Libertinage fatal de Charlaine Harris (Lily Bard 4)

Quatrième de couverture

« Sur la route ce matin, j’ai bien vu que le paysage était différent. Si j’avais été plus distraite, moins curieuse, si je ne m’étais pas arrêtée pour en avoir le cœur net, eh bien, je n’aurais pas découvert ma cliente Deedra Dean assassinée dans sa voiture.
À Shakespeare, la même question flotte sur toutes les lèvres : Qui a bien pu faire ça ? Compte tenu des mœurs légères de Deedra, j’aime autant vous dire que la liste des suspects est longue comme le bras !
Mais une femme de ménage n’est-elle pas la personne idéale pour remettre un peu d’ordre dans les affaires des gens… même après leur mort ? »

Mon avis

Voilà une nouvelle histoire de Lily Bard, j’avoue que j’aime bien cette petite série, c’est sans prise de tête, souvent très sympa à lire avec une bonne petite enquête à la clé, même si ça n’est pas le « métier » de Lily (loin de là). Mais j’avoue qu’avec ce tome, je suis un peu plus mitigée, ce n’est pas le meilleur que j’ai pu lire et quelque part ça m’embête un peu. Il faut dire ce qui est, je l’ai moins apprécié et je vais expliquer pourquoi.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite, en plus compte tenu de l’épaisseur du livre, on arrive rapidement au fait et tout tourne autour de cette « enquête » pour savoir qui a pu tuer Deedra.

J’avoue être un peu mitigée sur ce livre, alors que j’adore la série Lily Bard, les 3 premiers tomes ont été une très belle surprise pour moi. Mais avec celui-ci… je ne sais pas, c’est différent des autres et pourtant je connais le style de Charlaine Harris, je sais qu’elle est assez longue dans son procédé, que ses écrits sont assez lents en soi, surtout avec Lily, après tout, elle n’est que femme de ménage et se retrouve bien souvent malgré elle liée à des meurtres parce qu’elle a fait une découverte macabre (ce type de scénario revient peut être un peu trop souvent d’ailleurs, ça pourrait être lassant, heureusement, ce tome là est l’avant dernier de la série).

J’ai trouvé ce tome assez long par rapport aux autres j’ai l’impression que ça s’éternise pour « pas grand-chose » ça ne m’avait pas fait cet effet avec les autres. On voit Lily dans son quotidien tout en furetant et cherchant à comprendre ce qui a bien pu arriver à Deedra, mais je trouve que l’aspect « quête » est moins prononcé que les autres, elle ne se focalise pas que sur ça et nous raconte peut-être un peu trop son quotidien « relativement banal » ce qui ralentit considérablement le rythme alors que dès le premier chapitre on sait qu’elle a découvert un corps, celui d’une de ses clientes : Deedra, aux mœurs très légères.

Je ne saurai l’expliquer, mais ça ne m’a pas fait le même effet que les autres et c’était un petit peu long pour moi. Je ne me suis pas pour autant ennuyée, j’ai quand même pris plaisir à lire ce livre et il a été rapidement dévoré (faut dire qu’il n’est pas bien épais : 250 pages, et le style de Charlaine Harris est simple et toujours très fluide). Mais voilà, le fait est que je n’ai pas autant apprécié que les précédents, j’ai lu mais sans être réellement impliquée dedans.

Pourtant l’idée de départ était bonne et il y a de l’idée quand même, parce qu’on voit qu’il y a des petites choses qui ne vont pas, Lily s’en rend bien compte même si elle met du temps avant de comprendre (et n’ayant pas tous les éléments en main, le visuel non plus, nous lecteurs pouvons encore moins savoir ce qui se passe. Et comme on est dans la tête de Lily, on est limité à son regard et ses connaissances). Mais je trouve que ça traîne un peu et lorsqu’on arrive près de la fin (limite dans le dernier chapitre) tout se précipite, tout se résout en 5 minutes et c’est fini. Ça donne presque le sentiment que ça arrive comme un cheveu sur la soupe, sans réel fondement alors que ça pouvait très bien tenir la route ! Mais la manière dont c’est amené, je suis un peu déçue et sceptique. C’est un peu dommage de voir que ça prend autant de temps pour avoir la solution en un claquement de doigts, ça semble un peu trop simple, trop facile, alors que la fin est surprenante et intéressante parce que j’étais loin d’imaginer que l’histoire prendrait un tel tournant !

Quant à Lily et Jack, j’avoue que j’aurai aimé en avoir un petit peu plus, là c’était trop peu alors qu’il était bien présent dans le tome précédent, même si on a quand même une grande avancée dans leur relation, ça ne me suffit pas en soi, je pensais avoir davantage de choses, surtout qu’on arrive à la fin de la série.

J’ai l’impression de me répéter dans ma chronique mais en même temps c’est mon sentiment, c’était un peu long, on ne voit pas trop où l’on va et tout se résout en 5 minutes, ce qui est un peu dommage alors que l’idée de départ était plutôt bonne, que l’on voit l’enquête se profiler à mesure, les suspicions sont de mises. Ça aurait pu être un excellent tome si le rythme était plus soutenu, qu’on avait un peu plus d’enquête de la part de Lily comme pour les premiers. Après ça n’est que mon ressenti et bon, ça ne m’empêchera pas de lire le prochain en espérant qu’il soit meilleur, et quoi qu’il arrive, ça a été quand même une belle découverte cette série.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot