Hubert très très méchant de Christopher William Hill (Les affreusement sombres histoires de Sinistreville 1)

Quatrième de couverture

A Sinistreville, Hubert est un enfant très brillant qui suit des cours dans un institut très sélect. Mais les professeurs sont des tortionnaires très sévères. Lorsqu'il gagne un concours, le directeur le renvoie pour tricherie. Dès lors, autour de Hubert, les morts de nombreux professeurs se succèdent.

Mon avis

Le pitch et la couverture m’ayant attiré, j’ai voulu tenter ce livre et franchement, je dois dire que je ne regrette pas du tout. C’est rafraîchissant, très bon et je vous invite vivement à le lire, n’hésitez surtout pas ! C’est original, avec un humour quelque peu grinçant.

L’écriture est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire et les pages défilent sans que l’on ne s’en rende compte. Il ne m’a fait que deux jours (et encore, le temps de lire dans les transports en commun) tant c’était prenant et facile à lire.

Hubert n’est pas un enfant comme les autres, très intelligent, ses parents l’inscrivent dans un institut très sélect. Il finit par y entrer après un examen et va y découvrir des professeurs pas comme les autres. En effet, ils sont détestables, de véritables tortionnaires. Un jour, alors que les élèves passent un concours, Hubert le gagne mais lui refuse son gain. Suite à cela, les professeurs meurent dans d’étranges situations… qui est le Saigneur de Sinistreville ?

Je ne m’attendais pas du tout à ça car j’avais un tout autre scénario en tête avec le peu de souvenir qu’il me restait de la 4e de couverture. Pour rappel je ne relis jamais les 4e de couverture avant lecture pour ne pas être influencé et entre le moment où je découvre le livre et où je le lis, il se passe quelques temps… Donc j’avais une très vague idée mais sans plus.

C’est une histoire assez surprenante qui prend un tournant inattendu si on ne sait pas de quoi ça parle. Avec le titre du livre, en fait on peut s’en douter, mais je ne l’avais pas vu non plus. Oui, je pioche vraiment au hasard quand je prends un livre et tente de ne pas me laisser influencer d’une quelconque manière. L’intrigue est très bonne et bien menée. C’est prenant, c’est sombre et cynique et malgré les événements, ce n’est pas non plus glauque ou horrifique. Parfaitement adapté pour un jeune lectorat qui ne pourra qu’aimer cette histoire. Moi en tout cas, elle m’a bien plu, j’avais envie de savoir ce qui allait se passer à chaque instant et aussi savoir, avec une certaine fascination morbide peut être, voir jusqu’où l’auteur allait aller avec son personnage assez particulier mais ô combien attachant.

C’est un livre qui fait du bien parce que ça change. Nous avons là un héros, Hubert, qui va à l’encontre des codes des héros justement. Récemment en librairie, on m’a demandé un roman où le héros est un méchant, il y en a assez peu, mais là, je viens d’en découvrir un nouveau. Je saurai quoi conseiller en plus la prochaine fois. Effectivement, Hubert est très très méchant, mais on ne peut pas vraiment lui en vouloir. C’est là tout le paradoxe, car l’on continue d’apprécier un personnage malgré ses actes car, quelque part, on peut le comprendre et cela semble être quelque part l’avis général de la population. Par certains aspects, il me fait penser à Adèle de Mortelle Adèle (que je vous invite aussi vivement à lire !).

En bref, un premier tome très intéressant qui met en scène un univers sombre, une intrigue bonne et bien menée et avec des personnages tout aussi sombre et parfois cynique. C’est original et rafraîchissant, j’ai vraiment adoré et je suis très curieuse de voir la suite surtout étant donné les circonstances.

Commentaires

  1. Tu viens de me donner envie de le sortir de ma PAL vite, vite, vite!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)