10 Façons de bouleverser le monde (Collectif)


Quatrième de couverture

Et si… ? Avec cette seule question, en 10 nouvelles, 10 auteurs proposent de voir le monde autrement.
Et si Noé n’avait pas été le seul homme à survivre au déluge ? Et si Hitler avait gagné la Seconde Guerre mondiale ? Autant de questions qui nous montrent que l’Histoire n’est pas figée, et qu’il suffit qu’un seul moment soit modifié pour changer le cours du Temps.
Quelles conséquences ces changements auraient pu avoir sur nos vies ? 10 façons de bouleverser le monde et de développer notre imagination…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Flammarion de m’avoir permis de lire ce livre.

Alors à la base je voulais faire une chronique de chaque nouvelle, comme les auteurs sont différents, il est mieux d’en parler indépendamment mais je me suis rendue compte qu’à chaque fois (du moins pour les 4 premières nouvelles), je disais à peu près la même chose. Du coup, je me suis dit que ça ne serait pas très constructif de faire ma chronique de cette manière, raison pour laquelle j’ai décidé de faire un tir groupé et de parler de ce recueil dans l’ensemble.

Avant chaque nouvelle une petite présentation de l’auteur est faite de sorte à les resituer et aussi pour expliquer à quelle période de l’Histoire la nouvelle se situe et montrer un peu à quoi s’attendre. Les nouvelles retranscrivent des périodes clés de l’Histoire et nous montrent à chaque fois qu’un événement minime peut tout faire basculer. Nous sommes directement plongés dans cette uchronie, cette réalité alternative et nous en voyons donc les conséquences, chose qui m’a étonné au premier abord parce que je pensais qu’on verrait une partie de la réalité avant de voir le bouleversement. Il m’a donc fallu un petit temps d’adaptation pour voir ces nouvelles comme les conséquences directes et non pas toujours le moment où la fiction prend le pas sur la réalité. Les nouvelles sont présentées pour l’ensemble dans l’ordre chronologique des faits ce qui nous permet de partir de la Genèse pour arriver aux années 2000.

Le recueil commence donc avec la Genèse en évoquant l’arche de Noé : Après le déluge de Pierre Pelot est une nouvelle est assez étonnante. Je ne m’attendais pas du tout à un tel scénario mais c’était une très bonne idée et je dois dire que cela remet en question certes choses sur ce que l’on connaît.

Puis, nous allons à l’époque des homo sapiens et des néandertaliens avec Exode de Jean-Marc Ligny. C’était une nouvelle écrite à la manière d’un témoignage, avec deux narrations, celle d’Osun et celle de Nomaï qui appartiennent respectivement aux « Grands Crânes Ronds » et aux « Hommes Frustres ». Cette narration nous permet de voir ce que chacun pense de l’autre, les croyances (qui ne s’avèrent pas toujours exact) et la guerre qui en a découlé.

La nouvelle de Fabrice Colin : Le serpent qui changea le monde nous ramène dans l’Antiquité, quelques siècles après l’époque de Cléopâtre, et nous voyons comment la civilisation s’est transformée si la reine n’était pas morte suite à la morsure du serpent. Quelle aurait été la place des Noirs et des Blancs, de l’Afrique et de l’Europe dans l’Histoire ? C’était une nouvelle intéressante qui nous rend compte qu’un léger détail, un petit rien, peut bouleverser le monde.

Nous découvrons ensuite le XVIIe siècle avec les guerres de religion, avant d’aller voir Bonaparte s’il avait réussi à conquérir la Russie et le monde en général avec Pax Bonapartia de Johan Heliot.

Les trois nouvelles suivantes se situent pendant les deux Guerres Mondiales (L’affaire Marie Curie de Laurent Genefort, Reich Zone de Xavier Mauméjean, De la part de Staline de Roland C. Wagner) et là, ça fait froid dans le dos.

Enfin, nous voyons un épisode lié à Tchernobyl avec la nouvelle d’Alain Grousset : La mémoire en négatif qui est très émouvante et horrible à la fois et fait appel à la mémoire, avant de nous parler du bug de l’an 2000 avec L’Homme-qui-allait-sauver-le-monde de Chris Debien.

Dans l’ensemble toutes les nouvelles m’ont plu, certaines m’ont plus touché que d’autres. Certaines sont porteuses d’un message d’espoir nous offrant une alternative plus « joyeuse » (tout est relatif) que d’autres qui font froid dans le dos et qui auraient pu être vraies si on n’avait pas arrêté certaines personnes (comme Bonaparte notamment). Pour certaines nouvelles c’était frustrant de ne pas en avoir plus, d’approfondir la question comme L’Homme-qui-allait-sauver-le-monde de Chris Debien. C’était une très bonne idée, on comprend ce qu’a voulu dire l’auteur, mais on ne peut pas s’empêcher de penser que ça pourrait faire un roman à part entière. Cependant, il s’agit d’une nouvelle donc il faut bien aller à l’essentiel.

L’écriture est parfaitement maîtrisée, en même temps ce recueil rassemble de grands noms de la littérature de l’imaginaire. On voit qu’ils maîtrisent tous leur texte jusqu’à nous montrer une autre réalité, si les faits ne s’étaient pas déroulés tel qu’on les connait. Certaines narrations sont écrites à la première personne, d’autres à la troisième, tout dépend de l’histoire et le choix est tout à fait justifier dans un cas comme dans l’autre.

C’est un recueil vraiment intéressant et agréable à lire, c’est de la fiction, même si la réalité historique n’est jamais loin donc elles peuvent s’apprécier pour elles-mêmes. Après, je pense qu’il vaut mieux avoir une certaine culture Historique pour vraiment apprécier ces nouvelles uchroniques sinon on risque de passer à côté. Le principe étant de réécrire l’Histoire telle que nous la connaissons si un événement est changé, et voir ainsi ce que ça aurait pu donner. Je dois avouer que pour certaines nouvelles, ça fait froid dans le dos. Déjà la réalité Historique n’est pas toujours belle, il suffit de voir le début jusqu’au milieu du XXe siècle pour s’en rendre compte avec les deux Guerres Mondiales. Ce sont deux sujets qui sont repris ici et comme c’est plus proche de nous et dont on est aussi le plus conscient, les nouvelles qui s’inscrivent dans cette période de l’Histoire touchent évidemment.

En bref, c’est un recueil de nouvelles plutôt sympathique qui m’a fait passer un bon moment. Cela dit, il faut quand même avoir bien en tête les événements réels pour mieux apprécier cette uchronie sans quoi on risque de ne pas voir en quoi c’en est une. Les auteurs ont une plume remarquable, ça se lit très bien, plutôt vite (le format de la nouvelle y aidant beaucoup). Dès les premières pages on plonge dans l’histoire et même si parfois il m’a fallu un petit temps d’adaptation pour bien voir où je mettais les pieds. Un recueil à découvrir.

Alain Grousset, Chris Debien, Fabrice Colin, Jean-Marc Ligny, Johan Heliot, Laurent Genefort, Michel Pagel, Pierre Pelot, Roland C. Wagner, Xavier Mauméjean.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)