Personne ne te sauvera de Fabrice Colin


Quatrième de couverture

« Savoir qu'on va mourir est une chose, savoir que ça va arriver bientôt en est une autre. »

A dix-sept ans, Manon doit faire un choix : l'opération qu'on lui propose pourrait lui sauver la vie... ou lui être fatale. Incapable de prendre une décision, elle fugue, sur un coup de tête : direction Las Vegas. Dans la ville du jeu et du rêve éphémère, elle croise le chemin de Dorian. Le vampire peut-il lui offrir la vie éternelle ? Le bonheur réside-t-il dans l'immortalité ? Rien ne sera plus pareil pour la jeune fille après cette rencontre.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

La 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi ça parle, donc je n’ai pas besoin de faire un résumé moi-même. De plus, il s’agit d’un roman très court, à peine 150 pages, donc on voit très rapidement les enjeux et ce qu’on veut nous faire comprendre à travers ce texte. Ça va très vite à lire et il n’y a pas de perte de temps dans le récit, ceux qui aiment les textes courts seront ravis. L’auteur va droit au but, nous montre les grandes lignes mais qui ne sont pas dénués de messages intéressants.

Si vous vous attendez à une romance, une histoire de vampires avec beaucoup de surnaturels, passez votre chemin. La partie fantastique du livre n’est qu’un prétexte, qu’un moyen pour nous ouvrir les yeux et nous dire qu’il faut profiter de la vie, telle qu’elle est. Carpe diem en somme… « L’immortalité » n’est pas une solution pour oublier l’inévitable comme va nous le faire comprendre Dorian, le vampire…

Je trouve que c’est un beau texte assez touchant, un hymne à la vie aussi qui permet à Manon de la voir différemment en dépit de l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Elle pensait avoir trouvé une solution imparable mais quand la réalité s’impose à elle… Est-ce vraiment le bon choix à faire ? Après il est vrai qu’il y a des passages, je n’ai pas forcément adhéré à l’histoire, ça n’était peut-être pas nécessaire d’en arriver jusque là pour confronter Marion a un certain univers, mais bon… Pourquoi pas ? C’est le parti pris de l’auteur après. Ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’ensemble quand même. L’histoire tient bien la route et la fin semble logique et facile à deviner, certes, mais en même temps étant donné ce qui se passe, ça ne pouvait pas être autrement.

Manon est une jeune fille attachante et perdue, elle doit se faire opérer pour ne pas mourir d’une rupture d’anévrisme, et de l’autre l’opération pourrait lui être fatale. Quelle est la meilleure solution ? Que choisir entre la peste et le choléra ? On peut comprendre sa réaction, son envie de s’éloigner pour prendre du recul et faire ce qu’elle fait. Qui sait comment on pourrait réagir face à ça ?

Je n’avais encore jamais lu de livre de Fabrice Colin mais je dois avouer que j’aime beaucoup son écriture. C’est très agréable à lire et on ressent bien tous les sentiments de Manon, on entend bien sa voix à travers le texte, que ça soit la partie audio (elle s’enregistre sur son ipod) ou la partie narration à proprement parlé. J’ai d’ailleurs bien apprécié cet aspect là du livre, mais limite ça aurait pu être presque plus intéressant de n’avoir que son témoignage audio pour raconter cette histoire.

Ce roman me fait penser à Le Faire ou Mourir de Claire-Lise Marguier ou Théa pour l'éternité de Florence Hinckel, davantage plus proche de ce dernier par certains aspects, même si les histoires n’ont rien à voir et que les sujets traitent aussi d’autres choses. Cela s’écrit comme des sortes de témoignages, des tranches de vie qui ont été changé pour diverses raisons et qui montrent aussi que celle-ci doit être pleinement vécue, etc.

En bref, c’est un roman que j’ai bien apprécié, que j’ai pris plaisir à découvrir. Ça se lit bien et vite, l’histoire est bonne même si toujours trop court pour moi, mais vu le sujet, c’est suffisant pour laisser passer le message.

Commentaires

  1. Il me tente bien celui-ci j'espère le lire bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'ai trouvé ça pas mal après vu la longueur du livre, il ne faut pas s'attendre à un truc hyper détaillé, etc. mais ça m'a quand même plu

      Supprimer
  2. Je le sens bien ce petit roman, je le sens bien ! Et ta chronique est super engageante, voilà de quoi rassurer. Je pense ajouter Personne ne te sauvera à ma WL, dans un premier temps ;)
    J'espère que tu découvriras d'autres Fabrice Colin ^^ Et si je peux t'en conseiller un ce serait Bal de Givre à New York ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai le Confessions d'un automate mangeur d'opium de lui à lire (meme si en association avec un autre auteur) et d'autres livres m'intéressent mais bon je ne peux pas tout avoir ^^

      Bal de givre on m'a révélé la fin du coup je ne suis plus très motivée à le lire celui là

      Supprimer
  3. Bon à voir alors, je ne sais pas trop si je me laisserai tenter ou non...

    RépondreSupprimer
  4. Contrairement à toi, je n'ai pas apprécié :s
    J'ai trouvé que c'était lent et rapide en même temps. Par contre, j'ai trouvé original l'alternance entre la narration façon journal intime et la narration via des enregistrements vidéos.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]