Le Maître de Rampling Gate et autres nouvelles

Quatrième de couverture

Julie et Richard héritent d'une grande propriété mais, sur son lit de mort, leur père a été formel : « Rampling Gate » est hantée, elle doit être détruite pierre par pierre. Pourtant, après l'avoir visitée, les jeunes gens tombent sous le charme de la vieille demeure. Ils ne peuvent se résoudre à exécuter l'ordre de leur père, d'autant plus que les villageois y sont, eux-aussi, très attachés. Ils s'y installent. Quelque temps plus tard, un rêve étrange tire la jeune fille de son sommeil. Elle descend dans leur salon et se retrouve face au Maître de Rampling Gate.
Dans ce recueil, 9 nouvelles, dont un inédit de la maîtresse du fantastique : Anne Rice.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Hachette de m'avoir permis de lire ce recueil de nouvelles.

J'avoue qu'en ayant vu les noms des auteurs qui composaient ce recueil, ça m'a mis l'eau à la bouche, il n'y a que de grands noms et des auteurs que j'apprécie (pour la plupart, n'ayant pas encore lu de textes de Melissa de la Cruz). Ainsi, j'avais bien envie de découvrir ce texte et je dois avouer que j'ai été plutôt surprise, et dans le bon sens du terme. Bien souvent dans les recueils de nouvelles c'est assez inégal, pas toujours très bon (notamment quand il s'agit d'un collectif comme ici, Lilith en est une preuve). Mais là, j'ai trouvé que toutes les nouvelles se valaient donc c'était une bonne chose.

Etant donné qu'il y a plusieurs nouvelles par auteur (excepté pour Anne Rice) et qu'il n'y en a pas beaucoup, je vais faire un petit résumé de chacune et donner mon ressenti, ça sera beaucoup plus simple, d'autant qu'il n'y a pas forcément une thématique qui puisse regrouper toutes les nouvelles. Il y a celle du vampire et encore, ça n'est pas le cas pour toute, donc ça sera plus simple de parler brièvement sur chacune d'elles.

Et avant de donner mon avis, je tiens à signaler que j’adore la couverture, elle est simple, mais elle fait mystérieuse et elle correspond bien à la première nouvelle d’Anne Rice qui donne son nom au recueil.


Le Maître de Rampling Gate d'Anne Rice

Julie et Richard héritent de leur père le Rampling Gate qui est un manoir, sur son lit de mort, il leur avait demandé de le détruire parce qu'il est hanté. N'ayant jamais visité cette demeure, Julie et Richard décident de s'y rendre pour la voir avant d'exécuter l'ordre de leur père, mais une fois sur place, des doutes s'installent et quand Julie entend un rire dans son sommeil, elle sait que quelque chose d'anormal se passe... J'ai bien aimé cette nouvelle. L'atmosphère est sombre et plein de mystères entourent cette maison. Cela m'a fait pensé en un sens au roman de Susan Hill : La dame en noir, on y retrouve exactement cette même ambiance lugubre et inquiétante, ce qui explique pourquoi j'ai bien aimé cette nouvelle (la comparaison s'arrête là, ça n'a rien à voir). L'histoire était bien menée et je ne m'attendais pas à ça. Quant aux personnages je les ai trouvés intéressants. Etant donné que c'est écrit à la première personne, je me suis davantage attachée à Julie (l'histoire est de son point de vue) et j'ai trouvé son histoire intéressante. J'ai pris plaisir à lire cette nouvelle et en tout cas, ça met dans une bonne ambiance et présage quelque chose de bien pour ce recueil.

