Tous les chemins mènent vraiment à Rome de Joslan F. Keller (Via Temporis 3)


Quatrième de couverture

La Rome Antique ! Charlotte et Mathias, nos deux étudiants parisiens, en ont souvent rêvé, mais jamais ils n’auraient imaginé la visiter un jour… Et encore moins y braver un Empereur tyrannique !
Mais voilà, un Tempoflux a disparu ! Que feriez-vous si votre précieux appareil à voyager dans le temps disparaissait dans une autre période ? Le laisseriez-vous à la portée du premier venu ?
Mathias et Charlotte choisissent sans hésiter de se lancer dans l’aventure ! Toujours conseillés par leur mentor Aimery de Châlus, ils vont mener une enquête mouvementée au Ier siècle de notre ère, dans les provinces de l’Empire, puis au cœur de Rome.
De surprises en trahisons, d’énigmes en révélations, Mathias et Charlotte réussiront-ils à déjouer les périls mortels d’une Cité violente et impitoyable ? Sauront-ils mener à bien leur mission tout en échappant aux pièges de leur mystérieux ennemi invisible ?
Si tous les chemins mènent à Rome… encore faut-il en revenir !

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Scrinéo Jeunesse de m'avoir permis de lire ce livre. Je ne regrette vraiment pas d’avoir commencé cette série puisque plus ça va et meilleurs sont les tomes. Je pense sincèrement que cette série finira dans mes coups de cœur, parce qu'à chaque fois, je ne sais pas à quoi m'attendre et je passe toujours un excellent moment.

Je ne ferai pas de résumés de l’histoire puisque la 4e de couverture est suffisamment explicite. Ce qu’il faut savoir c’est que le Tempoflux que possédait l’espionne de Darkvenom a disparu, et qu’il faut absolument le retrouver. C’est dans cette grande quête que vont se lancer Charlotte et Mathias, sous la direction d’Aimery.

L’histoire est franchement bien menée et très intéressante. J’ai vraiment adoré me plonger une fois de plus dans l’univers construit par Joslan F. Keller (que l’on retrouve donc en tant qu’auteur dans ce tome). L’écriture est fluide, on passe aisément d’un tome à l’autre, il y a un vrai lien, une bonne continuation. On embarque directement dans l’univers, dans l’histoire et on n’en ressort qu’à la fin… quoique, on continue de voyager après et vu tout ce qui se passe là dedans, on en ressort avec plein de questions en tête. En plus, on a parfois des lettres destinées à un personnage inconnu, ce qui donne une part mystérieuse au livre et c’est énervant de ne pas avoir plus d’éléments là-dessus (j’ose espérer qu’on aura davantage de réponses dans le tome 4).

On nous fait voyager un peu partout en Europe (notamment en Italie, et plus spécifiquement à Rome ! – petit rappel de vacances au passage, c’était génial de s’y retrouver une fois de plus) aussi bien dans le présent que dans l’Antiquité. Mais voilà, tout ne va pas se passer comme prévu, leur mission va s’avérer beaucoup plus difficile qu’ils ne le pensaient. Si bien qu’on se demande au bout d’un moment s’ils vont vraiment y arriver. Du coup il y a sans cesse de l’action puisqu’ils cherchent sans relâche ce Tempoflux et quand ils pensent arriver au but… d’autres embuches surgissent pour retarder leur mission. Et puis, Darkvenom n’est pas si loin que ça, et d’autres surprises encore vont nous rendre chèvre.

La construction même du roman est original par rapport aux deux premiers puisque l’histoire ne se déroule pas à cause de Darkvenom, du moins pas directement. Pour les précédents, c’était lui qui les menaçaient de faire telle ou telle chose sous peine de créer des catastrophes en tout genre. Là, il n’intervient pas, mais comme le Tempoflux a disparu et qu’il lui appartient, les deux étudiants vont se lancer à sa poursuite car qui sait qui pourrait le retrouver et s’en servir ?

Et au niveau des personnages, j’adore tout simplement Charlotte et Mathias. C’est un couple adorable qui fonctionne bien et on prend vraiment plaisir à les suivre dans leur quête.et sinon, un petit clin d’œil a une amie blogueuse qui se retrouve dedans. Ça m’a bien fait rire quand j’ai vu son nom dans l’histoire (et je me suis empressée de le lui faire remarquer). Je suis jalouse, elle a un super boulot et elle a eu la chance de rencontrer Mathias et Aimery. Ce n’est pas juste !

En bref, vous l’aurez compris, je suis conquise par ce 3e tome. Il diffère un peu des précédents mais devient plus mystérieux encore parce que de nouveaux éléments sont à prendre en compte. L’intrigue était intéressante et bien menée, c’était super agréable de voyager à Rome (que ça soit dans le passé ou dans le présent) et au passage, on apprend plein de choses au niveau historique, donc c’est une bonne chose. Une série à suivre de très près. Et maintenant je n’ai plus qu’à attendre la suite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)