L'oiseau noir d'Elliot Skell (La Maison Sans-Pareil 1)

Quatrième de couverture

Il y a bien longtemps, un Capitaine accosta sur les rives d'une petite ville et décida d'y fonder une grande maison qui ne ressemblerait à aucune autre : la Maison Sans-Pareil. Depuis, de génération en génération, les habitants vivent en parfaite harmonie à l'intérieur de la vieille bâtisse. Jusqu'au jour où le Capitaine est retrouvé mort. Omnia, douze ans trois quarts, ne croit pas à l'accident, alors elle mène l'enquête. D'inquiétantes ombres se faufilent, un mystérieux oiseau noir plane au-dessus des toits. Omnia ignore encore tout des dangers qui la guettent... 

Mon avis

Ayant lu le tome 2 en premier (et apprécié), il était clair qu’il fallait que je lise le 1er tome, ne serait-ce que pour mieux comprendre l’univers, car même si après lecture de ce tome, je constate qu’il y a pas mal de rappel dans le tome 2, il y a quand même des notions sur l’univers (notamment le fonctionnement de la Maison) qui sont dévoilées ici et qui sont nécessaire. Comme je l’avais dit dans la chronique du tome 2, il est conseillé de commencer par le premier tome, sinon on risque d’être un peu perdu.

Alors que le Capitaine en date vient de décéder dans un mystérieux accident, un autre doit prendre sa place, mais comme il n’a pas désigné de successeur, cela pose quelques petits problèmes. Omnia du haut de ses 12 ans et trois quart, ne sait pas trop quoi penser de tout ça et finit par mener sa petite enquête qui va l’emmener sur des terrains dangereux, d’autant plus qu’un mystérieux oiseau noir fait son apparition de temps à autre ce qui inquiète les habitants de cette maison hors norme.

J’ai beaucoup apprécié ce premier tome qui nous explique les fondements de la Maison Sans-Pareil (et aussi pourquoi elle s’appelle ainsi), j’ai adoré cet aspect là, c’est vraiment très intéressant et original. Je comprends mieux son fonctionnement et l’univers créé par l’auteur. En lisant le tome 2, je m’étais posée des questions, ça me semblait vraiment étrange, et là, j’ai les réponses donc c’est plus cohérent. Comme j’ai mieux compris l’univers, je l’ai davantage aimé et on se rend vraiment compte de sa richesse et complexité.

L’intrigue est intéressante et bien menée, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire. Les problèmes arrivent dès les premiers chapitres, du coup tout s’emballe et s’enchaîne. Il n’y a pas de longueurs, et même si ça reste « lent » d’une certaine manière, il se passe quand même des choses et c’est très intéressant à lire. Evidemment, comme j’ai lu le tome 2 avant et qu’il y avait pas mal de rappels sur les faits passés (donc dans ce tome 1) eh bien je n’ai pas eu tant de surprises que ça. Il n’empêche que si je fais abstraction de mes connaissances, eh bien on ne se douterait pas forcément de ce qui se passe, c’est un livre assez mystérieux, il y a beaucoup de non dit (et je peux déjà dire qu’on a beaucoup plus de révélations dans le tome 2 !). Il y a pas mal d’interrogations, de choses étranges, et l’auteur sait maintenir son suspense pour attiser la curiosité du lecteur.

La narration est toujours aussi sympathique, les interventions du narrateur qui prennent directement à parti le lecteur est une bonne idée, ça rend le texte plus vivant, comme si on avait affaire à un conteur. D’ailleurs j’ai trouvé les interventions plus nombreuses donc ça m’a vraiment plu. C’est vraiment agréable à lire et fluide, l’écriture est sympathique et on plonge avec facilité dans cette histoire, ce qui est toujours une bonne chose.

J’avais bien apprécié Omnia dans le tome 2 et dans le premier, elle est toujours aussi excellente, on voit qu’elle est différente de sa famille et c’est sa particularité qui la rend attachante et touchante. Elle est mature pour son âge et même si elle est consciente du danger elle veut faire ce qui lui semble juste. Peu à peu on fait la connaissance d’Omnia et toute sa famille, j’étais un peu moins perdu entre les membres (pas évident quand tous les garçons s’appellent Eter…). Ils sont originaux, c’est le moins qu’on puisse dire.

En bref, ce premier tome est une réussite et je suis contente de l’avoir lu, même si c’était après le tome 2 (ce qui implique le fait que je connaissais déjà certaines révélations) mais ça ne m’a pas empêché de l’apprécier. L’univers est riche, complexe et très intéressant, les personnages le sont tout autant. Omnia est attachante et sympathique, j’aime beaucoup la suivre dans ses aventures, plus qu’à espérer qu’un tome 3 arrive.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)