Scandaleuse Elisabeth d'Eléonore Fernaye (La Famille D'Arsac 1)

Quatrième de couverture

Paris, 1778. 
La ravissante Élisabeth d’Arsac attire à elle tous les regards. Cette jeune femme éprise de liberté refuse tous ses prétendants car elle veut préserver son indépendance et éviter les désagréments du mariage. Pourtant, elle ne résiste pas aux attraits d’une liaison clandestine avec le séduisant Américain qu’elle a rencontré au bal masqué. Cependant l’idylle tourne court lorsqu’il demande sa main. Élisabeth n’envisage pas une seule seconde de s’encombrer d’un mari, mais le destin en a peut-être décidé autrement…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Milady Romance de m'avoir permis de lire ce livre qui est assez sympathique, sans être non plus extraordinaire.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Mais je tiens à dire, que je ne savais pas du tout de quoi parlait l’histoire avant que je ne me plonge dans le livre pour avoir une totale découverte et ne pas avoir non plus d’a priori sur le texte.

Je ne suis pas férue de romance à la base et encore moins de romance historique parce que le coup de foudre au premier regard, j’ai vraiment du mal. Souvent je ne trouve pas ça crédible et c’est assez pénible de voir que tout arrive très rapidement. Ici la situation est un peu particulière, car même s’il se passe quelque chose au premier regard, ça n’est pas pour ça que ça se concrétise rapidement… pas comme on pourrait s’y attendre du moins et j’ai trouvé cette entrée en matière très intéressante. C’est pour ça que j’ai bien apprécié le début de ce roman que je trouvais plutôt prometteur, mais par la suite, j’ai un petit peu déchanté.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, j’ai bien aimé son style et on plonge assez vite dans l’histoire. Sauf que là où le bât blesse, c’est que j’ai trouvé l’ensemble trop survolé. Pourtant le début partait très bien, j’ai été étonnée par la tournure des événements, que l’on ait face à ce genre de situation assez tôt dans l’histoire. Mais ça pouvait être une très bonne idée et j’étais curieuse de voir comment la romance entre les deux personnages allait se mettre en place étant donné les circonstances. Ça semblait assez complexe, quand on voit qu’Elisabeth n’aspire qu’à la liberté et à l’indépendance (ce qu’un mariage ne pourrait pas lui permettre) et qu’Henry, qui est étranger, cache beaucoup de choses de son passé. Il y a du mystère autour des personnages, notamment de ce dernier. D’ailleurs à ce propos, j’ai été un peu déçue de voir quelle était la raison du mutisme de Henry. J’imaginais quelque chose de plus sombre, même si ça l’est quand même, mais je pensais à quelque chose de pire et qui ait plus d’intérêt pour définir le personnage d’Henry, que ça.

Seulement, à mesure que j’avançais dans ma lecture, j’ai trouvé que certaines choses n’allaient pas et le constat est qu’on survole beaucoup trop de choses et parfois j’ai eu la sensation de passer du coq à l’âne. Je pense que d’avoir fait l’histoire sur plusieurs mois n’étaient pas forcément une bonne idée car à chaque fois que l’on passait un cap, sans vraiment être tout à fait au courant de ce qui s’est passé pendant ce laps de temps, bah ça faisait une rupture, coupure un peu trop nette et ça ne me semblait pas logique. Il y avait un côté décousu dans l’intrigue et j’ai un peu décroché, ça m’a moins intéressé. Pourtant j’ai lu le livre rapidement et l’écriture fait que ça n’était pas désagréable, mais sur l’intrigue même, je suis un peu passée à côté alors qu’il y a de bons éléments. Donc à ce niveau là, j’attendais quelque chose de différent et un peu plus aussi.

A mon sens, les personnages ne sont pas assez creusés et j’ai trouvé dommage que l'on ne leur fasse pas vivre toutes sortes d'épreuves plus difficiles encore. Il y a de bonnes idées mais je pense que l'auteur aurait pu aller encore plus loin pour les éprouver et que tout ce qui se passe entre eux aient plus de sens, même si le final aurait été le même, il est très bien comme il est. Les scènes sensuelles sont vraiment bien décrites et plutôt sympathiques, même si a un moment j’ai un peu tiqué sur un fait, ça n’est pas très crédibles, mais soit… on peut l’admettre, après tout c’est fait pour servir l’histoire, mais bon…

En bref, c’est une histoire qui se lit, mais ça n’est pas non plus extraordinaire parce qu’elle souffre de facilité, tout va trop vite. Les idées sont bonnes, j’ai beaucoup aimé le début qui promettait de bonnes choses mais comme ça n’est pas assez approfondi, aussi bien dans l’intrigue que dans les personnages, qu’au final je n’ai pas été emportée plus que ça. La suite est apparemment sur Louis, le frère d’Elisabeth, peut-être que je le lirai par curiosité parce que c’est un personnage assez intéressant, mais à voir quand ça sortira. Je pense que les amateurs du genre ne s’y retrouveront pas forcément là dedans.

Commentaires

  1. Réponses
    1. :) ça se lit, c'est plutôt bien, même si je n'ai pas non plus été emballée plus que ça ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)