Rencontre à Seattle de Susan Andersen (Sisterhood Diaries 2)


Quatrième de couverture

Depuis qu’elle a croisé l’inspecteur Jason De Sanges, Poppy Calloway n’arrive pas à chasser cet homme de ses pensées. Il faut dire que dans le genre beau flic ténébreux et incorruptible, il est tout simplement irrésistible. Si bien que quelques mois plus tard, lorsqu’elle apprend qu’elle va devoir travailler avec lui à la réinsertion de jeunes de son quartier, elle sent un trouble intense l’envahir… avant de déchanter devant les manières glaciales de Jason. Loin d’être un héros chevaleresque, comme elle l’avait pensé, c’est un homme froid et cynique, dont le caractère est à l’exact opposé du sien ! Comment va-t-elle réussir à collaborer avec Jason, qui non seulement a le don de la mettre systématiquement hors d’elle, mais qui, en outre, semble pertinemment conscient de l’effet incroyable qu’il a sur elle ?

http://galadelivres.blogspot.fr/






Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

Il faut savoir qu’il s’agit d’un tome 2, le premier étant : Un automne à Seattle, qui raconte l’histoire d’une des amies de Poppy que nous retrouvons ici : Jane. En fait, par certains aspects, cette livre / cette série me fait penser à Lucky Harbor de Jill Shalvis. On a une série avec trois copines qui chacune leur tour va vivre une histoire d’amour avec un gars qui a priori leur tape sur les nerfs. J’avoue que c’est bien plus drôle quand c’est comme ça pour voir comment le couple peut s’établir. Sur le principe les deux séries sont identiques, en revanche, je dois avouer qu’ici, il y a un peu plus d’intrigue que dans Lucky Harbor.

L’écriture est très agréable à lire, simple mais efficace. Dès les premières lignes, on plonge aisément dans cette histoire qui est très sympathique. C’est une belle petite romance même si c’est plus que ça. Susan Anderson ne nous propose pas qu’une romance, avec « quelques problèmes pour rendre le tout plus intéressant », elle y rajoute quelque chose de bien plus dramatique pour avoir plus de tensions – bien qu’il y en ait déjà avec le « couple ». Mais je ne développerai pas davantage cet aspect pour ne pas spoiler et pour laisser un peu de surprise. Mais voilà, on a un peu plus qu’une romance donc c’est appréciable.

Suite à la dégradation des façades de quelques commerçants par des tagueurs, Poppy propose lors d’une réunion de faire nettoyer aux adolescents leurs méfaits et leur proposer ensuite de réaliser un projet artistique pour les laisser s’exprimer. Cette proposition est en partie acceptée, pour la première partie, mais refusée dans un premier temps la 2e et cela à cause notamment de Jason, qui a aussi été nommé pour participer à cette réunion. Mais cela pourrait bien se retourner contre lui car quand on patron lui demande d’aider à la restauration des façades, c’est bien à contrecœur et Poppy ne semble pas plus emballée que ça à l’idée d’être confrontée en permanence à cet individu dont ses sentiments à son égard ne sont pas clairs.

L’histoire est bien sympathique, plutôt bien faite, de quoi jouer en permanence avec nos nerfs si on s’implique un minimum dans cette romance qui est bien compliquée. Mais c’est ce qui fait l’intérêt, si en 5 minutes tout était réglé, ça serait trop rapide et je n’aurai pas apprécié. Là j’ai vraiment passé un bon moment de détente, même si un peu trop court comme je l’ai lu dans la journée.

Les personnages sont attachants et sympathiques, donc ça rend ce livre d’autant plus appréciable. Le trio de copines met de la dynamique dans l’histoire, elles ont des caractères et personnalités très différents et pourtant elles s’entendent bien, se connaissent sur le bout des doigts et sont unies quoi qu’il arrive. Elles forment vraiment un groupe, se soutiennent et sont toujours là les unes pour les autres et cela depuis l’enfance. Poppy, qui est au centre de l’attention ici, est le leader du groupe, celle qui les dirige et mène tout le monde à la baguette, aussi bien ses amies depuis l’adolescence, que les adolescents dont elle s’occupe ou un certain flic qui ne la laisse pas indifférent.

La narration est à la troisième personne de sorte qu’on change de focalisation sur les personnages et aussi d’un point de vue à l’autre (c’est toujours en interne, on sait ce qu’ils pensent, ressentent, etc.) et du coup ça nous permet de mieux comprendre les personnages, pourquoi ils agissent ainsi, surtout en ce qui concerne Jason. C’est le flic bourru qui préfère aboyer avant de concilier mais on va dire qu’il a des circonstances atténuantes qui rendent le personnage plus sympathique et qu’on découvre évidemment lorsqu’on est de son point de vue, car il se cache énormément de Poppy et ça a le don d’énerver au bout d’un moment.

En bref, une petite romance mignonne et légère mais qui est bien plus que ça, une autre intrigue annexe s’ajoute pour pimenter un peu plus la vie de nos personnages. Evidemment, c’est prévisible, on sait parfaitement que Poppy et Jason vont finir ensemble, c’est une romance, c’est normal, mais le chemin pour y parvenir est long et périlleux et rien que pour ça, il faut le lire pour découvrir ce qui leur arrive. Maintenant, j’ai hâte de découvrir la prochaine romance avec Ava, parce que là, ça risque d’être bien compliqué quand on sait avec qui ça va se faire…

En partenariat avec

Commentaires

  1. Bonsoir,
    Merci pour ton billet, il m'a donné envie de lire ce livre :-)
    Beau w-end.

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a plus qu'à prendre son mal en patience pour attendre la suite !!! Une belle lecture je suis bien d'accord :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)