Le goût de la vie de Anouska Knight

Quatrième de couverture

Dans sa vie, Holly n’a que trois priorités : sa famille (même s’il faut avouer que, ces derniers temps, sa sœur, enceinte jusqu’aux dents, lui tape prodigieusement sur le système), son chien Dave (boule d’amour probablement issue d’un croisement entre un labrador et une vache) et sa boutique de pâtisserie, Cake, qu’elle tient avec son meilleur ami, Jesse. Le reste, elle s’en fiche : plus rien n’a d’importance à ses yeux depuis que Charlie, son mari, son âme sœur, est mort dans un accident de voiture.
Mais voilà que déboule dans sa vie un certain Ciaran. Ciaran est beau, Ciaran est riche, Ciaran est écossais. Mais, surtout, Ciaran la trouble profondément et provoque en elle des sensations inattendues… Non, non et re-non, l’amour, elle y a déjà goûté et cela lui a laissé un terrible goût amer. Un goût de douleur et de solitude, de larmes et de regrets. Et, pourtant, une part d’elle ne peut s’empêcher de croire qu’il est – peut-être – l’ingrédient qui manque à sa vie…

Mon avis 

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié. Ce n’est pas un coup de cœur, mais cela reste une histoire sympathique qui fait son office. Donc si vous aimez les romances légères et mignonnes, n’hésitez pas.

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que cela se lit rapidement. Pour preuve, il ne m’aura fait que quelques heures tant les pages défilent avec aisance. C’est tout de même mieux lorsqu’on lit une romance, si l’on peine, c’est qu’il y a un problème.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour le comprendre. De plus, c’est une romance, on sait à quoi s’attendre et qu’il va y avoir parfois des hauts et des bas dans le « couple » avant que tout se termine très bien. Aucun spoiler, c’est le principe d’une romance tout de même.

C’est une histoire assez classique mais plaisante à suivre. Suite à la mort de son mari, Holly reste à l’écart des hommes, en dehors de son meilleur ami Jesse avec qui elle travaille mais évidemment, avec l’arrivée de Ciaran la donne va changer. Certaines scènes prêtent à sourire et mettre parfois Holly dans l’embarras, je pense notamment à la scène au début dans la pâtisserie avec Holly, Jesse et Ciaran… C’est drôle et léger à la fois avec son lot de moments plus difficiles où l’on nous rappelle la situation de veuvage de Holly notamment qui nous plonge dans un état plus mélancolique.

Mon seul « petit problème » pour moi dans cette histoire, et encore ce n’est pas non plus trop dérangeant en soi juste puisque j’ai tout de même aimé cette histoire, c’est que parfois la relation entre Ciaran et Holly allait trop vite. Je suis assez pointilleuse sur cet aspect-là, j’aime beaucoup dans les romances quand les deux personnages se cherchent un peu avant de se trouver et là, je l’ai eu mais pas suffisamment longtemps à mon goût. Il n’y a pas eu assez de jeu pour que je puisse réellement apprécier cette romance. Etant donné la situation de chacun, notamment celle d’Holly, on pourrait se dire qu’elle fasse plus de résistance et pose plus de problème. Mais bon, cela reste mignon à suivre. C’est une relation touchante que l’on aime tout de même suivre, et ce n’est pas non plus trop facile avec coup de foudre en 5 min, parce que l’auteur j’aurai détesté et cela n’aurait eu aucune logique face au passé des personnages. Holly ne souhaite pas cette relation, émet des distances mais Ciaran s’accroche.

Une petite critique qui explique pourquoi ce n’est pas un coup de cœur mais cela reste une jolie histoire dont le point fort reste les personnages qui sont dans l’ensemble sympathique et nous font sourire.

Holly est une jeune femme touchante qui souffre de la mort de son mari, qui fait encore des cauchemars. Elle tente de remonter la pente mais ce n’est pas facile et pourtant son ami Jesse ainsi que sa famille, notamment sa sœur y travaille dur comme fer pour la faire sortir et lui redonner le goût à la vie. Jesse est un rayon de soleil et égaye vraiment cette histoire, elle n’aurait pas eu la même saveur sans lui.

Quant à Ciaran, il faut avouer qu’il est pas mal non plus ce petit écossais. Au fur et à mesure de l’histoire, les préjugés sur son compte tombe et il n’est pas celui qu’il semble être. Ce gosse de riche prétentieux qui passe d’une femme à une autre sans problème cache bien son jeu. Evidemment, sinon Holly ne serait jamais tombée amoureuse de lui. On aime le découvrir, comprendre sa manière d’agir et on s’y attache forcément.

En bref, Le goût de la vie est une romance bien mignonne et sympathique qui se laisse lire. C’est parfait pour une lecture détente sans prise de tête, ce qu’on demande en général en lisant une romance. Cela fait donc son office, c’est simple mais efficace. Les personnages sont attachants même si leur histoire n’est pas assez en « difficulté », pas de gros obstacles à affronter pour moi. Mais on suit tout de même avec plaisir Holly et Ciaran qui méritent chacun un peu de bonheur.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 2]

Skiddy, mon ami imaginaire de Katherine Applegate

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 1]

Georges et le Big Bang de Stephen et Lucy Hawking (Georges 3)

TOP spécial Noël 2017 ! [PARTIE 4]