Partials de Dan Wells (Les Partials 1)


Quatrième de couverture

2076. la guerre contre les Partials, ces êtres génétiquement modifiés, a décimé la quasi-totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l’île de Long Island sous la férule d’un Sénat autoritaire tandis que le virus RM reste sans antidote. Les nouveau-nés vivent moins d’une journée, si ce n’est quelques minutes. La population déjà très éprouvée est désormais traumatisée par la loi Espoir ; toute jeune fille, dès dix-huit ans, aura l’obligation de tomber enceinte.
Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les Partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique. Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir une hors-la-loi ou que les Partials ne la tuent…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel Wiz de m’avoir permis de lire ce livre que j’attendais avec impatience.

J’ai connu Dan Wells avec la trilogie John Wayne Cleaver qui était un vrai coup de cœur et lorsque j’ai appris qu’il avait écrit une série young adult (dystopie) je voulais vraiment la lire. Et quand j’ai su il y a peu de temps que ça allait sortir en français, vous n’imaginez pas ma joie, je voulais découvrir ce livre quoi qu’il arrive, même sans savoir de quoi ça parlait. Bon j’avais une vague idée pour avoir vu le livre en VO, mais vite fait.

Franchement… c’est un livre qu’il faut absolument lire. J’ai adoré et dévoré ce livre qui ne m’a fait que deux jours. Je ne dirai pas que c’est un coup de cœur pour le moment, mais le potentiel est vraiment là et je l’ai trouvé excellent. Peut être un coup de cœur au tome vu, vu ce qui s’annonce, ça pourrait bien le devenir !

Petit aspect technique avant que je ne donne vraiment mon avis (oui il est temps, je sais). Le livre fait 523 pages donc les choses arrivent petit à petit (elle ne va pas dès les 20 premières pages combattre tout le monde, etc.) mais ça n’est pas pour ça qu’il ne se passe strictement rien. Non bien au contraire, beaucoup d’informations nous sont données de telle sorte que ça nous permet de réfléchir et de mieux appréhender l’univers et de lancer ensuite l’intrigue.

Je vais commencer par parler de ça. Tout d’abord, je ne ferai pas de résumé de l’histoire la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi ça parle, et comme elle est longue, il est vraiment bien fait. De plus, si j’en dis plus, je risquerai de dévoiler des éléments de l’intrigue qui n’arrive finalement que sur le tard donc là aucun intérêt parce qu’il faut vraiment découvrir cette perle. Bref, l’intrigue est géniale, très bien pensée, très bien menée. J’ai trouvé ça très intéressant et haletant, l’action est là en permanence pour qu’on ne puisse pas s’ennuyer et vu les événements… notre cœur est mis à rude épreuve quand même. Certes il y a tout un aspect technique et médical, mais si on prend le temps d’assimiler tout ça, ça passe très bien et on comprend où l’on veut en venir.

L’univers… il y a beaucoup de choses à dire dessus, mais je vais essayer d’être concise et sans spoiler, pas évident. Il est riche assez complexe mais ô combien intéressant ! Dès les premiers pages je me suis laissée totalement portée, et j’ai adoré. Le concept est très bon, l’auteur l’exploite jusqu’au bout et franchement, je ne m’attendais pas à tout ça.  Et puis tout ce qui tourne autour des Partials, du virus, etc. j’ai trouvé ça excellent, rien à redire et on nous réserve bien des surprises à propos de ça, donc c’était passionnant de découvrir cet univers.

Certes, par certains aspects il y a des similitudes que dans Ephémère de Lauren De Stefano (par rapport aux naissances, etc.) mais le traitement est vraiment différent et j’ai trouvé ça original. Je trouve ça très clair et très bien expliqué bien qu’il y ait beaucoup d’informations à encaisser. Mais avec l’écriture de l’auteur, toujours aussi agréable à lire, j’adore, ça passe plutôt bien et honnêtement je n’ai pas vu les pages défilées.

Comme le livre est épais, l’auteur prend le temps de détailler, de creuser en profondeur son univers pour qu’on puisse bien comprendre où l’on met les pieds mais sans que ça ne soit trop lourd. Bien au contraire, les informations viennent à point nommée, par petite touche parfois pour nous faire languir un petit peu plus. L’atmosphère n’est pas si lourde que ça, j’ai déjà eu des dystopies plus pesantes mais on sent quand même la tension et le danger qu’il peut y avoir, c’est plus glauque par certains aspects que lourd à proprement parlé. Mais c’est vraiment particulier et je trouve le rendu plutôt réussi.

Les personnages sont intéressants et peuvent bien cacher leur jeu. J’ai été très surprise par certaines choses et ça m’a rendu très curieuse. On a différents groupes de personnages, assez éclectique avec des personnalités très différentes et fortes parfois, qui cohabitent plus ou moins bien. Je vais davantage m’attarder sur le personnage de Kira comme elle est l’héroïne et que je ne peux pas parler de tout le monde, il y a pas mal de gens à évoquer dans ce cas.

J’ai adoré suivre Kira. La narration est à la 3e personne mais l’on reste focalisé uniquement sur elle, ce qui nous permet de mieux la connaître que les autres. Elle est médecin, elle assiste tous les jours à des choses difficiles dans la maternité où elle est « interne », le décès de nombreux bébés à cause du RM. Kira, trop sensible et avec le « complexe du héros » veut tenter de trouver une solution pour régler le problème car elle pense que le système médical ne s’y prend pas de la bonne manière. Elle est déterminée, très courageuse et on ne peut que s’attacher à elle.

Parfois on pourrait la croire trop idéaliste mais en même temps vu leur situation, on comprendre cette envie d’aider les gens et aussi de vouloir sauver l’humanité qui finira par s’éteindre si les choses ne changent pas. Même si parfois elle peut être dure, elle est sensible avec une maturité telle qu’on oublie parfois qu’elle n’a que 16 ans. Et franchement, ça n’est pas dérangeant, vu le cadre ça paraît tout à fait logique qu’elle agisse ainsi « malgré son jeune âge ».

Bref, je pense que je vais m’arrêter là, j’en ai déjà dit beaucoup. Tout ça pour dire que j’ai vraiment adoré ce livre, l’univers est bien pensé, très intéressant et vu ce qui nous attend, je pense qu’on risque d’avoir de très bonnes surprises par la suite. L’intrigue était bonne et bien menée, l’auteur va vraiment au bout des choses donc j’ai rien à redire là-dessus. Les personnages sont très intéressants et éclectiques, j’ai beaucoup aimé les suivre donc franchement un conseil, lisez-le !


Commentaires

  1. J'adore les dystopies et ton avis me donne encore plus envie d'en savoir plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah tu vois, moi je n'aime pas spécialement ça, à petite dose en tout cas mais là, wouah :D

      Supprimer
    2. Ah moi j'adore donc ça me plaira à coup sûr !

      Supprimer
  2. Ca m'a l'air bien intéressant en effet :-) J'apprécie aussi que "l'ennemi" ne soit pas forcément celui auquel on pense :) Merci du billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui là c'est vraiment bien fait, un excellent livre

      Supprimer
  3. oh dévoré en deux jour ^^, merci de ton avis, un livre qui me tente beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais et encore, ça a failli être en une journée mais j'ai manqué de temps ^^

      et super si ça te tente :D il est vraiment bien

      Supprimer
  4. Il m'intéresse beaucoup en plus ton avis a titillé ma curiosité.
    Tu sais combien il y aura de tomes ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)