Portrait de Maggie Stiefvater

C'est l'histoire d'une jeune fille qui peint, elle a un don pour ça, mais un don destructeur qui ôte la vie a quiconque est portraituré sur sa toile, alors elle vit éloigner des Hommes pour ne plus leur faire de mal, jusqu'à ce qu'un peintre célèbre vienne lui rendre visite... J'ai beaucoup aimé cette histoire, bien que courte, l'essentiel est là et l'écriture de Maggie Stiefvater fait toute la magie dans cette histoire. J'avoue que je m'attendais à une fin un peu différente, mais j'aime bien celle-là, elle clôt parfaitement la nouvelle, et elle est plus "surprenante" car elle va à l'encontre de ce qu'on aurait pu imaginer étant donné les circonstances. Cela rappelle d'une certaine manière Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, par le côté "peinture fantastique" et je trouve ce concept assez sympa, où la peinture peut devenir un fléau qui "conserve" l'âme des gens (ce qui à mon sens est vrai, puisque le peintre, d'une quelconque manière et souvent inconsciemment se "transpose" dans ses propres peintures). Une belle petite histoire qui se lit rapidement mais qu'on n'oubliera pas.

Loup y es-tu ? de Maggie Stiefvater

Maggie Stiefvater a écrit un petit mot avant de nous laisser lire sa nouvelle et nous indique que c'est un aperçu de son livre Frisson, 1er tome des Loups de Mercy Falls. Cela raconte certains faits de cette histoire, mais de manière plus courte, sous forme de nouvelle. Nous retrouvons donc Grace (même si elle n'est jamais nommée) et Sam (non nommé lui non plus), l'une humaine, l'autre loup. J'ai bien aimé cette nouvelle, ayant apprécié Frisson, c'est plaisant de voir les prémices de cette histoire, de voir les idées de l'auteur et comme elle le dit elle-même : même s'il y a eu des changements, on a tout de même les bases de son histoire, ainsi que ses tournures de phrases, son écriture qui est vraiment agréable à lire. On retrouve bien ici la "patte de l'auteur". C'est une petite histoire mignonne qui se laisse lire avec aisance et cela permet de retourner pendant quelques instants dans ce monde magique qu'elle a créé et dont j'avais apprécié le 1er tome.

Le dernier jour du printemps de Maggie Stiefvater

Cette nouvelle raconte l'histoire de Mark, un jeune garçon de 8 ans qui est fasciné par les Papillons bien que ses parents l'empêchent de les regarder, de leur parler. Puis ce jeune garçon va devenir adolescent, un étudiant qui va finir par transgresser les règles de ses parents... J'avoue que cette nouvelle me laisse perplexe. Je l'ai bien aimé, c'est très poétique, et l'écriture de Maggie Stiefvater est très agréable à lire, mais j'avoue que l'histoire... c'est très étrange, on ne sait pas vraiment de quoi on parle, ce qu'est vraiment ce Papillon du coup c'est assez déconcertant pendant qu'on lit. Mais j'avoue que la tournure des évènements, de cette fin... on voit que dans la vie beaucoup de choses peuvent être éphémères et qu'il faut en profiter (du moins, c'est comme ça que j'entends cette histoire). Elle est vraiment particulière et il se peut que je ne l'aie pas totalement comprise, mais j'ai quand même trouvé ce texte magnifique.

Le cavalier amoureux de Tessa Gratton

Cette nouvelle reprend la légende du Cavalier sans tête (si vous ne connaissez pas, regardez le film Sleepy Hollow avec Johnny Depp, ça vous donnera une idée précise de ce que c'est), sauf que l'auteur ici revoit la légende à sa façon en le faisant tomber amoureux de Katrina. Il se passe donc de drôle de choses lorsque le Cavalier s'éprend pour elle. C'était une bonne idée de reprendre cette légende et de la "détourner" de cette manière, j'ai bien aimé. Ça donne un côté sombre à l'histoire (encore plus qu'elle ne l'est déjà) et montre un amour impossible ou du moins compliqué... C'était bien pensé et l'auteur a su bien mener l'affaire donc c'est d'autant plus plaisant à lire. On est loin des textes plus lyriques / poétiques, proposés par Maggie Stiefvater là.

