Profanation de Jussi Adler-Olsen (Une enquête du Département V 2)


Quatrième de couverture

En 1987, le meurtre atroce d’un frère et d’une sœur avait défrayé la chronique. Malgré les soupçons pesant sur un groupe de lycéens d’une école privée de Copenhague, l’enquête s’était arrêtée, faute de preuves… Jusqu’à ce que neuf ans plus tard, l’un des garçons (le seul « pauvre » de la bande) s’accuse du crime. Affaire classée. Pour une raison inexplicable, le dossier ressurgit soudain sur le bureau de l’inspecteur Carl Mørck, chef de la section V. Intrigué par les circonstances, l’inspecteur, toujours accompagné de son acolyte Assad, décide de reprendre l’enquête. Elle le mène sur la piste de l’énigmatique Kimmie, prostituée, voleuse, semi-clocharde, qui était alors la seule fille de la bande, et celle de trois hommes, les plus riches du Danemark…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Albin Michel de m'avoir permis de lire ce livre et poursuivre une nouvelle enquête de Carl Mørck et Assad. Je dois avouer que j'avais trouvé le premier tome très bon, mais celui là, c'est une pépite, je l'ai trouvé encore meilleur (c'est pour dire, le niveau de l'auteur).

Cette fois-ci, l’histoire n’est pas raconté à deux temps différents, mais bien à la même époque (de nos jours, même s’il y a un petit flash back afin de comprendre ce qui se passe). Carl, alors qu’il rentre de vacances, découvre un dossier, pour rouvrir une enquête qui était classée, sur son bureau. Il s’étonne de constater qu’il y a eu un jugement et une condamnation pour cette affaire, il n’est donc pas nécessaire de rouvrir une enquête. Sauf que personne ne sait qui a pu donner ce dossier. C’est suffisamment intriguant pour Carl qui va commencer à regarder cette histoire de plus près qui concerne le meurtre de plusieurs personnes 20 ans plus tôt, qui à l’époque avait mis en cause quelques dignitaires de la société actuelle. Cela va suffisamment l’intéresser pour rouvrir l’enquête, même si tout le monde est contre lui, et puis… qui sait ce qu’il pourrait découvrir en chemin ? Le jugement a-t-il été le bon à l’époque ?

Voilà une nouvelle enquête pour Carl et Assad, une affaire qui avait été classée mais qui du jour au lendemain s’est retrouvée mystérieusement sur le bureau du Département V. Un dossier venu de nul par qui pourtant va lui cause de grande peine… J’aime beaucoup le principe de cette série (qui en soit n’est pas innovant, la série Cold Case fait la même chose), mais je dois avouer que c’est pas mal et que l’histoire est absolument géniale. J’ai tout simplement adoré et dès les premières lignes je me suis retrouvée happée dedans, sans arriver à m’en défaire (c’est addictif ce genre de livre quand même). L’histoire est dure, un peu glauque par moment (quoique dans ma tête un moment j’avais un bien pire scénario) mais c’est ce qui donne tout l’intérêt de ce livre (et du genre, les thrillers ne sont pas des contes pour enfants au pays des Bisounours). On sait dès le départ qu’ils ont quelque chose à se reprocher, c’est indéniable, mais on ne sait pas forcément quoi, ni comment, ni pourquoi. Tout ça n’arrive qu’au fur et à mesure. L’intrigue se déroule parfaitement même s’il y a quelques embuches pour empêcher Carl de mener à bien son enquête, mais il est intelligent et va trouver des solutions (intelligent ou rebelle ? pour ne pas écouter ses supérieurs).

La narration est triple, si bien qu’on a une large vision de la situation. On suit à la fois l’enquête de Carl et Assad, 3 hauts dignitaires du Danemark ainsi que Kimmie, devenue SDF. On sait plus de choses que les policiers, mais en même temps… Quand on regarde de plus près on se rend compte qu’on ne sait rien. On voit des choses, mais il manque tellement de données, qu’on ne peut pas faire de pronostics. On se doute de certaines choses et cela dès le début, mais on ne connaît pas les raisons. L’auteur garde un suspense et maîtrise parfaitement son histoire. C’est assez frustrant de savoir tout en se rendant compte que finalement on ne sait rien.

Sinon au niveau des personnages, ça a été un pur plaisir de retrouver Carl et Assad. Carl est un bon flic, mais qui a un gros souci avec la hiérarchie comme on va le voir nettement ici, mais il est très attachant. Son nouveau travail au sein du département V a été reconnu surtout après l’enquête précédente (voir Miséricorde). Mais Carl ne peut pas réussir sans son acolyte Assad (enfin si il pourrait, mais il aide énormément et Carl ne pourrait plus s’en passer maintenant !). Assad, qui ne sait pas toujours y faire, mais au moins sa démarche peut fonctionner ! Un autre personnage vient perturber ce duo de choc, et j’avoue que j’attends de voir un 3e tome, afin de savoir comment ça va se poursuivre.

Une autre mention que je veux souligner (sans pour autant spoiler !) c’est que je crois qu’il n’y a que les auteurs de thrillers qui peuvent nous faire apprécier des tueurs ou du moins ressentir de la compassion pour eux. C’est assez étrange comme sentiment, on ne sait pas trop quoi en penser (j’avais eu le même sentiment pour Alex de Pierre Lemaitre) c’est assez dérangeant et en même temps… C’est assez troublant d’avoir ce type de personnages et de ne pas savoir quoi en penser.

En bref, j’ai énormément pris de plaisir à suivre cette enquête et découvrir en même temps que les membres du Département V, la vérité sur toute cette affaire qui dure depuis 20 ans. L’intrigue est très bien menée, on ne sait pas toujours ce qu’on va découvrir, même s’il y a des éléments qu’on sait depuis longtemps. les personnages sont excellents, j’ai hâte de les retrouver pour une nouvelle enquête.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)