Comme un cadavre… de Pierre Stolze

Quatrième de couverture

L’archéologue Arthur Evans débarque discrètement sur la planète interdite Echo. Il veut éclaircir un mystère, celui de la forteresse d’Antinea, dans laquelle des architectes ont reproduit tous les types d’édifices religieux de Terra. Pour cela, Arthur devra entreprendre un périlleux voyage, se frotter à des sectes redoutables, déjouer des machinations tout en résistant aux attraits de la belle et énigmatique Circé.
Et si, dès le départ, Arthur était déjà mort ? Car pourquoi, à intervalles réguliers, défilent devant lui tous les dieux et les démons du Bardo-Thödol, le livre tibétain des morts ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Armada de m’avoir permis de lire ce livre (et découvrir au passage la maison d’édition). J’avoue que je ne le connaissais pas du tout et la 4e de couverture m’ayant attiré, j’ai voulu tenter l’expérience et j’ai eu une assez bonne surprise, même si je pense que ce livre ne plaira pas à tout le monde. Et je sens dors et déjà que ça ne sera pas évident de faire la chronique de ce livre, mais je vais faire au mieux (du moins je l’espère).

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la 4e de couverture donne déjà les grandes lignes de l’histoire et si j’en dis plus, je risquerai de paraphraser afin d’éviter de spoiler le livre ce qui n’aurait aucun intérêt, sans compter que vu le contenu, je pense sincèrement qu’il est préférable de se lancer dedans sans trop en savoir et de se laisser tout simplement emporter. Il y a tant de mystères dans cette histoire, qu’il est plus intéressant de voir tout seul de quoi il s’agit.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide, ce qui est une bonne chose. Elle est également recherchée, c’est assez soutenu avec pas mal de vocabulaires spécifiques (je pense spécialement aux descriptions des édifices). On voit qu’il y a un vrai travail de style et j’avoue que ça fait un petit moment que je n’en avais pas de texte de ce genre, (du moins si l’on regarde mes lectures récentes, ayant lu beaucoup de livres jeunesses, avec un niveau un peu plus accessible quand même). Mais ça ne m’a pas dérangé bien au contraire, ça va bien avec l’histoire, qui pour le coup peut paraître simple en apparence mais qui va s’avérer être plus complexe qu’il n’y paraît.

J’ai trouvé l’histoire intéressante, même si j’avoue qu’il fallait que je sois un minimum concentrée pour tout suivre et bien comprendre ce qui se passait. Un moment d’inattention, et j’étais quelque peu perdue parce qu’ils se passent tellement de choses (pas de la « grande action » en soit, mais il se passe quand même plein de petites choses et il ne faut pas perdre le fil pour tout comprendre. C’est toute une quête, une recherche qui va s’élever à un niveau dont Arthur ne s’attendait pas. Pendant un bon moment on ne sait pas vraiment quel est le problème avec Antinea et la planète Echo. Le monde créé par Pierre Stolze est assez complexe et riche et au début j’avoue que j’avais un petit peu de mal à rentrer dans l’histoire parce qu’il faut le temps d’adaptation pour pouvoir l’appréhender mais une fois qu’on comprend le fonctionnement ça va tout seul (quoique l’auteur est fort pour nous embrouiller l’esprit, créant toujours un peu plus de suspense dans son histoire pour nous faire douter, comme son personnage Arthur qui ne comprend pas non plus tout ce qui lui arrive).

L’auteur sait ménager son suspense et ça n’est qu’à la toute fin qu’on entrevoit des réponses à nos nombreuses questions. C’est vraiment un livre étrange, très mystique aussi, puisque tout tourne autour de la religion (et je dirai même plus du mélange des religions !) ce qui rend ce livre assez passionnant quand on voit comment il a réussi à agencer diverses cultures / religions dans un même livre et d’en faire quelque chose d’uniques. J’avoue ne pas connaître toutes les références, ni les noms des personnages cités (notamment liés au bouddhisme, etc.) mais j’ai vraiment adoré comment le sujet était traité et j’ai trouvé ça très intéressant (et c’est en cela que l’univers est riche et complexe, c’est parce que l’auteur pioche dans diverses croyances, etc. pour bâtir cet univers d’un autre temps, sur une autre planète qui nous est inconnue et aussi « interdite »).

La narration est intéressante et permet de donner un certain rythme à l’histoire. En même temps du récit où l’on voit Arthur, archéologue à la recherche de la forteresse d’Antinea, on a des interludes, des « Visions » (au nombre de 4) qui nous montrent des scènes en présence de dieux, etc. Du coup on a une alternance entre « deux histoires » finalement et il faut bien suivre ce qui se passe et aussi comprendre. J’avoue qu’au début j’avais un peu de mal à voir à quel moment chaque action se situait et petit à petit on comprend mieux et on saisit davantage les enjeux, les tenants et les aboutissants de cette histoire qui s’avère tout de même très intéressante.

Il y a pas mal de descriptions des lieux, notamment des édifices religieux comme je l’ai dit un peu plus haut et on voit que l’auteur s’y connaît beaucoup. J’avoue qu’avoir eu des cours d’histoire de l’art – notamment sur l’architecture – m’a été bénéfique pour bien visualiser de quoi l’auteur parlait. Donc ceux qui ne s’y connaissent pas forcément, pourraient s’y perdre un peu et s’ennuyer je pense (voire ne pas intéresser, ce qui serait dommage alors que c’est assez important quand même). J’ai été fascinée par toutes les descriptions faites (de manière générale j’adore les descriptions quand elles sont bien faites, ça me permet de bien visualiser, de comprendre ce qui m’entoure, etc.) et là, ça doit être réellement magnifique. Ainsi, grâce à son écriture, j’avais la sensation de me retrouver dans ces édifices avec Arthur et de les découvrir en même temps que lui. Étant donné que c’est au cœur de l’histoire, après tout Arthur voulait découvrir la forteresse d’Antinea, etc. c’était pour une bonne raison (et moi aussi j’aurai aimé voyager avec lui pour ça).

Quant aux personnages ils sont à la fois mystérieux, complexes et très intéressants. Les apparences peuvent être trompeuses et on peut être surprise par certains. C’était vraiment intéressant de suivre Arthur Evans, mais également le Prophète que j’ai bien apprécié. C’est assez éclectique à ce niveau là, donc ça met un peu de gravité, de légèreté mais surtout de la réflexion dans le livre et un vrai savoir circule quelque part dans ce texte.

En bref ce livre a été une belle découverte. L’univers est très riche et complexe mais très intéressant, l’histoire est bonne et bien menée. L’écriture est agréable à lire et assez fluide, à la hauteur du contenu quant aux personnages on a un peu de tout pour ravir tout le monde. Une bonne histoire en somme, mais que je ne peux pas conseiller à tout le monde étant donné le contenu mystique et complexe, mais après, il faut toujours tenter parce qu’il en vaut la peine.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]