Un très gros mensonge de Lauren Baratz-Logsted (Poussette et talons aiguilles 1)


Quatrième de couverture

Imaginez une jeune femme, en pleine possession de ses facultés mentales, qui décide de faire un gros mensonge, histoire d’être un tout petit peu aimée… Imaginez ensuite que cette même jeune femme prenne un joli feutre rose, et trace une petite ligne rose sur son test de grossesse. Vous me suivez ? Pas tout à fait ? Laissez-moi vous expliquer… Dans un moment d’égarement total, Jane annonce à la Terre entière qu’elle est… enceinte ! Et c’est là que les ennuis commencent réellement pour elle : les collègues aux questions gênantes, les parents surprotecteurs, le petit ami bizarre, les maux de ventre imaginaires, les rêves de bébés géants, les envies de crème Chantilly… Emportée dans le tourbillon d’une vraie-fausse grossesse, Jane en arrive à bluffer tout le monde ! A ce stade de la folie, vous vous demandez comme moi si, à force de raconter des craques, Jane n’est pas devenue complètement dingue. Et surtout, comment elle va pouvoir sortir de ce gros, GROS mensonge !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre qui est plutôt sympathique dans l’ensemble.

L’écriture est plutôt simple mais efficace, comme dans toute chick-lit, le ton est assez léger de sorte à faire ressortir tout le côté humoristique. On plonge assez rapidement dans cette histoire de fou, nous permettant de passer un bon moment.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit sans compter qu’on apprend assez rapidement le fait que Jane ait envie de faire croire à tout le monde qu’elle soit enceinte.

L’histoire est découpée en trois parties qui correspondent aux trois trimestres de la grossesse et les chapitres découpées en fonction des mois, donc comme vous l’aurez deviné, il y a 9 chapitres. C’est pas mal comme principe, car ça nous permet de la suivre dans son mensonge et aussi en apprendre à chaque fois un peu plus sur son état supposé, l’avancement de sa « grossesse », comme si elle la vivait vraiment. C’est d’ailleurs amusant de voir que son humeur pourrait très bien suivre celui d’une vraie femme enceinte…

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée. C’est assez léger aussi bien dans le ton que dans les actes, c’est toujours fait avec un certain humour même si on peut se poser des questions sur la santé mentale de Jane. A chaque instant, on se demande si cette folie va cesser mais plus ça va et plus Jane s’engouffre dans son mensonge. Et elle va trouver plus ou moins facilement des parades pour tromper son monde, mais il arrive un moment où cette double vie commence à être compliquée. Oui, la non-existence du bébé va finir par poser un problème une fois les 9 mois passés par exemple…

Jane va être confrontée à des choix douloureux mais qui seront nécessaire, et quoi qu’elle fasse, personne n’en sortira indemne, il y aura des dommages collatéraux. Mais assumera-t-elle les conséquences de ses actes ? Surtout quand on connaît les raisons qui l’ont poussé à faire croire à cette grossesse. La fin est assez surprenante et arrangeante en même temps. Mais ça me rend très curieuse de lire la suite, pour savoir jusqu’à quel point elle va s’embourber dans son mensonge.

Jane est une femme pleine de vie, un peu cinglée sur les bords, chose que ses amis, collègues et famille ne cessent de lui répéter tout le long de l’histoire. De plus, le fait de se créer de toute pièce une grossesse montre à quel point sa folie est immense. Pour ça, je l’ai trouvée assez hallucinante, pas toujours dans le bon sens du terme. J’ai eu envie à plusieurs reprises de la secouer pour qu’elle revienne sur terre. Pour cela, j’étais assez proche de son meilleur ami, David, qui la connaît mieux qu’elle ne se connaît elle-même. Il sait pourquoi elle fait ça, il sait ce qu’elle veut alors qu’elle même l’ignore ou se voile la face. Mais il faut avouer qu’elle apporte tout de même de la fraîcheur et qu’elle est malgré tout attachante. Et quand on voit sa famille, on peut aussi comprendre pourquoi elle a fait tout ça, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler.

En bref, ce n’est certes pas le livre du siècle, et parfois Jane m’a un peu énervé avec son comportement mais les situations cocasses, dans lesquelles elle se met, permettent de passer un bon moment. C’est amusant de voir jusqu’où elle est prête à aller. L’histoire est bonne et bien menée, c’est sans prise de tête, parfait pour lire l’été sur la plage en somme. Et puis, je l’avoue, avec une telle fin, je suis très curieuse de voir ce que ça va donner...

Commentaires

  1. ça a l'air original comme petit roman détente!!

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé me fait penser au film "En cloque mais pas trop". A voir !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)