Certaines mettent les dents de Chloe Neill (Les Vampires de Chicago 1)

Quatrième de couverture

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait.
Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…
J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi. Ça va saigner !

Mon avis

Profitant de la venue de l’auteur après les Imaginales dans les locaux de Milady, je me suis dépêché pour commencer cette série dont on n’arrête pas de me rebattre les oreilles tant elle est géniale.

Je rejoins l’avis général, même si je n’ai lu que le premier tome, mais il faut avouer que c’est quand même pas mal du tout. Une très bonne mise en bouche et je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite.

La première chose que l’on constate en commençant le livre, c’est la facilité avec laquelle on plonge dans l’histoire. les pages ont défilé sans que je ne m’en rende compte et le temps des transports en commun (aller retour en gros) j’ai eu le temps de finir le livre, à quelques pages près. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’a pas fait long feu. L’écriture y est pour beaucoup, c’est simple mais efficace, on se fait rapidement au personnage de Merit, c’est écrit à la première personne, donc on suit son histoire avec un vrai plaisir. Mais quelle est-elle ?

Alors qu’elle partait de la fac tard un soir, Merit se fait agresser par un vampire qui compte bien la tuer, mais il est interrompu. Afin de sauver sa vie, Ethan Sullivan, de la Maison Cadogan, va lui donner une nouvelle vie en la transformant en vampire. Commence ainsi une nouvelle existence pour Merit, dans laquelle elle va devoir obéir aux ordres et suivre un entraînement pour faire d’elle une vampire exemplaire, ce qu’elle n’est pas… Mais en plus de ça, elle va apprendre qu’un tueur en a après elle, ce qui rend ses affaires d’autant plus difficiles…

En soi l’intrigue est assez simple mais efficace. C’est bien fait et plaisant à suivre, donc moi, ça me va parfaitement. On suit pas à pas Merit dans sa nouvelle condition de vampire qu’elle n’accepte pas et qui vont parfois l’amener à faire de faux pas. Une chance pour elle, que sa meilleure amie et colocataire Mallory veille au grain !

Dans l’ensemble c’est assez lent mais avec une bonne accélération sur la fin, bonne dose d’adrénaline et concentré d’action, ce qui n’est pas pour me déplaire. Mais même si avant c’est un peu lent, il se passe pourtant plein de choses, ce sont surtout des révélations qui arrivent en cascade nous permettant de mieux comprendre dans quel univers on met les pieds. Tout comme Merit, nous découvrons l’univers des vampires car elle ne s’y connaît pas du tout n’ayant jamais souhaité faire partie de ce monde là. Mais parfois, on ne choisit pas sa destinée. La fin est quelque peu rapide, un chouïa trop facile, mais ça reste valable et ça n’est pas si dérangeant que ça.

L’univers est intéressant, des vampires répartis dans différentes Maisons, dirigée par des Maîtres vampires. Ce groupement Maître / sujet est assez traditionnel mais le fait qu’on ait des noms de Maisons précises, avec toute une hiérarchie n’est pas sans rappeler d’une certaine manière à ce qu’on a avec les lycanthropes.

On rencontre un certain nombre de personnages, certains m’ont agacé, d’autres m’ont plu tout de suite. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut pas être indifférent, ils nous font tous ressentir quelque chose.

Merit est une jeune femme dont la vie est bouleversée du jour au lendemain sans qu’elle ne l’ait choisie. Même si dans un premier temps elle rejette cette nouvelle nature et fait des reproches à son créateur, à savoir Ethan, elle va prendre sur elle et embrasser cette nouvelle vie qui lui a été offerte. Au début, elle se lamente un peu, son côté grande gueule ressort fortement ce qui permet d’avoir des échanges très intéressant avec Ethan, le Maître vampire de la Maison Cadogan dont fait désormais partie Merit.

Ethan a tout du Maître vampire, la prétention, le pouvoir, la grande gueule aussi, bref, le genre de gars qui peut vite taper sur le système si tu as un peu trop de caractère. Mais je l’adore quand même, il est très intéressant, même s’il doit encore nous cacher bien des choses. Sa relation avec Merit est juste comme je l’aime, un jeu de chat et de la souris est engagé, donc c’est frustrant et en même temps grisant de les voir se fritter de la sorte. Bref, je suis très curieuse de voir ce que la suite donnera et comment évoluera cette relation.

En bref, un premier tome très intéressant et sympathique qui met en place un univers assez classique mais qui n’en reste pas moins plaisant. L’intrigue est bonne et bien menée, même si un peu simple dans l’ensemble, mais il faut bien planter le décor donc ça n’est pas dérangeant. Quant aux personnages, ils sont justes super, très éclectiques donc on en a pour tous les goûts et j’aime beaucoup Merit et Ethan, ça va faire un duo détonnant. Bref, une série à découvrir et j’ai hâte de lire la suite !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot