Animan de Claire Ygell (Cromlech 1)


Quatrième de couverture

Eva vient d’obtenir son bac S. Pour la suite de ses études, elle décide de quitter Paris et son père pour rejoindre son grand-père maternel à l’autre bout de la France, à Quillan dans le Languedoc-Roussillon. Dans ce nouvel environnement, la nature est omniprésente. Mais Eva y découvre l’existence d’une nature qui lui est encore inconnue et plus mystique, celle des Elaphes. Cette découverte la replonge dans son passé et la tragique disparition de sa mère, survenue quand elle était encore enfant.
De l’humaine à l’animal, de la jeune fille à la jeune femme, Eva va alors connaître bien des métamorphoses. Aussi, comme toute adolescente de son âge, elle va rencontrer les premiers tourments de la vie et de l’amour, entourée des Elaphes, des Garrel, de Brendan et de Fred.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions du Matagot de m’avoir permis de lire ce livre, même si je dois dire que je suis assez déçue alors qu’il y avait de bonnes idées. 

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit sans pour autant tout dévoiler de l’intrigue puisqu’on sait assez rapidement à quoi s’en tenir. 

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire et en grande partie à cause de l’écriture. Les tournures de phrases et les dialogues m’ont posé problème. C’était trop soutenu, pas toujours bien écrit et pas crédible par rapport à l’âge des personnages. Alors même si ce sont des créatures spécifiques, ça ne passe pas quand même parce qu’Eva est une jeune fille bien ancré dans notre réalité et parle comme si elle venait d’une autre époque. Ce n’était pas naturel, ni fluide et ça m’a vraiment dérangé dans ma lecture. J’ai fait une fixation sur ça, et j’ai donc eu du mal à rentrer dans l’histoire et à m’y intéresser vraiment alors qu’il y a tout de même de bonnes idées. C’est donc problématique et ça partait mal. 

Pourtant l’univers créé par l’auteur est intéressant, cela change parce qu’on n’a pas de vampires ou de loups-garous donc c’est une bonne idée. Après, dans la structure du clan, j’ai eu la sensation de voir des loups mais pourquoi pas, je ne connais pas suffisamment les cerfs pour savoir comment ils s’organisent dans le règne animal. J’ai bien aimé le côté magie, la mythologie autour des Elaphes. Ça change et c’était intéressant même si on en a vu trop peu pour le moment pour se faire une idée. Après c’est un premier tome, on ne peut pas tout avoir et comme Eva a eu du mal à s’y faire, c’est compréhensible aussi qu’on ne sache pas tout d’un coup. Je pense que l’auteur a encore plus d’un tour dans son sac et peut nous réserver des surprises pour la suite. Il y a évidemment tout un message autour de la nature, de l’Homme, qui est souvent mis en cause, etc. on y adhère ou pas.

Après l’histoire en soi n’est pas si mal non plus, mais la première partie ne m’a pas intéressé. Le début est vraiment long, je sais bien qu’il faut poser les bases de l’univers, les personnages, etc. je suis la première à dire qu’un livre doit parfois prendre son temps, c’est d’autant plus vrai avec les pavés. Mais là, comme je n’ai pas accroché dès les premières pages, j’ai trouvé ça très long et assez pénible. Les états d’âme d’Eva m’ont agacé, d’une certaine manière c’est compréhensible, mais de l’autre, elle accepte plutôt bien et vite sa condition pour se lamenter quelques pages plus loin. Il y a un manque de crédibilité par moment dans l’histoire et c’est pour ça que j’ai eu aussi du mal. Sans compter que parfois certains éléments arrivaient trop vite et manquaient de crédibilité quand de l’autre côté, ça traine trop en longueur. Alors là c’est un problème de l’auteur, il faut faire deux poids deux mesures, dévoiler suffisamment pour intriguer mais pas non plus précipiter les choses sans quoi ça n’a plus de sens et pas non plus trop étirer en longueur pour que ce soit ennuyeux. 

La deuxième partie du livre m’a davantage intéressé, l’action davantage parce qu’il y a un problème, et vu le temps que j’ai mis pour rentrer dedans, j’avais envie de dire « enfin ». Mais on aurait pu s’y intéresser bien avant, étant donné l’alerte donné à plusieurs reprises par Fred. Mais bon, passons. Il y a un problème qu’il faut résoudre, tout le clan se serre les coudes et tente de trouver des solutions jusqu’à ce que d’autres problèmes viennent s’ajouter. On est dans le roman « catastrophe » mais ça va, ça fonctionne plutôt bien et évidemment, on se doute qu’Eva va jouer un grand rôle là dedans même si on ignore quoi encore… Je vous laisse découvrir tout ça. 

Quant à la partie romance, je n’y ai pas totalement adhéré. Eva tombe dans les bras du premier gars, bon pourquoi pas, c’est « souvent comme ça » mais il n’y a rien eu de spécial et pourtant elle en est tombée amoureuse, et l’instant d’après ils se brouillent et va tomber dans les bras d’un autre. J’avoue que là, ça faisait un peu girouette, je n’y ai pas cru une seule seconde avec les deux alors qu’il y avait moyen mais ça n’a pas été fait avec subtilité. C’est dommage parce qu’il y avait matière, mais bon, les triangles amoureux ont tendance à m’énerver, là, c’était compréhensible pour montrer la lutte entre les deux natures d’Eva qui ne cesse de se confronter, etc. mais je n’ai pas adhéré à la manière dont ça a été fait. Je n’y ai pas cru et j’ai plus eu la sensation qu’elle tombait dans la facilité pour passer de l’un à l’autre. 

Par rapport aux personnages, je dois dire que je ne me suis pas totalement attachée à Eva, qui m’a parfois agacé, elle était tantôt naïve, tantôt pleine de ressources, ce n’était pas toujours logique. Si je n’aime pas trop l’héroïne, c’est problématique, j’ai d’autant plus de mal à me mettre dans l’histoire. Et comme c’est écrit à la première personne, je n’ai pas d’autres points de vue, donc ça n’a pas aidé. 

Pour ce qui est des personnages secondaires, par moment j’ai eu la sensation de lire Twilight, le profil des personnages, le père médecin (même si ici il est vétérinaire), la mère douce et aimante, le gars qui fait toujours des blagues, la nana qui déteste d’emblée Eva sans apprendre à la connaître vraiment, etc. tout ça fait qu’on retrouve chaque membre de la famille Cullen et là j’ai trouvé ça dommage de ne pas se détacher de ça. Un moment donné ça m’a tellement sauté aux yeux que là encore, j’ai eu du mal à me remettre dans l’histoire. 

En bref, un roman qui avait de bonnes idées, un univers intéressant mais qui n’a pas toujours été bien exploité de la part de l’auteur. L’écriture m’a empêché d’apprécier totalement le livre et je suis passée à côté d’un certain nombre de choses. La romance ne m’a pas totalement plu, l’action arrive trop tard pour moi et les personnages pas suffisamment percutants pour moi alors qu’il y avait matière. Assez déçue, je m’attendais à autre chose. Dommage.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot