Les Variations du diable de Stephanie Reymann-Artarit


Quatrième de couverture

En principe, on ne meurt qu'une fois. Cela ne semble pourtant pas être le cas pour le célèbre poète Rafaël Cortes. Ainsi quand son fils Diego apprend qu'il vient de trouver la mort à Séville alors qu'il le pensait déjà décédé depuis vingt ans, il est bien décidé à percer le mystère de cette double disparition. Pour l'aider, il a deux atouts : un manuscrit que son père lui a légué et une jeune femme, Magdalena qui a bien connu Rafaël. Mais si le premier renferme des secrets impénétrables, la seconde ne semble pas non plus très disposée à parler. L'apparition d'un certain Adraste pourrait débrouiller les cartes mais au contraire, cette vision diabolique opacifie le destin du père en semant la confusion dans l'esprit du fils. Les mystères ne se résolvent pas et d'autres surgissent.
Parmi eux, une revenante à la beauté littéralement fatale. La folie flirte avec le désarroi. Il est désormais impossible de savoir ce qui relève du rêve ou de la réalité, du passé ou bien du présent. La solution est pourtant là, entre les mains du lecteur. Diego doit la découvrir lui aussi. Mais en aura-t-il le temps? 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Société des Ecrivains de m’avoir permis de lire ce livre qui est pour le moins assez étrange mais intéressant et qui m’a bien plu.

Cette chronique ne sera pas très longue car j’avoue ne pas trop savoir quoi dire dessus, il y a une histoire évidemment mais cela dépend essentiellement de la manière dont on l’accueille, si on se laisse emporter et totalement faire pour voir si on peut adhérer à ce qui se passe. De plus, il s’agit d’un livre assez court (180 pages) donc ça se lit très vite et ça n’est qu’un bref moment. L’intrigue en soi est simple mais on voit à mesure des pages qu’il y a de drôles de choses qui se passent, des personnages mystérieux qui remettent tout en question.

Diego a appris depuis peu que son père était décédé. Le seul problème c’est qu’il pensait que c’était déjà le cas plus de 20 ans auparavant. C’est pourquoi il décide de se rendre à Séville pour voir le corps et comprendre ce qui lui est arrivé depuis sa disparition. Une fois sur place il va faire la rencontre de Magdalena, une jeune femme que son père a bien connu qui renferme des secrets sur ce dernier. Diego pourrait être bien surpris par les découvertes qu’il va faire.

Cette histoire a beau être courte, il se passe beaucoup de choses. Il y a plein de mystères et des secrets qui finissent par monter à la tête de Diego qui a envie de comprendre ce qui a bien pu arriver à son père et aussi qui est cet étrange Adraste contre qui on l’a mis en garde. L’histoire est très réaliste, mais parfois, par petite touche le fantastique se mêle à la réalité. On ne sait pas toujours à quel moment on bascule de l’un à l’autre. L’auteur nous met le doute et c’est ça aussi qui fait l’intérêt de ce livre. C’est riche en révélations et rebondissements, on ne s’attend pas forcément à ce qui arrive, ce qui est une bonne chose. Il y a un certain suspense et une attente parce que les réponses tardent à arriver et lorsqu’elles sont là c’est à la fois surprenant et étrange. Quant à la fin, elle est juste géniale, je n’aurai pas pensé à ça, mais maintenant tout s’explique et s’éclaire.

L’écriture est très agréable à lire, fluide de sorte qu’on plonge assez rapidement dans cette histoire qui peu ordinaire il faut le dire. J’ai été assez surprise par ce livre, je ne m’attendais pas à ça. La narration est à la première personne de sorte qu’on est vraiment dans la tête de Diego et comme lui on essaye de comprendre ce qui se passe, qui sont les différents protagonistes et leurs liens. Il y a très peu de personnages mais ils suffisent à nous faire douter, à remettre en question certaines choses et sont intéressants à suivre.

En bref ce livre a été une bonne lecture pour moi car j’ai embarqué tout de suite dans l’histoire. C’est très surprenant et intriguant tout en nous laissant parfois perplexe, dans le doute car on ne sait pas toujours où l’auteur va. Une fin intéressante qui tient bien la route et qui remet certaines choses en question.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)