Oh, le beau manteau pour Zorro ! de Carter Goodrich (Zorro 2)


Quatrième de couverture

La vie est plutôt cool pour Zorro, dans sa nouvelle maison. Jusqu’au jour où il doit mettre un manteau… Tous les copains se fichent de lui ! Même Fil le chat ! Son ami Mister Bud a beau faire, Zorro a le moral à zéro… Tout à coup, un nouveau arrive : super rapide, super doué, super sûr de lui. Et affublé d’un ridicule maillot à rayures… qui ne l’affecte en rien !

Mon avis

Après avoir lu Dis bonjour à Zorro, il fallait évidemment que je lise la suite Oh, le beau manteau pour Zorro ! qui m’a autant plu que le premier. Si vous avez des enfants en bas âge, surtout n’hésitez pas à lui faire découvrir cette histoire qui a du chien ! (oui je sais, elle était facile celle là !).

Dans cette nouvelle aventure, nous retrouvons Zorro et Mister Bud qui vont partir en promenade, jusqu’au moment où leur maîtresse donne un nouveau manteau à Zorro, qui lui donne des airs de super héros. Il a honte et ne veut pas sortir, mais une fois dehors, tous ses copains chiens se moquent de lui. Mister Bud essaye de lui remonter le moral mais rien n’y fait, jusqu’à ce que Zorro remarque un nouveau chien habillé d’un maillot et qui ne paraît pas affecté par cet état de fait et va même trouver un intérêt à son nouveau vêtement.

Comme pour Dis bonjour à Zorro, le texte est assez court mais accrocheur. Il y en a suffisamment pour interpeler un enfant (à partir de 3 ans) sans pour autant que ça soit trop long et qu’il se lasse de l’histoire. Un petit livre sur l’acceptation de soi, l’estime de soi quoiqu’il arrive.

Les illustrations sont toujours aussi belles et sympathiques et attirent vraiment le regard. C’est très lumineux du fait que les pages soient blanches avec quelques dessins par-ci, par-là. Il y a tout un jeu avec le texte, et l’image est tout aussi importante que ce dernier si ce n’est plus. On peut parfaitement comprendre l’histoire sans avoir besoin du texte, même si évidemment ça ajoute un petit plus. Mais cela permet à l’enfant de saisir ce qui se passe si jamais il le consulte tout seul.

En bref, une suite des plus sympathiques qui met en scène deux chiens pas comme les autres. Un album à découvrir parce que les histoires sont mignonnes et les dessins très beaux.

A partir de 3 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot