Let the sky fall de Shannon Messenger (Let the sky fall 1)


Quatrième de couverture

Vane Weston aurait dû mourir dans la terrible tornade qui a tué ses parents. Cependant, il s'est réveillé sans souvenir du passé et avec une image qui a fait partie de ses rêves depuis: une belle fille brune au milieu de la tempête. Audra est réelle, mais elle n'est pas humaine. Elle est une sylphide, un élément de l'air qui peut marcher dans le vent, et traduire sa voix pour contrôler ses forces pour en faire une arme. Mais c'est aussi une gardienne et a juré de protéger à tout prix Vane. Quand ceux qui ont provoqué la tornade revienne pour Vane, Audra devra se révéler pour lui apprendre à contrôler ses capacités.

(traduction personne, on copie, on crédite)

Voici un livre que j’avais repéré, pensant que c’était ce livre là que les éditions Lumen allait publier, alors qu’en fait il s’agissait des Gardiens des cités perdues de la même auteure, j’ai gardé ce titre en tête parce que le pitch était assez alléchant.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit. Alors que dire de Let the sky fall, en dehors du fait que j’ai la chanson d’Adèle en tête à chaque fois que je vois ce titre… Oui, je m’égare quelque peu, mais j’y peux rien ! C’est un livre que j’ai bien aimé dans l’ensemble, même si j’ai quelques petits reproches à lui faire.

Ce n’est pas totalement ce à quoi je m’attendais. J’imaginais un univers peut-être plus consistant avec des héros quelque peu différents. Mais cela reste une bonne lecture, je ne me suis pas ennuyée et ai été happée dans cette histoire dès le début. Il faut dire que l’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide, assez simple, ce qui m’a permis de bien comprendre l’histoire sans trop de difficulté. Si vous voulez vous lancez dans la VO, il n’y a aucun souci avec celui-là, après tout dépend de votre niveau évidemment.

Le point fort de ce livre est qu’il rentre directement dans le vif du sujet, on ne tourne pas autour du pot quant à la relation entre les différents personnages, leur lien, le fait qu’Audra ait sauvé Vane, même si elle déforme quelque peu la réalité pour diverses raisons. Assez rapidement, elle lui avoue la vérité aussi ce qui permet d’avoir par la suite des renseignements sur le monde des sylphides, ces élémentaires du vent. Je dois dire que tout ça m’a beaucoup intéressé et les informations arrivent petit à petit pour se faire une bonne idée du monde dans lequel nous progressons. Il faut bien en informer Vane qui ne sait rien de tout ça.

L’univers des sylphides est vraiment intéressant, je n’ai pas lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet, donc j’étais curieuse de voir ce que l’auteur allait en faire. Lorsque les premières explications arrivent, j’ai pu me faire une meilleure idée de ce monde si particulier et j’ai bien aimé ce qu’elle en a fait ; que ce soit à travers les chants ou les différentes sylphides qui ont des particularités bien précises. Ce qui aura forcément un impact dans l’histoire. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas tout spoiler et laisser un peu de mystères.

Au niveau de l’intrigue, dans l’ensemble, c’est plutôt bon, même si j’ai trouvé à un moment donné, vers la moitié, qu’il y avait un petit flottement où il ne se passait pas grand-chose. Mais ce n’est que pour mieux repartir ensuite et avoir une fin beaucoup plus intéressante car l’action se retrouve concentrée ici. Ce qui en un sens est plutôt logique et heureusement, sinon s’il ne se passe rien dans la fin, il n’y a pas grand intérêt. C’est une histoire assez simple et j’imaginais davantage de problèmes et de surprises. Là, dans l’ensemble les révélations peuvent être devinées aisément, on s’y attend mais ce n’est pas trop dérangeant, ce n’est pas ça les défauts que j’ai pu relever.

Il faut bien les prendre en compte, c’est pourquoi j’en parle et ce qui explique pourquoi ce livre n’est pas un coup de cœur. Il faut savoir les reconnaître quand il y en a, je ne vais pas mentir en disant qu’il est parfait. Pour en avoir discuté un peu avec Secret Forbidden World après lecture, il est vrai que parfois on peut tomber dans le cliché et un léger manque de cohérence.

En effet, on nous présente une héroïne forte qui  doit parfaire l’enseignement de Vane et de l’autre qui se retrouve faible et fragile et qui a besoin de protection. Ce revirement de situation n’est pas très logique, il faut l’avouer. C’est un petit peu dommage car le côté fort et indépendant d’Audra était pourtant intéressant et faisait aussi l’intérêt du livre. Cela change que ce soit la fille qui enseigne tout ça, qui soit la gardienne et protectrice et non le gars. Et ensuite, on retombe dans ce qu’on voit souvent.

Mais cela dit, Vane et Audra restent deux personnages intéressants. La narration partagée entre les deux nous permet d’en savoir plus à la fois sur l’univers mais aussi sur eux et leurs sentiments. Le premier a vécu un moment tragique dans son enfance, ce qui l’a rendu orphelin et fait oublier un certain nombre de choses. Il rêve sans cesse de cette jeune fille brune qu’il retrouve des années plus tard et comprend qu’elle est bien réelle. Quant à Audra, on voit qu’elle vit avec un poids sur le cœur et met du temps à se confier et se dévoiler. en même temps, quand on voit son entourage, sa vie, ce n’est pas très étonnant. Cela la rend plus humaine, bien qu’elle ne le soit pas et on ne peut que s’attacher à elle.

La partie romance est un peu trop facile à mon goût. Elle est amenée peut-être trop rapidement et aurait pu être davantage développée, à un moment donné cela tombe presque comme un cheveu sur la soupe, c’est dommage. Surtout quand on voit le début de l’ouvrage, ça aurait pu être intéressant de faire durer et de mieux montrer l’évolution des sentiments. Mais bon, on va dire que ça passe encore.

En bref, une lecture plutôt sympathique dans l’ensemble, un univers intéressant même si peut-être pas encore suffisamment développé, pas autant que son autre série que j’avais adoré. L’intrigue est plutôt bonne dans l’ensemble même si assez simpliste qui fait que l’on s’attend à pas mal de choses. Quant aux personnages, ils sont sympathiques et attachants, même si j’aurai aimé une héroïne plus forte et indépendante, telle qu’on nous la présente au début et une romance moins facile. Même si je pointe des défauts, j’ai tout de même aimé ma lecture et lirai la suite avec plaisir pour savoir ce qui arrive à Vane et Audra.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Asynchrone de Fabien Clavel

Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard de Laëtitia Constant

Concours Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard [TERMINE]