Le Printemps de l'espoir de Johan Heliot (Ciel 2.0)

Quatrième de couverture

L’hiver s’achevait, un hiver rude pendant lequel l’intelligence artificielle avait révélé ses intentions : supprimer l’humanité pour sauver la planète. Les hommes étaient traqués, capturés, emprisonnés, exploités, déportés… Avec le printemps naissaient pourtant de nouveaux espoirs portés par des hommes et des femmes qui ne se résignaient pas. Mais défier les machines avait un prix, et tous ceux qui en prenaient le risque ne devaient pas oublier l’injonction de l’ennemi : « Collaborez ou disparaissez ! »

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream de m’avoir permis de lire cette suite que j’ai beaucoup aimé. Elle est à la hauteur du premier et fait tout aussi froid dans le dos. Je suis très curieuse de découvrir la suite et voir ce qui attend nos différents héros.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre facilement dans ce livre pour ne plus le lâcher qu’une fois arrivé à la fin. Ce qui en soi est une très bonne chose, cela prouve à quel point il est captivant.

Comme pour le premier tome, la narration est divisée entre les différents membres de la famille, le grand-père, le père, la mère, la fille et le fils qui chacun de leur côté tente de survivre dans cette nouvelle société dirigée par Ciel, qui agit pour le bien commun des êtres humains. Le bien commun, c’est vite dit quand on voit la manière dont ils sont traités. Il faut collaborer ou disparaître, telle est la devise de cette nouvelle ère et pour cela Ciel a mis en place tout un système bien efficace pour se débarrasser de ceux qui voudraient se révolter ou qui ne sont pas utile à la société…

L’allusion à la Seconde Guerre Mondiale et aux camps de concentration est plus que forte et c’est en cela que cela fait froid dans le dos. Dans le premier tome j’avais déjà cette sensation mais là l’auteur ne le cache plus, c’est évident et c’est horrible de voir que les événements peuvent se répéter d’une période à une autre. C’est aussi effrayant de se dire qu’il y a toujours des gens pour collaborer et tout ça au nom du pouvoir que cela peut leur procurer, comme on le voit à travers le point de vue de Thomas.

A travers les différents membres de la famille, on voit bien que la résignation n’est pas de mise, chacun tente d’agir comme il peut en fonction de l’endroit où il se trouve tout en sachant que ce n’est pas évident de faire profil bas. Certaines vérités ne sont pas bonnes à entendre comme ils vont le découvrir et cela va les mettre chacun dans une situation précaire voire dangereuse par moment. Chaque membre évolue et va devoir faire face à des choix difficiles mais qu’il va bien falloir faire pour le bien commun là aussi…

La fin est un crève cœur, elle est juste horrible car on nous laisse dans une situation désespérée sans savoir ce qu’il va advenir de nos différents protagonistes. C’est juste pénible de ne pas avoir la suite pour tout découvrir, je vais devoir prendre mon mal en patience. Mais au moins, cela aura eu le mérite de me donner envie de continuer cette série qui en vaut vraiment la peine.

En bref, Le Printemps de l’espoir est un très bon deuxième tome, à la hauteur du premier qui nous plonge un peu plus dans cet univers si particulier et qui nous replonge quelque peu dans la terreur de la 2e moitié du XXe siècle. Avec une telle fin, j’ai hâte d’en savoir plus et découvrir ce qui va arriver à nos différents héros.

En partenariat avec

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas cette série mais elle n'a pas l'air mal du tout. Je file votre ton avis sur le premier tome :)

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air pas mal du tout, je ne connaissais pas cette série :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]