Les libérateurs de James Patterson et Ned Rust (Witch & Wizard Les rebelles du Nouvel Ordre 2)


Ne pas lire la fin de la dernière phrase de la 4e de couverture parce que ça spoile une bonne partie de l’intrigue et intérêt du livre.

Quatrième de couverture

Le Nouvel Ordre a pris le contrôle du gouvernement. De nouvelles lois entravant les libertés des citoyens sont promulguées. La musique, l’art, les livres et la magie sont prohibés. Whit et Wisty, qui ont réussi à s’enfuir de prison, entrent en résistance pour renverser le nouveau régime. Rapidement élevés au rang de « libérateurs » par leurs pairs, le frère et la sœur sont considérés comme ennemis publics numéro 1 par le Nouvel Ordre. Et ils vont vite découvrir que le Seul-l’Unique, le leader du parti, veut en réalité les capturer pour leur dérober leurs pouvoirs et ainsi devenir invincible…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette et plus particulièrement Cécile de m’avoir permis de lire ce livre et poursuivre les aventures de Whit et Wisty, mais ce 2e tome me laisse un peu perplexe avec un sentiment mitigé.

Comme on peut le remarquer sur la couverture, c’est écrit à 4 mains, dont l’un des auteurs est toujours James Patterson, tandis que l’autre change à chaque tome. C’est un principe assez sympa je trouve, après vu que je lis une traduction, on ne voit pas forcément le changement niveau écriture (et j’ignore si c’est le cas en VO). Mais peut être que dans la manière de raconter, dans les faits on voit ce changement parce que j’ai un peu moins aimé l’histoire, qui pourtant aurait pu être très sympa.

Whit et Wisty se retrouvent une fois de plus dans une situation délicate et Whit nous raconte ainsi tout ce qui s’est passé pour qu’il se retrouve dans une telle situation. Le Nouvel Ordre a instauré des lois qui interdisent tout type d’art : littérature, musique, magie, etc. mais ce qu’ils ignorent c’est pourquoi le Nouvel Ordre en a après eux, et il se pourrait que leur magie en soit vraiment la cause… mais à quelle fin ?

Comme jel’ai dit, je suis assez mitigée parce que pendant la première partie du livre, j’avais la sensation que l’intrigue partait un peu dans tous les sens. C’était assez dur à suivre, je ne savais pas trop où les auteurs voulaient en venir et j’étais un peu perdue. D’autant plus que vu la fin du tome précédent et le début de celui-là, on voit qu’il s’est passé des choses mais on n’a pas les éléments. Je me suis demandée comment on en était arrivée là, (et ma mémoire n’est pas si mauvaise que ça). C’est un peu gênant pour s’y retrouver et poursuivre l’histoire. Mais après ça reprend son cours de manière plus linéaire, les actions se passent devant nos yeux (et le fait que ce soit écrit au présent y aide encore plus) donc ça n’est pas dérangeant. Il faut un petit temps d’adaptation je trouve.

Après l’intrigue était plutôt pas mal dans le genre, on découvre un gouvernement encore plus tyrannique (d’autant qu’on a le point de vue de Le Seul-L’Unique et donc ça permet d’en savoir un peu plus sur lui, même s’il ne nous dévoile pas tout, tout de suite, évidemment). Toute forme d’art est désormais proscrite, prononcé le mot : « magie » peut apporter de nombreux problèmes. L’action est sans cesse présente, nos deux héros sont malmenés (c’est le moins qu’on puisse dire) et ils vivent une grande aventure qu’ils auraient bien pu se passer. Il arrive toujours toute sorte de choses à nos deux héros. Chacun essaye de trouver sa place et un sens à tout ce qui se passe, eux qui quelques temps auparavant ignoraient l’existence de la magie et leur nature profonde.

Le ton est toujours aussi léger et quelque peu désinvolte (par rapport au 1er) malgré les faits. Ça pourrait être bien plus dur et horrible, mais avec le type de narration, ça passe relativement bien et l’horreur de la situation ne paraît pas aussi grave que ça. Et là, quelque part, je trouve ça un peu gênant, il y a tout de même des exécutions, une véritable chasse aux sorcières (surtout que les principaux sujets sont des enfants et là, souvent ça me touche et me dérange), mais ça n’a pas un impact très fort je trouve. La plupart du temps, je suis restée assez insensible parce que c’est montré de telle manière que bon, ça n’est pas grave. Je n’ai pas été très touchée (ce qui peut être un peu gênant) et pareil pour le lot de trahison, amour, etc. je trouve qu’on n’entre pas assez dans ses sentiments là, pour vraiment ressentir quoi que ce soit. Pourtant on est la plupart du temps du point de vue de Whit ou Wisty, (narration à la 1ere personne) donc on devrait ressentir comme eux, on devrait être peinée, plein de désespoir, et pourtant ça n’a pas été totalement le cas (pourtant c’est l’intérêt quand on a ce type de narration et surtout type d’histoire). J’ai vu ça comme une simple spectatrice et j’aurai pu avoir un point de vue totalement extérieur, que ça aurait été totalement la même chose, et je trouve ça dommage. Ce tome 2 m’a paru moins percutant, moins touchant que le 1er (qui avait son lot de tragédie aussi).

Les personnages sont tout de même intéressants, les deux frangins ont une relation assez fusionnelle bien que ce soit un garçon et une fille et qu’ils aient 2 ans de différence. Mais ils se comprennent et se serrent les coudes quoi qu’il arrive. Cependant, il y a des évènements qui vont les séparer d’une certaine manière, chacun cherchant un peu sa place et quand les histoires de cœur se pointent, ça complique toujours la donne.

Je trouve que je suis un peu sévère dans cette critique, j’ai relevé tous les côtés négatifs, mais malgré ça, j’ai quand même aimé cette histoire. Je ne me suis pas ennuyée, je n’ai pas lutté pour le lire et je ne me suis pas forcée à le finir. Loin de là, j’ai bien apprécié quand même, j’ai trouvé sympa le fait qu’on en voit plus sur ce gouvernement, que les choses évoluent et que les personnages changent également. L’univers est quand même intéressant et les personnages aussi, même si certains devraient être mis davantage en avant, je pense (les personnages secondaires, le sont peut être un peu trop parfois et c’est dommage, dans le 1er tome je n’avais pas eu cette sensation). Et vu la fin, j’ai envie de savoir ce qui va arriver à nos personnages parce que là, la situation est vraiment critique et je me demande comment les auteurs vont faire pour se dépêtrer de cette situation.

En bref, je suis un peu mitigée sur cette lecture parce qu’il y a des bons éléments, mais je trouve que l’intrigue ici pêche un peu. ça aurait pu être plus approfondi et plus dans le pathos vu la situation et ça n’a pas été totalement le cas. Donc à voir si la suite relève un peu le niveau, je l’espère parce que l’histoire, l’univers et les personnages sont quand même intéressants et j’aimerai en découvrir plus.

Commentaires

  1. Ce livre (enfin cette saga plutôt) ne m'a jamais trop attirée, déjà la couverture n'a pas fait "tilt" mais le résumé non plus...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot