Le lys et le léopard d'Anne O’Brien

Quatrième de couverture

En cette année 1415, alors que la guerre de Cent Ans fait rage depuis des décennies, Catherine de Valois, fille du roi de France, est offerte en tribut au vainqueur d’Azincourt, le roi Henri V d’Angleterre. Eblouie par son royal époux, la jeune reine rêve quelque temps de s’en faire aimer, avant de comprendre que c’est son héritage que le roi convoite et que son seul désir est qu’elle lui donne un enfant qui puisse un jour porter les deux couronnes de France et d’Angleterre. Hélas, Catherine vient à peine de mettre au monde le fils tant attendu, que Henri meurt subitement. Enjeu d’alliances et de violentes convoitises, la jeune reine est obligée de vivre sous tutelle, prisonnière d’une cour qui lui dénie le droit d’avoir encore un coeur.
Jusqu’au jour où, parmi les gens de sa maison, un Gallois, Owen Tudor, attire son attention. Une union interdite à une femme de son rang. Mais, résolue à tout risquer, Catherine décide de prendre son destin en main, et de braver ceux qui ont fait d’elle l’otage de la couronne et de leurs propres ambitions.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Mosaïc de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai beaucoup aimé.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Mais je tiens à préciser une chose, pour que vous ne soyez pas déçus. Ne vous attendez pas à voir la romance entre Catherine et Owen Tudor arriver rapidement, car elle n’est présente que dans les 200 dernières pages (le roman en fait dans les 500). Cette 4e de couverture pourrait donc nous induire en erreur parce qu’on s’attend à ce que ça se passe assez vite, bien avant la moitié ou vers la moitié, or ça n’est pas le cas.

Je  préfère vous mettre en garde pour que vous sachiez à quoi vous attendre, parce que pour ma part je pensais qu’on s’attarderait davantage sur cette romance comme elle est annoncée. Ça semblait plutôt logique, mais ne vous inquiétez pas, ça n’est pas pour autant ennuyeux. Il se passe beaucoup de choses entre le moment où elle perd son époux Henri V et où elle s’intéresse à Owen Tudor et vu les événements, etc. elle a aussi autre chose à penser qu’à cet homme-là, vous comprendrez rapidement pourquoi en lisant le livre.

On pourrait couper ce roman en trois parties, plus ou moins égale. La première concerne son enfance (assez bref) et son mariage avec Henri V d'Angleterre qui prend une bonne partie du livre. Ensuite la deuxième partie, qui se passe à la mort de ce dernier, est une première idylle avant de voir enfin apparaître dans une troisième partie Owen Tudor et tout ce que cette romance va générer comme problème,

Evidemment qu’il y en a et cela tout au long de sa vie, sinon pour notre part ça n’aurait aucun intérêt de lire ce livre si tout allait bien dans le meilleur des mondes et qu’en plus, l’Histoire des royautés est telle que c’est inévitable, entre les enjeux politiques et les alliances et mariages organisés pour justement servir la politique, etc. on a de quoi faire. Et étant donné la vie de Catherine de Valois, on se rend compte qu’elle a été confrontée très tôt à la politique, aux médisances car après tout, elle est la fille de son père (dément) et de sa mère (libertine) et française en pays ennemi. Il ne faut pas oublier que ça se passe pendant la guerre de Cent Ans, guerre entre l’Angleterre et la France. C’est donc un contexte très compliqué et Catherine va en faire les frais et devoir garder la tête haute pour assurer son rôle quoi qu’il arrive.

Mais tous ces problèmes c’est ce qui rend ce livre à la fois passionnant et déchirant. On pourrait croire que la vie de princesse c’est le rêve mais lorsqu’on lit de telles choses, on y réfléchit quand même à deux fois avant de s’engager. Malheureusement pour Catherine de Valois, elle n’en aura pas énormément au cours de sa vie et je ne l’envie vraiment pas. Déjà dès l’enfance c’est assez chaotique, puis on la marie a un homme qui ne lui porte pas vraiment d’intérêt, quand elle s’en intéresse à un autre, bon… je ne vais pas spoiler mais voilà… et quand il se passe quelque chose avec Owen Tudor, ça n’est pas évident non plus. Toute sa vie elle a dû subir les décisions des autres…

C’est un roman historique et qui dit historique dit connaissance dans ce domaine, disons que c’est mieux, ça peut apporter un petit plus. Mais même si vous ne l’êtes pas (comme c’est mon cas), tout est suffisamment expliqué pour comprendre ce qui se passe, d’autant que ce qui intéresse surtout l’auteur ici n’est pas tant les faits historiques (ça n’est pas un documentaire sur Catherine de Valois) mais plutôt une partie plus romancée, sur sa vie amoureuse en mettant en avant son aspect « femme ». Même si évidemment les enjeux politiques sont de mises car elle est sans cesse confronté à ça dans son mode de vie, qu’elle n’a finalement quasiment jamais choisi. J'aime de plus en plus lire des romans historiques et avec la lecture de celui-ci, ça m'a rendu curieuse d'en savoir plus sur la famille des Tudor, pour poursuivre la généalogie.

Le fait que ça soit écrit à la première personne et donc du point de vue de Catherine est très intéressant car on peut vraiment se mettre à la place de cette femme, de ressentir toutes ses émotions. Et je pense que c’est grâce à ça aussi que j’ai pu plonger facilement dans cette histoire, je préfère de loin la première personne pour la narration, ça me permet de mieux me mettre à la place des personnages, de les comprendre et surtout d’avoir connaissance de toute la partie psychologique que je trouve très intéressant et Catherine de Valois l’est vraiment.

Comme je l’ai dit, l’auteur nous présente davantage « la femme » plutôt que de la reine, et j'ai adoré la suivre dans sa vie. A mesure des pages et donc du temps qui passe on voit une vraie évolution chez Catherine : de jeune enfant un peu sauvage et de jeune fille naïve (voire très naïve qui ne rêve que faire un mariage d’amour), on passe à une femme plus adulte et mature qui va tout faire pour défendre ses convictions, même si ses idées de romance ne tombe pas à l’eau, bien au contraire. Les derniers chapitres et la fin m’ont beaucoup touché, c’est une très belle romance et on se dit qu’elle a mérité un peu de bonheur et de tranquillité après tout ce qu’on a exigé d’elle.

En bref, c’est un très bon roman que je conseille, c’est romancé à souhait pour que ça ne soit pas ennuyeux du type documentaire sur cette reine dont la vie n’a pas été des plus simples. Le parti pris de l’auteur en mettant en avant son côté femme, ses désirs, ses amours est une très bonne chose parce que ça la rend vraiment très intéressante et très humaine. Une partie romance très touchante et déchirante parfois aussi qui ne peut pas laisser indifférent. Une très bonne histoire qui semble très proche de la réalité historique donc en même temps, ça permet de se cultiver un peu. Rien à redire, j’ai vraiment adoré et pris plaisir à le lire.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]