La saveur du printemps d'Emilie Richards

Quatrième de couverture

Sur le point de recouvrer la liberté après huit mois de prison pour un vol qu’elle n’a pas commis, Cristy Haviland sait qu’elle va devoir se battre pour redonner un sens à sa vie et composer avec les blessures du passé. Mais avant toute chose, un combat périlleux l’attend : affronter l’homme qui l’a envoyée en prison et qui, aujourd’hui encore, a le pouvoir de la détruire. Georgia Ferguson, elle, est proviseur d’un lycée dans le comté de Bunscombe. Et lorsqu’elle trouve dans son bureau un mystérieux bracelet, accompagné d’une enveloppe contenant de vieilles coupures de journaux faisant référence à sa propre histoire, elle comprend que l’opportunité qu’elle attend depuis toujours est peut-être en train de se présenter. L’opportunité excitante, mais aussi terriblement perturbante, de retrouver sa mère biologique qui l’a abandonnée à sa naissance. Au cœur de la Caroline du Nord, dans une ravissante maison au jardin féerique, ces deux femmes que tout sépare puiseront dans leur amitié la force de prendre les décisions difficiles qui les attendent sur le chemin d’une nouvelle vie…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mosaïc de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai adoré et que je vous recommande.

La première chose que l’on constate en lisant ce livre c’est l’écriture de l’auteur. Elle est très agréable à lire, très fluide de sorte qu’on rentre rapidement dans l’histoire. Je n’ai pas lu ce livre aussi vite que je le souhaitais à cause d’un manque de temps, mais ces 540 pages se dévorent en un rien de temps. Je n’en ferai pas de résumé, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit, d’autant que l’on rencontre très rapidement ces deux femmes et l’on sait donc verts où l’auteur va nous amener.

C’est un récit très touchant et émouvant. L’auteur n’hésite pas à traiter de sujet difficile et toujours d’actualité (comme elle le souligne dans une note à la fin de l’ouvrage), notamment les enfants adoptés qui cherchent à en savoir plus sur leurs origines. Mais on y trouve d’autres sujets, tout aussi complexes et difficiles, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler une partie de l’histoire. Ça n’aurait plus d’intérêt alors que ce livre mérite qu’on lui porte de l’attention. Il est vraiment magnifique.

Nous suivons ici deux histoires qui vont finir par entrer en contact et s’entremêler avec brio. Emilie Richards nous dépeint ici la vie de deux femmes que tout oppose et qui pourtant vont s’entraider, chacune dans leur quête de vérité. D’ailleurs, l’une des histoires pourraient très mal se terminer. On voit ici que les secrets peuvent détruire ou changer radicalement une vie, comme l’ont appris Georgia et Cristy, surtout cette dernière. Il y a tant de mystères autour de ces deux femmes que l’on espère de tout cœur qu’elles se dévoilent et réussissent dans leur quête pour en apprendre plus sur elles et enfin retrouver une paix toute méritée.

De manière générale on sait où cela va nous mener, mais ça n’enlève en rien l’intérêt du livre parce qu’il y a parfois des événements inattendus qui peuvent donner un tournant à l’histoire. J’ai été surprise par certains faits et on se dit parfois : « si seulement ça s’était passé autrement ! » mais l’histoire n’aurait pas été aussi prenante. Il y a des choses qui ne m’ont pas étonné, même si j’avais l’espoir que ce soit différent, mais étant donné les circonstances, cela paraît logique que ce soit ainsi.

Par ailleurs, le « suspense » n’est pas tant le sujet du livre, ce n’est pas un roman policier, où il faut découvrir l’identité d’un tueur. Là nous savons d’ores et déjà pour Cristy qui est coupable, c’est juste que les circonstances font que ce n’est pas simple pour elle de le dénoncer car il y a des éléments à prendre en compte. Ce que ne cesse de faire Cristy, elle jauge sans arrêt le pour et le contre dans sa décision.

Les personnages sont très touchants et attachants, quels qu’ils soient. D’autres personnages entourent ces deux femmes qui vont les aider, à leur manière, d’avancer et aller de l’avant et aider à reprendre leur vie en main et pouvoir ainsi avoir une nouvelle vie. Cependant je vais m’arrêter sur les deux héroïnes de cette histoire : Georgia et Cristy.

Georgia est une femme épanouie mais qui a tout de même un manque. Ne pas savoir quelles sont exactement ses origines est un frein pour elle, plus qu’elle ne pouvait se l’imaginer, mais grâce à sa petite famille et à Lucas, elle va aller de l’avant et enquêter.

Quant à Cristy, c’est une femme dont la vie n’a pas été facile, et cela depuis l’enfance. Mais on lui a également retiré sa liberté pour une faute qu’elle n’a pas commise. De ce fait, elle est craintive et méfiante, elle ne peut pas se confier à ses bienfaitrices car elle a appris à ne faire confiance à personne. Pourtant, à mesure de l’histoire, on voit une vraie évolution chez elle, elle se rend compte qu’elle peut compter sur des gens, qu’ils la croient quand elle affirme ne pas être coupable. A mesure du texte, elle évolue ce qui va l’amener à faire des choix dont elle devra assumer les conséquences.

En bref, un roman qui m’a beaucoup plu et touché. J’ai adoré cette histoire, à la fois dure et tendre, qui redonne de l’espoir. Il y est question de solidarité, d’amitié, d’amour, et bien d’autres choses encore pour permettre de voir la vie sous ses bons côtés en dépit des malheurs qui peuvent surgir à tout moment. On peut toujours avoir une deuxième chance si l’on est prêt à la saisir. Un livre à découvrir !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)