Luxuria de Frédérique de Keyser (Luxuria 1)

Quatrième de couverture

Quand je pense que je m’étais juré de ne jamais fréquenter les démons !
Non contents de m’embaucher, sans trop me laisser le choix d’ailleurs, dans l’un des établissements où ils ont l’habitude de côtoyer mes semblables (et pas pour discuter art ou littérature), les voilà qui essayaient de me faire croire que le salut de l’humanité et l’équilibre de leur monde reposaient sur mes épaules !
Pire, il paraîtrait que j’étais responsable de la menace pesant sur nous tous.
J’avais peut-être une part de responsabilité dans tout ceci, et n’étais pas mauvaise au point de refuser de réparer le mal que j’avais pu faire.

Mais était-ce une raison pour me coller dans les pattes de ces démons dangereusement divins et diaboliquement beaux menaçant notamment de me révéler à moi-même ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions La Bourdonnaye de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai, dans l'ensemble, bien apprécié même si j’ai des petites choses à y redire… parce qu'il dépeint un monde qui peut être intéressant. Mais j’attends de voir ce que la suite donnera, s’il y a une évolution…

Sláine est une jeune femme dont le passé est quelque peu trouble, ayant vécu un traumatisme dans l'adolescence lié à une séance de spiritisme, dont elle a gardé quelques séquelles... mais elle ne le savait pas à quel point. Un jour, alors qu'elle démissionne de son boulot à la librairie à cause du harcèlement de son patron (sexuel, à comprendre), deux démons débarquent et vont lui offrir un nouveau job, qu'elle ne peut pas vraiment refuser. La voilà donc devenue barman au Luxuria, un nouveau bar qui va ouvrir ses portes et où tout est permis, ou presque. Sa rencontre avec Sio, l'un des deux démons gérants du bar va profondément changer sa vie et lui révéler des choses sur son compte car le salut de l’humanité et l’équilibre de leur monde reposent sur ses épaules.

Il s'agit de romance paranormale, du coup, comme l'indique le genre, c'est la romance qui prime avant l'action. Ça n'est pas spécialement mon truc à la base, souvent j'y vois des clichés et la rapidité des sentiments me fait lever les yeux au ciel. Ici, évidemment ça n'a pas loupé, mais en même temps vu le genre, c'est « normal », donc je l'accepte et j'ai tenté de faire outre de cet aspect-là, pour me concentrer plutôt sur l’intrigue, mais c’est difficile de ne pas le prendre en compte, surtout quand on voit que ça prend vraiment toute la place.

L'amour au premier regard ça n’est pas mon truc. Que je ne trouve pas ça crédible est une chose, mais il faut avouer qu'au début du roman, c'est quand même trop rapide, malgré le genre. Ça a été tellement vite qu’un moment j'ai cru qu'il s'était passé quelques semaines ou mois étant donné l’évolution de la relation, alors qu'en fait, ça ne faisait que deux jours... Ça m'a fait tiquer.

Pour ce qui est de l'histoire même, cette histoire d’équilibre entre les mondes, salut de l’humanité, etc. c'est plutôt pas mal; il y a des choses intéressantes. Je dois avouer que c’est ce qui m’a le plus intéressé dans ce livre et ça m’a rendu curieuse parce qu’on ne sait pas trop ce qu’il en est, les informations ne venant qu’au compte goutte. C’est la raison pour laquelle je lirai la suite, pour voir ce qu’elle donnera, pour me faire une meilleure idée de cette série. C'est pour ça que ce roman peut être sympathique à lire parce que l’intrigue est pas mal et que l’univers peut être intéressant mais à cause de cette romance multiple (n'étant pas fan de romance, mais multiple encore moins en général...), ce qui aurait pu me plaire est relégué au second plan.

Il y a parfois des longueurs et qui sont causées par la « romance » et surtout le questionnement incessant de Sláine à propos de ses différents amours, etc. Au bout d'un moment, je me suis un peu lassée de tout ça et j’avais hâte de finir ce livre, qui est quand même assez conséquent (un peu plus de 530 pages). Evidemment, toute cette romance sert l'histoire, que ça amène des choses et que ce livre reste une romance avant tout, donc c'est normal d'avoir cet aspect là en masse dans le livre. Mais je pense quand même que s’il y en avait moins, les longueurs ne seraient plus de mises parce que ça dessert au final le texte. Ça pourrait lui donner plus de rythme et d'intérêts car au final, si on n’y prête pas attention, on ne sait plus vraiment ce qu’il en est, tant la romance noie l’action et donc « l’histoire » principale de ce livre. Etant donné le nombre d'amants qui ne cessent d'augmenter. J'avoue, j'ai fortement pensé à Anita Blake pendant ma lecture, tant l’analogie est facile.

