Les trois pires histoires de pirates de Thomas Bretonneau et Perceval Barrier


Quatrième de couverture

Ils sont rares, les albums qui nous font éclater de rire dès la première page. Celui-ci est de cette trempe: un village entier de pirates se moque de Richard, et pourquoi ? « Il a pas d’perroquet ! Il a pas d’perroquet ! » C’est le seul dans ce cas, et il a une bonne raison… Irrévérence et références, les trois histoires de ce recueil se moquent des pirates, de leur univers, de leur panoplie, de leurs obsessions, mais c’est pour mieux nous les faire aimer. On a tous quelque chose en nous de Barbe-Noire et de Long John Silver !

Mon avis

Voici un album qui réunit trois histoires de pirates mettant en avant leur travers et leur particularité. J’ai bien apprécié cet album car il est très touchant et mignon.

Dans la première, Richard est un jeune pirate qui n’a pas de perroquet alors tout le monde se moque de lui, mais il a ses raisons, tout à fait louable, soit dit en passant. Et puis un jour, il va donner à ceux qui en ont besoin des éléments de son costume qui font de lui un pirate, et cet élan de charité va l’amener à faire une étrange rencontre.

Dans la deuxième histoire, un pirate recherche son trésor et commence donc à creuser jusqu’à ce qu’il trouve quelqu’un enseveli sous le sable. Cette personne va l’aider à trouver son trésor à condition de le partager avec lui. Cette chasse au trésor risque d’être très surprenante pour notre pirate, car tout ce qui est précieux, n’est pas toujours fait d’or.

Dans la troisième histoire, un pirate souhaite prendre sa retraite sur une île déserte, mais lorsqu’il la trouve, il se rend compte qu’une petite fille est déjà là et va lui faire vivre un enfer… ou pas.

Chacune de ces histoires n’est pas non plus dénuer de messages, ce qui est toujours intéressant pour apprendre des choses aux enfants et leur faire prendre conscience de certaines valeurs. Chacune des histoires met en avant des qualités, même si au départ ces pirates n’en avaient pas conscience. Les illustrations sont sympathiques et ajoutent un vrai plus à l’histoire. C’est un bel ouvrage qui est très plaisant à consulter.

En bref, un album très sympathique à lire. Dès 3-4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

In My Mailbox (294)

Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2017)