Le Voyage d’Hawkwood de Paul Kearney (Les Monarchies Divines 1)


Quatrième de couverture

Les différents royaumes qui gouvernent le monde sont entrés en guerre. Aekir, la grande cité ramusienne, vient de tomber sous le joug du sultan Aurungzeb. A Hebrion, le roi Abelyn IV s’inquiète de la montée des Inceptines, cet ordre religieux fanatique qui veut faire disparaître toute trace de magie sur terre. Alors que le noble Hawkwood revient à Abrusio à bord de sa caravelle, une partie de son équipage se fait arrêter. Pour survivre, il doit accepter un marché : aller à la recherche d’un continent légendaire. Il a pour équipage les magiciens et les sorciers devenus indésirables dans la cité. Malheureusement, personne n’est jamais revenu vivant de ce périple impossible…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Le Livre de poche de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi découvrir cette série qui est pour le moment très prometteuse.

Paul Kearney est un auteur connu en fantasy, mais je ne l’avais encore jamais lu, eh bien je peux vous dire que je ne regrette pas du tout parce que ce premier tome des Monarchies Divines promet de grandes choses, on a déjà ici une très bonne mise en bouche. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit, sans pour autant spoiler toute l’histoire.

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de la Fantasy et je peux vous dire que ça fait du bien de s’y replonger, surtout avec un aussi bon livre qui nous promet une histoire géniale. Dès les premières pages j’ai plongé dans l’univers, même si je dois dire que le début paraît complexe et que j’ai été un petit peu perdue, mais je vous rassure, ça ne dure pas longtemps. C’est juste qu’on rentre directement dans le feu de l’action, on doit encaisser beaucoup d’informations d’un coup, aussi bien au niveau de la situation, que de la carte géographique. Et il n’y a pas de petites introductions pour nous expliquer ça. L’auteur nous envoie directement au sein des Cinq Royaumes et c’est à nous de nous débrouiller pour comprendre ce qui se passe, de quoi on parle, de qui sont les personnages, les forces en présence, etc. Mais pour pallier à ça, l’écriture de l’auteur est assez facile à lire, plutôt fluide et agréable, du coup les pages défilent toutes seules sans trop de difficultés, ce qui est plutôt rassurant quand on doit déjà appréhender petit à petit cet univers si riche et si complexe.

Paul Kearney nous embarque au sein des Cinq Royaumes, au sein des Monarchies Divines, et il faut le dire, c’est très riche et complexe mais ô combien intéressant. J’ai été happée par cet univers et j’étais avide d’en savoir plus à chaque instant. Cette série réunit tout ce qui me plaît dans la Fantasy : la magie, qui pour le coup est persécuté, on met au bûcher ceux qui la pratiquent, la politique, avec son lot de guerre, d’annexion et tout un système d’alliance qui doit se construire pour renforcer le tout, et l’aventure, à travers le fameux voyage d’Hawkwood qui n’est pas sans embûches évidemment. Tiens, ça me rappellerait presque Kushiel ces éléments, même si évidemment les histoires n’ont rien à voir, je précise ! Ces trois éléments s’entremêlent bien et la manière dont l’auteur les a exploités est judicieuse.

Je m’explique : la narration est construite de telle manière (3 groupes de personnages en général) que l’on a la sensation de lire en même temps trois histoires différentes et pourtant tout est remarquablement lié. Après tout, nous sommes dans un seul et même univers, et on se doute fortement que chaque chose va avoir des répercussions sur les autres, dans l’avenir. On voit ici trois problématiques (les trois éléments cités ci-dessus) et on les suit un peu au cas par cas à travers cette narration. L’alternance des focalisations permet de donner un certain rythme à l’histoire, que l’on suit avec grand intérêt. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne peut pas s’ennuyer tant il se passe de choses de tous les côtés et que les problèmes semblent aller de mal en pis, pour notre plus grand plaisir, sinon il ne se passerait rien.

Ce tome peut faire office « d’introduction », mais ça n’est pas pour ça qu’il ne se passe rien dedans. Ça n’est pas le « roman-intro » où l’on n’a que quelques infos ou un petit bout d’histoire et que l’on considère comme un roman à part entière. Ici, l’auteur nous présente un vrai premier tome, avec une intrigue qui tient la route, en nous dévoilant un univers riche et assez complexe, mais je suis sûre que l’auteur saura encore nous surprendre, des personnages et les enjeux qui parfois peuvent être encore obscurs. Il faut bien garder un peu de mystères pour la suite. Mais je vous préviens d’ores et déjà, la fin est des plus frustrantes, ça m’a énervé de ne pas pouvoir commencer la suite juste après pour savoir ce qui allait arriver à certains personnages. C’est le bon cliffhanger où l’on a la sensation de se faire couper l’herbe sous le pied ! Mais ça prouve qu’il y a un vrai intérêt à l’histoire et que je ne tarderai pas trop à lire la suite.

Les personnages sont nombreux mais il y en a quelques uns qui se détachent tout de même, à commencer par Hawkwood qui est vraiment sympathique et attachant. On se demande bien ce qu’il a bien pu faire pour se retrouver dans une telle galère, mais quand on voit la situation d’autres personnages alors que les Inceptines, ces fanatiques religieux mettent tout le monde sur le bûcher parce qu’ils pratiquent la magie, et que le roi Abelyn IV se retrouve les mains liés même s’il n’accepte pas cet état de fait… On se dit, que son voyage n’est pas si mal, même si tout ne va pas se passer comme prévu, évidemment.

En bref, le premier tome d’une série qui est vraiment prometteuse et passionnante. J’ai adoré me plonger dans cet univers si riche et si complexe, dont les enjeux sont diverses en fonction du « camp » dans lequel on se trouve. L’intrigue est bonne et bien menée, on suit pour le moment « trois histoires » en une mais au final où tout est lié d’une manière ou d’une autre. Je suis très curieuse de voir ce que la suite va nous réserver et je suis impatiente de retrouver les personnages auxquels je me suis attachée. Un premier tome que je vous conseille fortement, à espérer que la suite soit à la hauteur !

Commentaires

  1. Prometteur, c'est le mot, ce bouquin me tente beaucoup, je ne connaissais pas merci pour la découverte ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vraiment super, faut que je lise les autres sous peu là, je fais au mieux

      j'espère que tu aimeras en tout cas !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)