Après je reconnais que les scènes sensuelles sont vraiment érotiques. Elles ne sont pas trop longues (petite pensée à Hamilton…), bien décrites, sans être vulgaires, ce qu’on aurait pu avoir. Et même si on a une relation multiple, ça n’est pas choquant, ni crade, etc. la plupart du temps elles s’inscrivent pas trop mal dans l’histoire et ça n’est pas dérangeant malgré le nombre de scènes dans le tout roman. Vu le nombre de pages, ça va, c’est plutôt bien disséminé, c’est plus les réflexions de Sláine qui sont énervantes au bout d’un moment, elle se pose trop de questions ou pas assez sur ce qui compte.

L'écriture de l'auteur est agréable à lire, assez simple, sans fioritures, mais je trouve ça suffisant, surtout vu le type d'histoire. Assez rapidement je me suis plongée dans l'univers sans m'y perdre, le trouvant assez intéressant. Je n'ai pas lu tant d'histoires que ça sur les démons, donc quand j'en ai une, ça m'intéresse toujours parce qu'il y a un traitement assez particulier, à voir si ça n'est que le Mal (avec souvent les anges qui accompagnent souvent comme étant le Bien) mais là, on a un autre traitement. L'auteur réarrange à sa manière ces créatures pour créer vraiment un univers propre, avec ses problèmes et ce qui entraîne l'histoire (à comprendre principalement l'action) autour du salut de l'humanité et de l'équilibre des mondes mentionnés dans le résumé de l'histoire (ou la 4e de couverture).

Ce livre m'a fait penser à certains aspects à Morgane Kingsley de Jenna Black, que ça soit l'univers des démons, ou bien le côté BDSM, que l'héroïne qui se retrouve un peu au milieu de tout ça, sans avoir rien demandé mais qui est lié à ce qui se passe d'une manière ou d'une autre. L'histoire n'a rien à voir, le but n'est pas le même attention, mais il y a "quelques similitudes" si on y regarde de très près. J'avais bien aimé Morgane Kingsley  mais Luxuria, est davantage porté sur la romance que sur l'intrigue. Ce qui d'un côté je trouve dommage parce que vu ce qu'on nous annonce, ce qu'on peut déjà entrevoir, ça peut être pas mal du tout comme histoire, si l'action était vraiment au centre, plutôt que la romance et les préoccupations que cela peut entraîner. Mais après c'est le choix de l'auteur, donc je ne vais pas réécrire l'histoire à ma manière... Je savais avant de commencer le livre, que c'était davantage une romance qu'un livre d'action de type Urban Fantasy, même si au début on aurait pu y penser. Et je savais également que ce livre était assez érotique pour ne pas le mettre entre toutes les mains non plus.

Après au niveau des personnages, on est surtout centré sur le trio : Sláine, Sio et Voan, même si d’autres personnages ont leur importance. Je ne dirai pas que je ne les ai pas aimés, mais c’est vrai que j’ai eu du mal à m’identifier un temps soit peu à eux, surtout Sláine, normal, je me mets à la place de la fille et narratrice). Quant aux démons, j’avais la sensation d’être éloignée, de n’être jamais vraiment impliquée dans la relation qu’ils entretiennent avec Sláine. J’ai eu du mal à m’attacher aux deux démons parce qu’ils étaient un peu trop changeant, voire bipolaire (si c’est limite flippant…). Il faut voir comment ils passent d’un sentiment à l’autre, et à la place de Sláine au bout d’un moment j’aurai abandonné, je me demande parfois comment elle a fait pour continuer à les aimer malgré tout…

C’est une lecture détente sans prise de tête avec un univers et une histoire qui peuvent être intéressants même si ça peut manquer de profondeur, le tout étant noyé par la romance qui ne m’a pas totalement plu. Je n’étais pas impliquée dedans et au bout d’un moment je me suis lassée de leurs petits jeux, leur accès de jalousie, etc. Donc c’est un petit peu dommage quelque part, mais j’ai dans l’ensemble passé un bon moment, à voir ce que la suite donnera, ça a suffisamment attisé ma curiosité.


Commentaires

  1. J'avais été contactée aussi mais j'ai décliné. J'ai trop de lectures et le genre ne m'intéresse pas spécialement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais si tu as trop de lectures et si ça ne te tente pas plus que ça, n'essaye pas, ça ne sert à rien effectivement

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)