Comtesse Bathory de Patrick Mc Spare

Quatrième de couverture

Royaume de Hongrie, 1604.
A Cachtice, Erzébeth Bathory lutte contre ses peurs et rêve d’indépendance politique tout en régissant d’une main de fer sur ses domaines.
Quand un ancien amant réapparaît en porte-parole de l’Antéchrist les frontières du possible s’abolissent. Insidieusement, une sombre sorcellerie s’abat sur la région et terrorise les populations. Alors qu’Erzébeth succombe à la tentation des ténèbres, cinq aventuriers sont chargés de la ramener morte ou vive.
Mais la comtesse ne redoute plus rien. Au long d’un onirique et meurtrier voyage, elle oublie ses peurs et ses rêves. Une certitude nouvelle s’en vient balayer projets et angoisses…
Le sang est immortel.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Panini Books (Eclipse) de m’avoir permis de lire ce livre qui m’intriguait énormément et qui au final m’a beaucoup plu !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire car la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi ça parle. Je dois vous avouer qu’en dehors du fait que le livre traitait de la Comtesse Bathory je n’avais aucune idée de quoi ça parlait (en dehors de ce que l’auteur avait pu me dire, mais il n’y avait aucun spoiler et plus des thèmes évoqués que l’histoire en elle même) et le plaisir s’en ait vu décuplé parce que je me suis laissée totalement transportée par l’histoire.

L’écriture est très agréable à lire, très fluide, percutant et efficace. Il y a pas mal de passages narratifs, avec des descriptions, etc. mais ça n’est pas trop long ni ennuyeux bien au contraire. Tout cela contribue à donner une certaine atmosphère assez lourde et pesante, de bien se rendre compte de ce qui se passe et c’en est vraiment délectable.

J’ai adoré lire ce livre et les pages ont défilé toutes seules sans que je ne m’en rende compte tant j’étais plongée dans cette histoire qui, faut le dire, est superbe, bien que sombre et parfois sanglante. Il faut dire que l’univers est vraiment intéressant et le sujet abordé l’est tout autant. Patrick Mc Spare nous propose ici sa propre vision de la déchéance, si on peut l’appeler ainsi de la Comtesse Bathory, de ce moment où elle plonge vraiment dans le côté le plus sombre qu’on lui prête, bien qu’il ait été avéré ensuite qu’elle n’aurait jamais pris de bain de sang.

Avoir une histoire fictive dans un cadre Historique est toujours sympathique – j’apprécie de plus en plus – et le fait de se retrouver avec la fameuse Comtesse Bathory, qui a fait tant couler d’encre (jeu de mot un peu facile…) à cause de ses agissements, c’est délectable. Toute une légende populaire a été construite autour de cette figure, alors je l’avoue, je ne connais pas grand-chose sur elle (le strict minimum) donc c’était un vrai plaisir pour moi de la rencontrer ici.

Ce livre est à la croisée des genres puisque l’on retrouve à la fois du fantastique, de l’Historique, de l’ésotérisme et de l’érotisme, de quoi contenter du monde ! On a même droit à un peu de romance mais vu le livre, bon… on peut s’attendre à tout quant à la finalité ! En tout cas j’ai été surprise de ça mais ça passe très bien. Chaque élément est bien dosé et a vraiment sa place dans l’histoire, ça semble toujours cohérent. Pourtant ça pourrait être compliqué de toucher à ces genres différents mais on voit ici tout le talent de l’auteur et je peux vous dire que l’ensemble fonctionne très bien.

Pendant une bonne partie du livre on se concentre sur la Comtesse et puis d’un coup on a un basculement, de nouveaux personnages entrent en jeu. Alors on comprend bien pourquoi ils prennent place mais il est vrai que je me suis demandée si ça n’allait pas plus loin, si ça ne cachait pas autre chose… ça paraissait étrange, et… Il faudra lire le livre pour voir ce qu’il en est, je ne vous donnerai pas de piste, je vous laisse découvrir tout ça (*sourire sadique*). Et ça n’est vraiment qu’à la toute fin que l’on a des révélations et que l’on peut ainsi se rendre compte de l’ampleur de l’histoire et de ce que l’auteur a construit.

Les personnages sont juste excellents, que ça soit la Comtesse, ses deux serviteurs (Ilona et le nain), ou encore son fameux ami qui vient lui rendre visite (représenté sur la couverture d’ailleurs) ou Anna qui l’accompagne. Ils ont chacun une personnalité forte qui les rend unique et intriguant pour la plupart. On découvre ici une Comtesse qui ne cesse de lutter entre ses croyances et ses craintes car si elle va basculer c’est essentiellement à cause de ça et j’ai trouvé intéressant de voir ce duel perpétuel entre sa foi et sa peur qui la pousse à aller vers les ténèbres. C’est un personnage complexe mais ô combien intéressant.

En bref, c’est un très bon livre que je conseille vraiment. Une histoire originale et intéressante qui met en scène des personnages hauts en couleur qui ne pourront que plaire. L’atmosphère est sombre et lourde mais c’est ce qui fait le charme de ce livre, le rendu donne quelque chose de vraiment extraordinaire et l’auteur sait maintenir le suspense tout le long du livre si bien qu’arriver à la dernière page, on pourrait bien être surpris.


En partenariat avec



Commentaires

  1. J'ai lu l'ouvrage aussi. J'ai bien aimé également. Comme tu le soulignes, il peut contenter un large public.
    Si tu souhaites ajouter ta chronique sur mon blog, n'hésites pas.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]