Piège boréal de David Moitet

Quatrième de couverture

Des ruelles obscures du vieux Mans aux étendues hostiles du Grand Nord, un tueur sème des cadavres en leur gravant des chiffres sur le front.
10, 9…
Une jeune journaliste découvre ses grands-parents crucifiés dans leur maison. Dans le même temps, trois adolescents disparaissent sans laisser de traces.
8, 7, 6...
Menant leur propre enquête, les proches des victimes se lancent dans une course effrénée pour comprendre pourquoi leur vie a basculé. Y aurait-il un lien entre les deux affaires ?
5, 4...
Ils vont devoir faire vite, car rien ne semble pouvoir arrêter le compte à rebours macabre... Qui sera la prochaine victime ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Les Nouveaux Auteurs de m’avoir permis de lire ce livre et découvrir un autre ouvrage de cet auteur que j’avais déjà fort apprécié avec L’Homme aux papillons. Il m’avait tellement plu que j’étais curieuse de voir ce qu’il pouvait faire d’autre (toujours dans le même genre) et je dois avouer que je n’ai pas du tout été déçue bien au contraire.

Le prologue dès plus intrigants nous amène à découvrir une jeune femme qui va découvrir les corps de ses grands-parents assassinés dans l’atroce circonstance avec un numéro inscrit / gravé sur leur front : 10 et 9. Une enquête va être ouverte et Lou, la jeune femme, va découvrir tout un passé assez obscur qui va la mener sur des pistes dangereuses. Ensuite, on découvre Valérie, mère d’une adolescente de 17 ans avec qui tout n’est pas rose. Rien de surprenant, sauf que la jeune fille disparaît et sa mère est certaine que ça n’est pas une fugue, sauf que la police ne peut rien pour elle, mais elle va être dirigé vers un ancien flic qui pourrait l’aider dans sa recherche. Puis enfin, on découvre Lisa, la jeune adolescente qui se retrouve dans un endroit des plus étranges en compagnie de d’autres adolescents... Quel est le lien entre ces personnes et ces meurtres ? Y en a-t-il vraiment un ? Qui est le prochain sur la liste de ce compte à rebours ? Pourquoi les adolescents se retrouvent-ils dans cet endroit lugubre ? Autant de questions qui vont trouver réponses tout au long de ce texte.

Comme je l’ai dit, j’ai découvert l’auteur avec L’Homme aux papillons et j’avais bien envie de voir ce qu’il pouvait écrire d’autre. Ce livre a été à la hauteur de mes espérances. La fin dudit livre avait été un peu rapide selon mon goût, mais là, je trouve que tous les éléments s’enchaînent bien et de manière logique. Les révélations arrivent relativement vite mais cela se fait quand même sur l’intégral du texte et non pas à la toute fin, même si ça reste inévitable dans ce genre de texte, l’auteur sème des informations et indices. Il nous lâche une information importante, pour nous laisser le temps de réfléchir quand une autre surgit. Il y a beaucoup d’éléments qui nous sont donnés (notamment grâce aux différents points de vue qui nous donne une vision plus large de la situation et de faire rapidement des liens entre les affaires) et pourtant l’auteur arrive à maintenir un suspense jusqu’à la dernière page parce qu’il y a des éléments qui nous manquent et des bouleversements de dernières minutes qui nous font douter.

L’intrigue est vraiment très bonne. Au début je me demandais dans quoi il nous embarquait parce que cela n’avait aucun sens. On découvre différents groupes (signalés par des parties distinctes, ça permet de mieux s’y retrouver aux niveaux des personnages. On ne passe pas d’un « clan » à un autre sans transition) qui vont nous permettre de découvrir une histoire hors du commun et bien plus complexe qu’elle n’en a l’air (le contraire aurait été étonnant, c’est au propre des ¾ des romans et encore plus lorsqu’il s’agit de thriller). Au fur et à mesure on voit les éléments s’imbriquer et tout finit par s’éclairer. L’auteur a de bonnes idées et il arrive à les mener à bien. Je me doutais de certaines choses, mais il y en a d’autres… je ne savais pas ce qui allait se passer, pas entièrement (bien souvent je n’avais pas le mobile, comme on dit) mais j’ai essayé de chercher. Arrivée à la fin, j’ai pu constater que j’avais en partie trouvé la solution, mais l’auteur nous a rudement bien aidés dans la tâche. Il suffit de bien suivre l’histoire et on peut tout comprendre aisément.

Le seul petit regret c’est qu’on ne voit pas davantage le côté enquête auprès des policiers. Je m’attendais à ce que ça soit le cas, (comme souvent dans les thrillers de ce genre, ce sont des enquêtes policières très glauques etc.) alors qu’ici, on est plus souvent du côté des victimes, qui tentent de trouver une solution pour s’échapper et par la même de comprendre ce qui se passent. Mais c’est un léger détail parce que l’ensemble du texte est tellement bon que ça n’est pas si dérangeant que ça.

Quant aux personnages, je dois avouer que j’aurai aimé voir davantage John Vargas, je m’attendais à ce qu’il ait plus d’importance, qu’il soit davantage mis en avant, alors que finalement, c’est surtout les adolescents qui prennent une énorme place dans cette histoire. Mais ça n’était pas trop dérangeant. Cela a permis de montrer plus de choses et aussi d’avoir une vision plus large en adoptant un tel point de vue. Certains personnages sont attachants, d’autres plus distants et du coup on se méfie d’eux… Tout un tas de sentiments nous traversent mais je pense que ça aurait pu être davantage approfondi (quoique…).

En bref, ce nouveau roman de David Moitet m’a bien convaincu, j’ai passé un très bon moment avec ce livre (bien qu’il ne m’ait fait qu’une journée). J’ai beaucoup apprécié l’histoire et l’intrigue qui s’ensuit. Je pense que c’est un auteur qu’il faut suivre de près parce qu’il a vraiment « une patte » et de l’imagination à revendre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)