Lettres écarlates d'Anne Bishop (Meg Corbyn 1)

Quatrième de couverture

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Milady de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai adoré. Ce n’est pas un coup de cœur il m’a manqué un petit quelque chose pour que ce le soit mais je dois reconnaître que c’est vraiment excellent et vous le recommande.

Ce livre fait du bien parce qu’il renouvelle vraiment le genre. Même s’il est question de métamorphes (loup ou autre animal) et de vampires (mais pas que !) ce premier tome de Meg Corbyn n’a vraiment rien à voir avec les autres livres du genre, l’univers est tellement plus riche et plus original. C’est atypique, très différent et ô combien intéressant. Et s’ajoute à cela les prophétesses du sang, ce qu’est Meg Corbyn et franchement cela ajoute un vrai plus à l’histoire. C’est la première fois que j’en rencontre une et j’en veux encore ! Là, on n’a vraiment que les prémices, on découvre à peine ce qu’elle est mais je suis sûre que l’auteur a encore plein de choses à nous montrer. J’ai hâte d’en savoir plus.

Pour une fois, les créatures surnaturelles ne sont pas gentilles et bienveillantes, nous sommes vraiment dans le côté bestial et horrible ce qui change et fait du bien. On voit les liens de meutes, la hiérarchie, cela reste et est nécessaire, ils ne sont pas totalement mauvais mais si quelque chose ne leur plaît pas, si vous faites quelque chose de mal ils n’hésiteront pas à vous dévorer… littéralement. Ce sont davantage des animaux que des hommes, le changement d’état de l’un à l’autre est nécessaire et ne dépend pas spécialement de la lune. Quant aux vampires, ce ne sont pas que des créatures de la nuit mais ils font froid dans le dos.

Quant à l’intrigue même, si je n’ai pas eu un coup de cœur c’est que parfois c’est assez lent. Attention, je ne dis pas que c’est ennuyeux ou qu’il ne se passe rien mais on voit bien que c’est le début d’une série, que l’on pose les bases de l’univers, les personnages et du coup une bonne partie du livre c’est plutôt tranquille au niveau action. On voit Meg évoluer dans sa nouvelle vie parmi les Autres, ses différentes rencontres, donc on se laisse bercer par cela. Mais ce n’est pas dérangeant parce que c’est nécessaire pour bien comprendre ce qui va se passer ensuite et aussi pour les autres tomes à venir. Ce livre n’est pas comme l’urban fantasy habituelle (ou bit-lit pour ceux qui préfèrent), ce n’est pas un concentré d’action dès la première page. Le plus gros de l’action n’arrive que sur la fin, comme un livre de Fantasy en somme mais cela en fait tout de même un tome intéressant et prenant. Pas un seul instant je ne me suis ennuyée ou j’ai trouvé ça trop long, mais voilà c’est ce seul petit « bémol » si c’en est vraiment un qui peut expliquer que ce ne soit pas un coup de cœur. Mais il reste exceptionnel ce livre.

Le fait que la narration soit à la troisième personne nous permet d’avoir différentes focalisations, sur plusieurs groupes de personnages, d’un côté Meg, de l’autre les Autres ou encore les flics humains qui doivent veiller au bien être à la fois des humains et des Autres, même si la cohabitation avec ces derniers est difficile. J’ai trouvé cette narration judicieuse, c’est plus intéressant que si l’on se cantonnait simplement à celui de Meg.

Autre chose qu’il faut mentionner et qui est très important, pour une fois, il n’y a pas spécialement de romance, un trèès léger flirt est perceptible mais c’est quasi inexistant parce que ce n’est vraiment pas le sujet ni le moment. Il n’y a pas non plus de scènes de sexe (si je vous assure, cela fait du bien de ne pas en avoir parfois car si tout tourne autour de ça, au bout d’un moment cela devient gonflant). Comme quoi il est possible de proposer une histoire qui tourne vraiment autour de l’action et d’en faire quelque chose d’exceptionnel. Mais il y a des moments touchants et plein de tendresses qui font fondre notre petit cœur tout de même…

Quant aux personnages, c’est assez éclectique mais chacun a un petit quelque chose qui fait qu’on ne peut pas rester indifférent. Soit on les adore, soit on les déteste, soit on est frustré… oui, Simon par exemple est synonyme de frustration tant son côté loup est présent et fait ressortir ses mauvais côtés, alors qu’au fond c’est un chic type. Il n’y a qu’à le voir avec Sam pour le comprendre… Sam est juste adorable, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais voilà, j’en étais sûre que ça se passerait ainsi…

Meg Corbyn, l’héroïne, est un personnage très touchant. Ayant vécu dans une communauté fermée, lorsqu’elle en sort, on pourrait la comparer à une enfant pure et innocente. Ainsi ses actions et réactions peuvent être parfois naïves, elle est totalement inconsciente et cela donne envie de la protéger, surtout quand on voit dans quel milieu elle vit désormais. Elle va se faire adopter assez facilement et va être douée pour ce qu’elle fait, agent de liaison entre les différents Autres, les différentes créatures qui vivent en communauté, un peu à l’écart des humains car la cohabitation est rude.

Tess est un personnage qui m’a énormément intrigué dès son apparition, elle est vraiment spéciale et l’on a quelques réponses au fur et à mesure de l’histoire mais je suis certaine que l’auteur n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs avec cette femme…

En bref, un premier tome très convaincant que j’ai adoré, c’est vraiment excellent et révolutionne totalement le genre. Cela fait du bien et comme quoi, on n’a pas besoin de romance ou même de sexe pour que ce soit intéressant et prenant. L’univers est riche et je suis certaine que l’auteur n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes, l’intrigue est très bonne et bien menée quant aux personnages ils ont tous attachants à leur manière même si parfois certains sont quelques peu rustres. Bref, une série à découvrir, c’est excellent, jetez vous dessus !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot