant, je vais apporter ensuite dans un avis à proprement parlé quelques éléments qui pourront vous éclairer davantage sur ce livre et qui vous montrerons pourquoi il m’a bien plu.

Avant de rentrer dans le récit, l’auteur nous écrit quelques mots pour parler de son livre, tout en nous mettant « en garde » (si on peut dire ça ainsi) que son livre et son histoires sont centrés sur l’aspect religieux (en même temps le livre est édité dans une maison d’édition qui ne publie quasiment que des livres religieux, cela peut se comprendre). Donc si on n’aime pas cet aspect là, ça n’est même pas la peine d’ouvrir le livre parce que ça risquerait d’être trop lourd et ennuyeux pour ceux qui ne sont pas croyants ou pas intéressés par ça. J’avoue que je ne m’attendais pas à une telle présence, mais ça ne m’a pas trop dérangé et ça rentre dans le cadre de l’intrigue donc ça passe. Après, il s’agit vraiment de la religion chrétienne et non d’une religion inventée, du coup, ça ne passe pas de la même manière qu’un livre de fantasy traditionnel où l’auteur invente tout dans les moindres détails (ce qui est souvent le cas).

Je pense que j’ai eu beaucoup de mal à le lire du fait que le début est un peu long. Pendant une partie, qui ne fait finalement que quelques pages, mais qui m’ont paru bien plus longue parce qu’on assiste en direct à un cours d’Histoire. On nous présente un contexte historique qui permet de comprendre pourquoi Richard (celui annoncé sur la quatrième de couverture) va entreprendre une telle quête. Sauf qu’en nous présentant autant de dynastie, de noms etc. j’avoue que j’ai été perdue très rapidement. Comme il ne s’agit pas de notre Histoire, il n'est pas évident de l'appréhender et il y a tellement de personnages cités (surtout avec des noms similaires, seul le chiffre parfois peut changer pour notifier qu'il s'agit d'un ascendant ou d'un descendant). Ce n'est pas facile de s'y retrouver et un petit glossaire ou du moins un arbre généalogique aurait pu être pratique pour mieux comprendre et mémoriser.

Ça peut avoir un effet assez lourd (alors que c'est de la littérature jeunesse). Mais je comprends la démarche de l’auteur, c’est un « mal » nécessaire parce que c’est grâce à ça, qu’on comprend comment est le monde. Et c’est là qu’on voit que l’univers de l’auteur est riche et bien construit (c’est la base en fantasy, c’est nécessaire pour savoir où l’on se trouve, mais j’avoue que pour une fois, j’étais un peu perdue). Pourtant le style d’écriture de l’auteur est très fluide, pas ennuyant du tout, mais du fait qu’on nous lance autant d’informations en si peu de pages, ça peut devenir « lourd » justement. Mais j’ai vite passé ce cap et je me suis davantage concentré sur l’histoire, une fois qu’on arrive en présence de Richard, notre personnage principal.

Richard vit en Valpaurassie, il est comte de Dornless, monde dans lequel la religion est bafouée et condamnée (pour faire très simple). Richard a été déchu et finit par échapper de sa prison. Il va faire une rencontre qui va le mener sur une quête au cours de laquelle il rencontrera de nombreuses personnes qui vont le mener vers le chemin de Dieu. Cette histoire est un « conte » initiatique, et cela grâce à la connaissance de Dieu, de la foi dans une terre qui l’avait perdue, voire condamnée à cause de la royauté et de la cupidité des hommes. Richard va devoir affronter de nombreuses épreuves et qui sait vers quel Destin Dieu le mènera ?

L’histoire est bien menée et il est clair que la religion est au centre du texte, il n’y a pas un moment où l’on ne peut pas y penser. Mais c’est plutôt bien amené, ça ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe, tout est bien mesuré. Pour ceux qui n’aiment pas la religion etc. ça peut faire trop, mais vu le type de texte, ça paraît plutôt normal et si on ne regarde pas cet aspect là, le parcours initiatique se révèle tout de même autrement et l’histoire tient bien la route. C’est une vraie quête, dans laquelle la religion est le lien, mais il y a bien d’autres choses qui m’ont bien plu.

Les personnages sont divers et variés. Je ne me suis pas forcément attachés à chacun d’eux, mais ils m’ont touché à leur manière et ils étaient très intéressants. Il y avait une vraie profondeur, conviction en eux, et ça se sent que l’auteur se sent impliqué dans la religion. Et le fait d’avoir une narration à la 3e personne, ça permet de voir différents groupes ce qui se passe, même si on reste essentiellement centré sur Richard, qui reste le personnage principal. Il lui arrive beaucoup de choses, mais ça n’est pas forcément celui qui « souffre » le plus, mais celui à qui il arrive plein de choses. Il voyage et s’approche toujours un peu plus vers Dieu même s’il n’en a pas forcément conscience dans un premier temps.

En bref, c’était une histoire très intéressante, bien que j’aie eu pas mal de « difficultés » à aller dans l’histoire, mais je pense que c’était surtout parce que ce n’était pas le genre de livre que je voulais lire à ce moment là. D’autant que dès que je lisais, j’étais vraiment happée par l’histoire et avais envie d’en savoir plus sur Richard et sa quête spirituelle. Un bon livre de fantasy, mais à voir selon ses attentes.






Challenge Lire ou Mourir : PRINTEMPS








Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)