Ne me touche pas de Tahereh Mafi (Insaisissable 1)

Quatrième de couverture

Je suis maudite.
J’ai un don.
Je suis un monstre.
Je suis plus forte qu’un homme.
Mon toucher est mortel.
Mon toucher est pouvoir.
Je veux qu’il me touche.
Il ne doit pas s’approcher.
Je suis leur arme.
Je me vengerai.

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance vient-il partager sa cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
L’organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c’est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.
Seulement Juliette n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

Mon avis

Voilà un livre dont on a entendu parler pendant un bon moment. J’avoue qu’il m’avait intrigué et cela avant sa sortie en France, mais le fait de savoir que l’auteur serait en dédicace lors du Salon de Montreuil, j’avoue que ça a précipité l’envie de l’acheter et aussi de le lire avant de la rencontrer. Et je dois avouer que cette histoire m’a bien plu, même un peu plus que ça parce qu’il faut voir la manière don t je l’ai dévoré. Ça n’est pas un coup de cœur loin de là, mais je l’ai quand même lu très rapidement, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher parce que ça a un côté très addictif, et du coup, il m’a fait une journée en gros. Donc c’est relativement peu (sachant que j’ai été entrecoupé vu que je n’ai pas fait que ça de la journée).

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture expliquant suffisamment, sans pour autant spoiler la situation. Je me contenterai donc de donner mon avis sur cette lecture (et ça n’est pas forcément évidemment).

Je vais tout d’abord mentionner l’écriture, puisque c’est ce qu’on remarque en premier. Elle est spéciale, je ne dirai pas lyrique comme certaines personnes, je ne peux pas vraiment dire qu’elle est fluide (surtout la première moitié du livre en fait) parce que c’est tout le contraire. Ça n’est pas difficile à lire, mais ça a un côté saccadé, haché. Les phrases sont relativement courtes, simples, et ça donne cette sensation un peu étrange qu’on débite quelque chose avec difficulté. Mais ça ne m’a absolument pas dérangé et au contraire, j’ai trouvé que ça donnait un certain rythme à l’histoire et que ça avait son sens aussi, vu que Juliette semble écrire certaine chose sur son carnet, on a la sensation que tout est jeté sur le papier dans la précipitation, que ce sont de simples notes. Ça peut surprendre au premier abord, ne pas être toujours facile à lire ou être agréable (on est loin des envolées lyriques, etc.) mais j’ai quand même aimé cette écriture, je pense que ça m’a permis de mieux me fondre dans le personnage de Juliette (en plus du fait que c’est écrit à la première personne).

Pour ce qui est de l’intrigue, elle est plutôt bien faite et intéressante, même si je ferai une petite mention de la fin ensuite, parce qu’elle mérite qu’on s’y attarde un peu (promis, je ne spoile pas). Je ne me suis pas ennuyée un seul instant dans cette histoire. Il y a pas mal de rebondissements, d’action et pourtant il faut avouer que toute la première partie du livre est plutôt lente, mais vu la situation, etc. on le comprend aisément et ça n’est pas dérangeant. Ça nous permet de mieux cerner et de se contrer sur les personnages qui sont pour le coup assez intéressants (mais je reviendrais dessus un peu après).

Ce qui est très étrange c’est qu’on ne sait rien de l’univers dans lequel on entre. Juliette étant enfermée dans un asile depuis presqu’un an, le fait qu’elle n’ait parlé à personne, qu’elle n’ait aucun contact avec l’extérieur, on comprend aisément pourquoi on ne sait rien. Quelques éléments nous arrivent au fur et à mesure par d’autres personnages, mais jamais on n’est directement confronté à ce qui se passe et du coup, on ne sait pas vraiment dans quelle situation se trouve le pays, etc. On a quelques informations mais ça ne nous permet pas vraiment d’en savoir plus, surtout quand il semble y avoir des contradictions. Donc c’est très étrange de lire une histoire sur lequel on ne sait pas grand-chose. On constate des faits (notamment autour des personnages et surtout Juliette) mais c’est tout. Ça rend ce livre très intriguant et c’est pour ça aussi qu’il est si addictif, c’est parce qu’on a envie d’en savoir plus et au même titre que Juliette de comprendre le monde, ce qui se passe et pourquoi du jour au lendemain tout le monde semble vouloir la connaître, l’utiliser, etc.

J’ai été très surprise par la fin, et là, je ne sais pas encore si c’est dans le bon ou le mauvais sens et je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne m’attendais pas à une telle « chute » parce que d’une côté ça peut être une bonne idée et de l’autre, ça peut être très simple et pas nécessairement original (alors que le reste du texte l’était quand même). Reste à voir de quelle manière c’est traité dans la suite et à quoi ça va aboutir (même réflexion après la lecture du tome 2 de la Trilogie Valisar de Fiona McIntosh quoi). J’attends de lire le tome 2 pour voir si c’est vraiment bien ou pas, parce que d’un côté ça me laisse perplexe et de l’autre, ça trouve une certaine logique par rapport au début de l’histoire, après, ça peut être un poil facile et vu la teneur de l’histoire, on aurait pu penser à quelque chose de plus complexe, etc. Donc voilà, pour le moment, je ne sais pas trop quoi penser de cette fin.

Comme je l’ai dit, la narration est à la première personne (et c’est écrit au présent) du coup on est dans le vif de l’action et du point de vue de Juliette. Cela nous permet de nous attacher à elle, de comprendre ce qu’elle vit et ce que ça a fait pour elle d’être en contact avec une personne, surtout quelqu’un qu’elle connaît et aime depuis son enfance. Elle est vraiment touchante et j’avais mal au cœur pour elle, à cause de sa situation (et quand on comprend ce qui lui est arrivé, c’est pire) on compatit pour elle et on aimerait que tout s’arrange d’un claquement de doigt (mais ça n’est pas possible).

Sa relation avec Adam est assez touchante, même si au début ça semble laborieux, ils ne se connaissent pas, Adam pose trop de questions et Juliette qui ne sait pas trop comment agir puisque ça fait trop longtemps qu’elle s’est retrouvée toute seule. Mais c’est une battante et à mesure qu’elle prend conscience des enjeux de sa captivité, etc. elle fera tout pour s’en sortir et se libérer de ceux qui lui veulent du mal, ou l’utiliser à mauvais escient.

Après, un « triangle amoureux » s’installe, bon, je comprends en partie pourquoi l’auteur l’a fait, mais c’était un peu trop facile quand même (vous noterez bien les guillemets pour mentionner ce triangle…). Avec cette fin quelque peu étrange dont je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment, c’est le seul bémol du livre, mais bon, on oublie cette mention parce qu’il faut avouer que le reste de l’histoire est quand même très sympa.

En bref, ça a été une bonne découverte ce premier tome, même si à cause de la fin je ne sais pas trop quoi en penser. Mais pour le reste de l’histoire c’était vraiment pas mal, très intriguant. L’auteur a su trouver le moyen pour nous donner envie de continuer et d’en savoir plus sur son univers et ses personnages. L’écriture est particulière mais elle correspond bien à l’histoire je trouve et finalement ça permet de mieux s’ancrer dans celle-ci, moi en tout cas, j’ai beaucoup aimé. Ça n’a pas été un coup de cœur, mais c’est quand même un bon livre qui je pense mérite un peu d’attention parce qu’il peut bien nous surprendre.

Commentaires

  1. j'avais beaucoup apprécié cette lecture aussi ! :) une belle surprise :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte de le commencer... Mais ton avis me dit que je suis mieux de m'y mettre bientôt !!! Bon week-end xox

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)