Vampire en cage de Tessa Gratton

Cette nouvelle raconte l'histoire d'un vampire en cage, enfermé dans le sous-sol d'une maison. Nicole, une adolescente s'occupe de lui et le nourrit. Elle le connait depuis qu'elle a 5 ans et une étrange amitié s'est installée entre les deux. J'ai bien aimé cette histoire, on y voit une relation amicale des plus étranges puisque Nicole est le geôlier (si on peut dire ça ainsi) et pourtant elle le considère comme son ami, mais elle est consciente de ce qu'il est et se pose parfois des questions. Ce sont deux personnages intéressants et je pense qu'il y a moyen d'écrire un petit roman sympathique avec cette thématique et ces personnages. Quant à la fin... elle est "surprenante" et laisse place au mystère, ce qui est un peu frustrant je dois l'avouer. Déjà que la nouvelle n'est pas très longue, mais cette fin nous laisse, sur notre faim justement. Une bonne histoire en tout cas, j'ai bien apprécié.

Shelter Island de Melissa de la Cruz

Hannah est une adolescente de 16 ans, alors qu'elle dort dans sa chambre à Shelter Island, elle entend du bruit, et la lumière s'allume toute seule. Elle va ainsi faire la rencontre d'un jeune garçon qui aurait bien besoin de son aide... J'ai bien aimé cette histoire. Ça n'est pas ma préférée du recueil pour le moment, mais ça se laisse lire et c'était pas mal fait. L'intrigue était intéressante et touchante. Hannah est une jeune fille timide mais elle va la surmonter pour aider "un ami" qui a besoin d'elle. Une petite histoire sans prétention mais qui se laisse lire malgré tout. Quant à la fin, elle remet un peu en question ce qui a été dit un peu plus tôt par ce garçon mystérieux... on est obligé de se poser quelques questions du coup...

L'histoire de Sam de Rachel Caine

Cette nouvelle est ancrée dans le monde de Vampire City, puisqu’elle raconte une partie de la vie de Sam, le grand-père de Michael Glass. C’était un jeune homme d’une 20aine d’années qui est tombé amoureux, qui a fondé une famille, mais dont la vie va tout détruire… Je suis totalement fan de Vampire City alors quand j’ai vu qu’il s’agissait d’une nouvelle de cet univers, j’avais vraiment envie de la découvrir et en savoir un peu plus sur le compte de Sam n’est pas pour me déplaire. Bien que très courte, j’ai adoré cette histoire, elle est vraiment touchante et agréable à lire. Pour ceux qui sont fans de la série, c’est un petit plus non négligeable.

Pour l'amour de Grace de Rachel Caine

Cette nouvelle met en présence un ange : Raphael et un démon : Ariel qui doivent chacun servir pour leur cause. Belial, la chef d’Ariel lui demande de prendre l’âme d’un enfant ainsi que son ange, qui n’est autre que Raphael. Ariel sait qu’il n’a pas le choix et accomplit sa mission, au fil des ans, en s’en prenant à Grace, une petite fille adorable qui va mal tourner par sa faute. Au début de la nouvelle, Rachel Caine écrit un petit message sur les anges et les démons et le lien entre eux, et sur le fait qu’on peut basculer de l’un à l’autre en un rien de temps. Et cette nouvelle le prouve parfaitement. J’ai vraiment adoré cette nouvelle, elle est touchante, belle et avec une fin géniale. Une très bonne histoire et je suis sûre qu’il y aurait moyen de faire un roman sur ça (en tout cas, ça me donne envie d’en savoir plus et d’avoir quelque chose à ce sujet là). Conquise par Rachel Caine, pas étonnant que j’ai apprécié cette nouvelle.

Conclusion

En bref, ce recueil de nouvelles est vraiment très bon. J’avoue en avoir préféré certaines par rapport à d’autres, mais elles se valent toutes, il n’y a pas de grands écarts comme j’ai déjà pu le constater dans ce genre d’ouvrages. Ça a été une très belle surprise et je ne regrette absolument pas de l’avoir lu. Je le conseille fortement !

Commentaires

  1. Réponses
    1. oui hein ? j'aime beaucoup moi et le recueil est vraiment bien :D

      Supprimer
  2. Il me donne envie ce livre, je note!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]