Khaos de Frédérique de Keyser (Luxuria 2)

Quatrième de couverture

Le chaos peut être envisagé tel un creuset où tout est virtuellement possible. Mais il peut aussi être pensé comme une rupture de l’équilibre…
Alors devinez qui les anges accusent de mettre en péril l’ordre des choses du simple fait de son existence ?
À les écouter, je suis le diable en personne ! Cela aurait peut-être été drôle si ces individus ne s’étaient pas ingéniés à transformer ma vie en un désordre indescriptible.
Heureusement, je possédais quelques atouts de taille dans tout ce fatras : trois démons scandaleusement attirants et une entité aussi adorable que puissante. De vrais amis. Et même un peu plus…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions La Bourdonnaye de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi découvrir la suite des aventures de Sláine, tome qui m’a davantage plu que le précédent, même si j’ai toujours quelques réserves…

J’avoue, j’ai en partie préféré ce tome au premier car on a davantage d’action, ça avance un petit peu… Je sais que c’est de la romance paranormale, mais un petit peu d’action et d’intrigue sont nécessaires pour rendre l’histoire un temps soit peu intéressante, sinon ça devient lassant. Du coup ici, ça a été une bonne surprise, l’auteur ne perd pas de temps, dès les premiers chapitres Sláine se fait enlever par un ange car elle représente une menace. Sa disparition va poser quelques problèmes et pas des moindres… jusqu’à remettre en cause sa relation avec Voan et Sio…

C’est assez difficile de faire un résumé de l’histoire tant ça ne tient à pas grand-chose et je peux rapidement spoiler les éléments donc c’est un peu dommage de trop en dire. Je m’abstiendrais donc d’en dire plus, mais au moins ça paraît moins obscur que la 4e de couverture. Je pense que le fait d’avoir une narration à la 3e personne est pour beaucoup dans le fait que j’ai préféré ce tome. Comme on n’est pas centré sur Sláine et ses histoires de cœurs mais vraiment l’action pure, j’ai trouvé ça beaucoup plus intéressant et j’avoue qu’à ce moment-là, les pages ont défilé rapidement tant j’avais envie de savoir ce que ça allait nous amener. Ainsi on en découvre plus sur l’univers qui n’est pas si mal que ça même si trop en surface pour le moment, mais il y a suffisamment d’éléments pour m’intriguer et me rendre curieuse donc c’est pour ça que je lirai sûrement la suite. Et puis quand on voit la fin… ça donne envie d’en savoir plus vu la fin quelque peu abrupte.

Malheureusement, pour moi, la narration à la 3e personne ne perdure pas et Sláine revient en tant que narratrice vers la moitié du livre. D’ailleurs la passation de l’un à l’autre se fait « discrètement » et si on n’y prête pas attention, ça peut « perturber » un peu de passer d’un point de vue omniscient à un point de vue interne, via un personnage. Avec la réapparition de Sláine en narratrice, on retrouve rapidement ses problèmes de « couple » et là, comme je l’avais dit dans le premier tome, ça m’intéresse beaucoup moins et ça devient même lassant au bout d’un moment. On a la sensation de tourner en rond, l’action pure et dure que l’on avait au début du tome ralentit, on laisse un peu de côté ce qui a pu se passer pour revenir sur la romance et rajouter toujours un peu plus des amants… Pendant une centaine de pages, ça n’est que description d’état d’âme, où elle se plaint de ses amours perdus, etc. Au bout d’un moment j’ai eu envie de la secouer comme un poirier pour qu’elle réagisse et fasse quelque chose au lieu de s’apitoyer sur son sort. Là encore ça peut être légitime, etc. mais j’aurai quand même aimé plus de réactions de sa part, ça n’est pas la faute qu’aux deux gars, ils ont des circonstances atténuantes…

Ce qui est énervant c’est de voir le décalage entre ce que sont les hommes de sa vie – des démons, donc on suppose un caractère assez affirmé, avec une part sombre, décrit physiquement comme des êtres très virils, très grands et baraqués, l’archétype parfait pour les fantasmes – et leur comportement – la réalité des faits étant qu’ils geignent souvent, qu’ils se sentent rapidement abandonnés, sont déçus, etc. mais ils ne se « battent » pas (pas au sens strict du terme) pour garder celle qu’ils aiment. Bon pour cet aspect là, on peut comprendre étant donné la tournure des événements mais quand tout devient plus ou moins clair, c’est plus facile de remettre la faute sur les autres (sur Sláine en l’occurrence) plutôt que de tenter de faire tout pour la récupérer, savoir ce qui a bien pu se passer. Tout n’est que fuite.

Etant donné les personnages, ce qu’on veut nous montrer, ce comportement / cette psychologie ne me paraît pas crédible et ça m’énerve ! J’ai eu envie d’en prendre un pour frapper l’autre… C’était assez énervant et quand Sláine s’y met en plus ça n’arrange rien et je trouve ça dommage. Je ne me sens pas vraiment concernée dans ce « couple », dans leurs amours, limitent tant mieux qu’elle s’en débarrasse quand on voit la manière dont ils la traitent, etc. (Voan a des circonstances atténuantes, mais pas Sio, qui depuis le tome 1 a tendance à m’énerver).

En bref, il y a de bons éléments, l’univers me semble intéressant, l’intrigue est encore un peu creuse dans ce deuxième tome et la romance (surtout les états d’âme liée à elle) sont trop présent à mon goût et je m’en lasse. Néanmoins l’action que l’on a pu avoir dans la première moitié et celle disséminée dans la deuxième partie m’intrigue énormément et je pense que ça peut être intéressant. Ce tome on pourrait le qualifier de transition qui je pense va nous amener vers quelque chose de plus consistant dans le 3e tome, ce que j’espère en tout cas. Sinon ça va clairement devenir lassant surtout quand on voit à quoi tient l’intrigue. Mais ça m’a quand même rendu curieuse donc je lirai sûrement la suite pour voir ce que ça donne parce que la fin est quand même assez frustrante.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]