Manigances et coups tordus de Marc Dubuisson et Régis Donsimoni (Hector 1)

 Quatrième de couverture

Pour Noël, Luce voulait une encyclopédie. À la place, ses parents lui ont offert un drôle d'animal doué de parole appelé Hector. Dès son arrivée, celui-ci a dévoilé ses objectifs : conquérir la planète et asservir l’humanité. Malheureusement, quand on mesure un mètre, qu'on ressemble à une peluche et qu'on est surtout doué pour d'hilarantes catastrophes, tout ne se passe pas toujours comme prévu...
Mon avis

Quand le parangon cherche à dominer le monde…
Découvrez Hector et ses plans machiavéliques pour le meilleur et pour le pire…
Mais surtout pour le rire !

Voici une BD très originale qui m’aura plu. Une de mes collègues l’avait mis en coup de cœur, je dois avouer que la couverture ne m’attirait pas spécialement mais bon, si c’est un coup de cœur c’est qu’il doit être vraiment bien. Alors je finis par me lancer dans cette petite BD jeunesse et là… Révélation. C’est absolument génial.

Manigances et coups tordus est une BD qu’il faut à tout prix découvrir parce que c’est drôle, rafraîchissant, quelque peu cynique étant donné qu’Hector cherche à dominer le monde et asservir l’humanité. Mais vu que ses plans sont quelque peu déjoués d’une manière ou d’une autre, c’est juste hilarant. Les blagues sont bien trouvées, cela fonctionne bien. Au fur et à mesure des pages, on voir le lien entre chaque blague, le temps qui passe mais il s’agit surtout de planches indépendantes, pas une seule et même histoire en tant que telle tout le long du livre.

source image
J’ai vraiment passé un très bon moment en compagnie d’Hector mais aussi de Luce et ses parents. D’ailleurs à ce propos, j’ai beaucoup aimé le parti pris de l’auteur et de la manière dont s’est tourné, c’est intelligent. Luce a été bien déçue de ne pas avoir de livres pour son Noël (que je la comprends !) mais en même temps, il aurait été dommage de passer à côté d’Hector, ce parangon (sorte de chien un peu nounours) qui est quelque peu mégalomane avec ses plans de conquêtes. Il est juste génial. Par certains aspects, il me fait penser à Minus et Cortex (dessin animé des années 90, dans les Animaniax), on retrouve le même principe de la conquête du monde sans jamais y parvenir… ou encore plus récent, je pourrai le comparer à Mortelle Adèle qui est une BD jeunesse tout aussi drôle et cynique.

Les dessins sont assez agréables, j’aime bien ce type de graphisme dans la BD jeunesse. Après les goûts et les couleurs, c’est subjectif, je vous laisse seul juge pour cela en vous montrant une planche et aussi découvrir le personnage d’Hector dans toute sa splendeur !

En bref, ce premier tome d’Hector est juste génial, j’ai beaucoup aimé découvrir ce parangon avec ses folies des grandeurs. Un humour un peu cynique du fait des plans d’Hector mais en même temps, il a encore du chemin à parcourir avant d’atteindre son objectif. Quant à Luce elle est attachante et adorable, un duo assez comique. Une BD à découvrir de toute urgence !

A partir de 8/9 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Piégés entre les murs de la nuit d’Hubert Ben Kemoun (Piégés 2)

Le coeur en braille de Pascal Ruter (Le coeur en braille 1)

En équilibre d'Anne Plichota et Cendrine Wolf (Les 5/5, tome 1)