Inferno de José-Luis Munuera (Les Campbell 1)

Quatrième de couverture

Véritable légende de la piraterie, Campbell s'est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci finit par le rattraper en la personne de Carapepino, pirate imbécile prêt à tout pour avoir les faveurs de l'infâme Inferno, un pirate redouté et redoutable qui n'est autre que l'assassin impuni de la mère d'Itaca et de Genova. Hanté par son passé et ses actes, Inferno désire être débarrassé une fois pour toutes de Campbell. Ce dernier, obligé de fuir, trouve refuge avec ses filles dans une communauté de lépreux. Mais la confrontation paraît inéluctable. Or les liens qui unissent Campbell et Inferno semblent plus complexes qu'il n'y paraît...

Mon avis

Voici le premier tome des Campbell qui raconte l’histoire d’une famille dont la spécialité est la piraterie. Campbell s’est retiré des affaires suite à l’assassinat de sa femme et s’est réfugié sur une île pour élever ses deux filles, Itaca et Genova en paix. Mais les souvenirs remontent lorsque Carapepino, un pirate quelque peu stupide, fait irruption sur son île et que Campbell le « renvoie » en présentant ses hommages à Inferno, qui rêve de se débarrasser de Campbell.

L’histoire pose bien les bases de la famille Campbell, c’est une introduction mais où il se passe déjà pas mal de choses. Nous comprenons assez rapidement la situation familiale de ce dernier et petit à petit, nous voyons quels sont ses liens avec Inferno, ce pirate tant redouté qui écume les mers. Et effectivement, tout est bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Cela laisse présager une suite très intéressante, en tout cas, j’ai envie d’en savoir plus sur cette petite famille.

Les deux filles de Campbell sont adorables et touchantes, une petite fille et une adolescente, il est évident que cela peut créer quelques petits conflits. Cela donne un peu de légèreté à l’histoire. Quant à Inferno, il est hanté par son passé et cela d’une drôle de manière mais quand on sait ce qu’il a pu faire, quelque part c’est amplement mérité.

Les illustrations sont sympathiques et me font penser un peu aux Astérix ou Lucky Luke. Après c’est une question de goût, on adhère ou pas.

En bref, un premier tome introducteur bien sympathique qui met en place des personnages haut en couleur et qui promettent beaucoup. Des histoires de pirates c’est toujours sympathiques et là, on voit que les liens qui unissent certains personnages sont assez complexes et ne peuvent que donner quelque chose de très intéressant pour la suite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sauvage de Johan Heliot (Lena Wilder 1)

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)