Rêves d'incube de Laurell K. Hamilton (Anita Blake 12)

Quatrième de couverture

La vie sentimentale d'Anita n'a jamais été si compliquée. Tous ses partenaires éveillent en elle une faim primitive qu'elle a bien du mal à canaliser. Et voilà que Nathaniel jette de l'huile sur le feu... Et comme si sa vie personnelle n'était pas déjà assez tordue, une sale affaire lui tombe dessus au boulot. Un vampire tueur en série oeuvre à Saint Louis et s'en prend à des stripteaseuses. Le coupable n'est pas quelqu'un du coin, elle le sent. Mais on l'accuse de ne pas être objective sous prétexte qu'elle sort avec Jean-Claude.

Mon avis

Anita et moi pendant un temps, on a été de très bonnes amies, mais voilà, il est arrivé un jour où ça n’a plus marché… du moins plus totalement. Le sexe, je ne dis pas non (ça met un peu de piment dans l’histoire, si c’est bien intégrer et propice, etc. pourquoi pas, on ne crache jamais dessus), mais trop de sexe tue le sexe et c’est ça le souci avec la série maintenant. C’est qu’il y en a tellement qu’il n’y a plus d’histoire… ou du moins, elle est relayée au second plan (on a quasiment de la romance paranormale, ou tout simplement un roman érotique, ce qui est dommage, Anita Blake, ça n’est pas ça ou plutôt ça ne l’était pas avant le tome 10 qui a tout chamboulé).

Tout ce qui semble intéresser l’auteur et du coup Anita, ce sont SES (au pluriel) histoires d’amour compliquées (ou plutôt son harem qui ne cesse de s’agrandir depuis quelques tomes). Et je trouve ça dommage (je sais également que ça n’est pas près de s’arranger, il faut attendre quelques tomes pour revenir à « la Anita du début », mais on est loin du compte quand même), parce que l’auteur est capable de nous donner quelque chose de bien (même si les fins étaient trop rapides, vite bouclées, ça restait pas mal quand même).

Me tenant informée, je savais pertinemment à quoi m’attendre en lisant ce livre (peut être est-ce pour cela que j’ai mis autant de temps à le lire). Mais je dois avouer qu’il n’y a plus de déception puisque je sais à quoi je vais être confrontée, on me la dit et redit, et je pense que grâce à cela ça passe quand même beaucoup mieux à la lecture (sachant que ce 12e tome était… très portée sur la chose…). Je ne suis donc pas « déçue » à proprement parler vu que je savais à quoi m’attendre, mais je m’attendais quand même à pire. Donc… ça n’était pas une si mauvaise lecture que ça, mais ça n’est pas glorieux quand même, je le prends comme il est et bon voilà, je ne me pose plus vraiment de questions, je sais à quoi m’en tenir.

Le plus malheureux dans tout ça c’est que j’adore cet univers, j’adore les personnages, les joutes qu’il peut y avoir entre certains (même si ça n’est plus tout à fait comme avant avec certains). L’univers créé par Laurell K. Hamilton me plaît encore, du coup, ça n’est pas non plus une torture de lire ces livres, ça se lit bien et vite (bien que Rêves d’incube soit un beau pépère de 1 000 pages en poche). Il ne m’a fait qu’une journée et demi à peu près et dans l’ensemble j’avais quand même envie de savoir ce qui allait se passer, sauf que bon, on se concentre sur ses histoires de fesse et ça énerve quelque peu. Mais je le savais, donc je ne m’en offusquerais pas.

Surtout qu’en plus l’idée de base était bonne et plutôt avenante, dès le départ (bon il faut attendre quand même plus d’une centaine de pages, vu qu’au tout début du livre Anita est à un mariage, donc bon, faut bien débuter l’histoire, mais ça arrive vite quand même) on a un cadavre et Anita, en tant que Marshall a été appelée sur le terrain, d’autant qu’il y a une histoire de vampires là-dessous. On lui met évidemment des bâtons dans les roues comme à chaque fois (ça doit être épuisant de se battre et de se justifier à chaque fois) mais elle essaye de faire son taf.

S’ensuit ensuite une longue période où il n’est question que de ses amants où l’ardeur prend place (très long moment quand même mais de l’autre on glane toujours des informations, notamment sur les pouvoirs d’Anita et ses acolytes, etc. d’autant qu’il se passe quelque chose de nouveaux ici). Plus ça va et moins Anita semble humaine, elle a tellement de trucs à son actif que ça va finir par ne plus être crédible, mais bon soit. il y a quand même des choses intéressantes (mais on se demande comment elle tient le coup, elle enchaîne les longues journées sans dormir, sans manger, ça devient flippant). Mais du coup, on a de l’action et il se passe plein de trucs (pour ça quand même que les pages défilent relativement vite, on ne s’ennuie pas vraiment, mais bon faut adhérer à ses problèmes de couples et extra (l’extra c’est Richard… il mérite des baffes parfois ce mec c’est dingue…).

Puis plus tard l’action, la vraie (autrement dit l’enquête) revient au galop vers le début de la 2e moitié de l’histoire et pour ensuite revenir sur la toute fin (entre deux, vous comprenez bien de quoi il s’agit). Ouais, les fins Hamilton les fait toujours rapidement, tout s’enchaîne et se résout… ou pas, ici ça diffère des autres livres, ce qui n’est pas une mauvaise idée, à voir ce que ça donnera pour la suite (mais j’ai un peu peur qu’on n’ait rien, on verra ça plus tard).

Les faiblesses d’Anita sont plus mises en avant par moment, même si elle peut devenir froide et tuer quelqu’un « sans problème » elle commence à se poser pas mal de questions sur ce qu’elle fait (ça prouve qu’il y a encore un soupçon d’humanité en elle, malgré tous les pouvoirs qu’elle possède dorénavant). Elle évolue et sait que sa vie ne sera jamais parfaite mais elle l’accepte (ça arrive… ça arrive petit à petit) mais difficile pour elle, quand elle doit en plus tenter d’aider des « proches » (que ça soit Ronnie, Richard, etc.) mais bon, elle est là quand même, même si les gens lui ont fait du mal, d’une façon ou d’une autre.

Donc voilà, si on retire les histoires de fesses, on a quand même une enquête et qui est plutôt pas mal tournée mais trop peu présente malheureusement. Ceux qui cherchent des histoires avec des enquêtes comme les 1er Anita, passez votre chemin ça ne sert à rien, il n’y a presque plus rien, par contre si vous voulez une sorte de romance paranormale (avec plein de détails et plein de scènes) bien compliquée et parfois prise de tête (Anita, tu te prends la tête, et arrête de rougir surtout vu ce que tu fais avec tous tes amants !), vous pouvez continuez la série, vous serez servis ! C’est dommage ce qu’est devenue la série, mais j’y suis quand même attachée suffisamment pour la continuer, juste que je sais que je ne dois m’attendre à rien, comme ça, je pourrais quand même avoir quelques bonnes surprises (qui sait ?).


Challenge Lire ou Mourir : AUTOMNE






Commentaires

  1. Coucou Mélisande !! Je ne lirai pas tout de suite ton avis pour pas spoiler car je dois lire le tome 7... Mais dès que j'approcherai le tome 12, je ne manquerai pas de venir voir ton avis !!Je le garde en note... bon week-end ! xox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y a pas de spoiler, et bon, d'un côté ça te permettra de voir où tu mets les pieds parce qu'à partir du tome 10... la Anita que tu connais disparait...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot