Te quiero España ! d'Anne-Sophie Silvestre (Les Folles Aventures d'Eulalie de Potimaron 6)

Quatrième de couverture

Une nouvelle série d'Aventures commence pour Eulalie de Potimaron. Nous retrouvons notre héroïne à la poursuite d'un mystérieux vampire, le Vampire de Castille.
« Or donc, ce jour-là, sur la route de Madrid, j’étais à mille lieux de toute pensée lugubre. Mes deux pages derrière moi et mon faucon dans le ciel, j’entrai dans la ville en conquérante… »

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Oskar de m'avoir permis de lire ce livre, ainsi qu'Anne-Sophie Silvestre pour la petite dédicace dans le livre (reçu tel quel).

Alors avant toute chose, je tiens à signaler que ce tome s'intitule : Les Extravagantes Aventures d'Eulalie de Potimaron, tome 1, car ce livre fait l'objet d'une nouvelle édition chez Oskar. Mais comme j'aime que les choses soient ordonnées et en même temps clair, je continue de nommer cette série sous son ancienne appellation, la première parution chez Flammarion pour en voir la continuité ainsi que l'ordre de lecture originelle. Ainsi, même s’il est noté qu’il s’agit d’un premier tome, cela est en réalité le 6e tome de la série d'Eulalie de Potimaron.

Maintenant que cette petite mise au point est notée, je dois dire que j’ai adoré ce tome. Eulalie fait donc son entrée à la Cour d’Espagne et est impatiente de retrouver Philippe, le frère de la Reine. Mais évidemment, son séjour ne va pas se dérouler comme prévu et la voilà embarquer dans de nouvelles aventures. On a enfin nos réponses à nos questions, notamment à propos de ce El Vampiro qui pose tant problème. L’histoire avait commencé dans le volume précédant et l’on en sait plus dans celui-ci et je dois dire que l’auteur a mené cela habilement. L’explication est crédible et l’on reste dans la lignée des volumes précédents, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Dans ce volume, on est au plus près de la politique et je dois dire que j’ai adoré. C’est vraiment intéressant de voir les intrigues de Cour, car ce n’est que manigance et trahison. J’aime beaucoup cet aspect-là dans les livres, c’est toujours intéressant. Eulalie va découvrir tout ça en Espagne et voir à quel point certaines personnes peuvent être sournoises pour parvenir à leur fin, pour notre plus grand bonheur car cela donne plus d’intérêt à l’histoire. L’auteur mène habilement réalité historique et fiction, le fait que l’on parle notamment des religions est intéressant. je n’en dirai pas plus, il faut laisser un peu de suspense à ce livre.

J’ai été ravie de retrouver les personnages de cette série, notamment Eulalie qui n’est pas une héroïne comme les autres. Elle est égale à elle-même, prête à tout pour parvenir à ses fins et aider autant que possible la Cour, même si parfois elle pourrait se mettre en danger… Dans l’histoire nous la retrouvons ainsi que Philippe et je dois dire qu’ils forment vraiment un beau couple. Les moments où ils sont ensemble, c’est mignon et adorable, même si je me doute qu’à un certain moment, il risque d’y avoir des problèmes (et ça, je n’aime pas !).

En bref, un 6e tome toujours aussi prenant et intéressant. L’intrigue est bonne et bien menée et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le lire. On est au plus près de la politique dans ce livre, mais sans oublier la part de romance qui ne cesse de croître au fur et à mesure que la série avant. Bref, une série que je ne peux que vous conseiller de lire !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul

In My Mailbox (294)