Zalbac Brothers de Karel de la Renaudière


Quatrième de couverture

New York. Y prospère une puissante banque d’affaires franco-américaine - très secrète - qui brasse les fusions-acquisitions dans le monde entier. Sa spécialité ? Provoquer des mariages d’empires… souvent voués à l’échec.
Que donnera la rencontre de Jean Demester, jeune français sans compétence encore affirmée sauf quand il se met au violon et de Charlotte Lancier, la si belle héritière, perdue mais déterminée à ne pas se trahir ? Jean va-t-il réussir à diriger la banque? Seront-ils broyés par l’argent qui les unit et les sépare à la fois ? Ascension, chute, rédemption ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Bienvenue dans le monde de la finance où tous les coups sont permis ! Grimper rapidement les échelons, monter au sommet, mais attention la chute est rude ! Ce livre est une ascension sociale fulgurante dans le monde de la finance et du pouvoir aux Etats-Unis pour un petit frenchy. Jean Demester, parti de rien, va devoir apprendre très rapidement qu’il faut persévérer et ne faut pas se laisser faire s’il veut garder sa place dans ce monde impitoyable… Voilà ce que raconte ce livre pour résumer en quelques lignes.

L’histoire s’avère assez simple et classique mais ça a le don d’être efficace. Ça m’a beaucoup plu et a été une lecture très plaisante (tout en instruisant par certains aspects). Parfois on se doute de ce qui va se passer d’où l’aspect « simple », certaines révélations du livre ne m’ont pas étonné plus que ça car je m’y attendais. Mais d’autres en revanche, sont un peu plus surprenant et puis il faut voir la manière dont tout ça est mené. Ça n’enlève en rien la qualité du livre au contraire, comme on suit les grandes lignes, que l’on va droit au but en suivant Jean, ça apporte une certaine efficacité, un rythme rapide à l’histoire aussi. Même si quelques années se passent entre la rencontre entre Jean et Bruce Zalbac et la fin du livre, on a l’impression que tout s’enchaîne très rapidement. Donc ceux qui aiment quand ça va « droit », sans « longueur », etc. vous allez être servi ici.

L’intrigue est bonne et nous montre donc cette ascension sociale, les problèmes que cela peut susciter, les ambitions de chacun. Alors même si la narration, à la troisième personne, est très centrée sur Jean, parfois on dévie un petit peu et se focalise sur d’autres personnages, tels que Charlotte Lancier qui va avoir un rôle assez important ou encore Donovan.

Le livre est très bien écrit, ça se lit très rapidement et ça a un côté assez visuel. Il y a peu de description, tout n’est que dans l’action les dialogues, ça pourrait très bien être adapté en film (ou téléfilm) étant donné l’histoire. Tout ça fait que le livre a été lu dans la journée, en l’espace de quelques heures. Et le fait que l’histoire soit intéressante n’y est pas pour rien évidemment.

J’ai bien aimé les deux personnages principaux : Jean et Bruce qui sont tout deux persévérants même si Jean met un peu de temps à comprendre cette qualité qu’il doit absolument avoir s’il tient à rester au sein de cette entreprise. Une opportunité va lui être donnée et il faut voir jusqu’où ça va le mener. Quant à Bruce, il est assez mystérieux, au final on ne sait pas grand-chose de cet homme, les raisons pour lesquelles il a demandé à Jean de venir à sa banque, etc. Mais à mesure de l’histoire on finit par comprendre certaines choses et à mieux cerner cet homme. Les personnages secondaires ont vraiment leur place, ils ne paraissent pas effacés bien au contraire, ils pourraient même nous surprendre de bien des manières ! On voit aussi à quel point le pouvoir, l’argent, etc. peuvent être des éléments très convoités pour que tous les coups soient permis pour les acquérir.

Après il faut savoir que ce livre est tiré du vécu de Karel de la Renaudière, il y a donc une grande part de vérité dans la manière de faire, de ce qui peut se passer dans le milieu financier… Et ce livre peut être vu comme une sorte de dénonciation, parce qu'il faut voir quand même ce qui ce passe. Cela rend d’autant plus intéressant ce livre.

En bref, c’est un livre que j’ai beaucoup apprécié qui nous montre un peu le monde de la finance, ainsi qu’une ascension sociale d’une personne partie de rien et qui pourtant va devoir garder la tête haute pour ne pas se faire écraser par les autres dans un jeu de pouvoir. Un roman très intéressant que je vous invite à découvrir.

Commentaires

  1. Je trouve cette couverture plutôt mystérieuse et j,adore... mais un roman sur le monde de la finance... pour moi... hummm... pas certaine !!! Mais je le note tout de même car tu m'intrigue beaucoup ! Bisous cocotte xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la couv fait plaque sur un immeuble quoi ^^

      et ouais, la finance c'est pas mon domaine non plus mais là c'était vraiment intéressant ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)