Yannis de Florence Hinckel (U4)

Quatrième de couverture

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout– peut-être qu'il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d'assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger... Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s'accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Nathan et Syros de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien aimé.

Alors avant de donner mon avis sur ce tome en particulier, je vais faire un petit topo sur l’ensemble de la série. Il faut s’avoir que U4 a été écrit par 4 auteurs : Carole Trébor, Vincent Villeminot, Florence Hinckel et Yves Grevet. Chacun de ces auteurs a créé un personnage en particulier au sein d’un même univers, avec une même situation, à savoir un virus, U4 qui a décimé une bonne partie de la population et où 4 adolescents vont devoir survivre et se retrouver à Paris, le 24 décembre, rendez-vous fixé par Khronos, le maître du jeu de Warriors of Times.

Nous suivons donc chacun de leur héros : Jules, Stéphane, Yannis et Koridwen dans leur histoire avec une fin alternative pour chaque volume et où les 4 personnages vont finir par se rencontrer à un moment donné dans leur propre livre.

Il faut s’avoir également qu’il n’y a pas d’ordre de lecture précis, raison pour laquelle je n’ai pas donné de numéro de tomaison, puisque la situation de départ et de fin reste la même, l’action étant simultanée pour chacun de nos héros mais dont le final va différer, d’où la fin alternative.

*-*-*

Yannis est le 3e volume de la série U4 que je lis et je dois avouer qu’il est plutôt pas mal, peut-être pas mon préféré mais il reste intéressant à lire et à découvrir.

Comme pour les deux précédents nous découvrons dans une première partie tout seul Yannis avec son chien qui doit survivre seul à Marseille. Très rapidement, il va prendre la route pour aller vers Paris pour ce fameux rendez-vous donné au 24 décembre par Khronos. Nous suivons donc son épopée qui n’est pas des plus simples non plus et ensuite sa rencontre avec Stéphane, que j’avais pu en grande partie découvrir à travers les yeux de celle-ci.

C’est donc une redite assez rapide puisque j’ai enchaîné les tomes, mais il est vrai que les personnages ne passent pas tant de moment ensemble, du coup, on voit ce que chacun fait durant l’absence des autres et je trouve ça intéressant de découvrir comment ils ont rencontré tel ou tel personnage, comment des amitiés ont pu naître, etc.

Yannis est un personnage intéressant et attachant mais j’ai trouvé dommage que l’auteur n’aille pas au bout de son idée qui était plutôt surprenante d’ailleurs. Je ne m’attendais pas du tout à cela concernant Yannis, surtout pas après ce que j’avais pu voir à travers les yeux de Jules ou Stéphane.

Durant la première partie où Yannis est seul, on voit un certain aspect de sa personnalité qui s’étiole à mesure des pages et qui disparaît totalement lorsqu’il rencontre Stéphane. On peut comprendre pourquoi mais j’ai trouvé cela trop facile de s’en débarrasser aussi vite parce qu’elle est là. Je pense que ça aurait pu être intéressant de continuer avec cet aspect-là et justement voir comment le personnage pouvait évoluer, notamment sa relation avec Stéphane.

Il est toujours étonnant de constater que lorsque l’on lit un livre d’un point de vue, on ne s’imagine pas totalement les réactions des autres personnages durant ce même moment. Quand dans Stéphane j’ai lu certaines choses, avec Yannis, j’ai découvert l’envers du décor et j’ai été plutôt surprise de certains événements, je n’avais pas compris ça. D’où l’intérêt de lire tous les tomes de cette série car même si on lit une énième fois la même histoire avec les mêmes grandes révélations, on y découvre toujours de nouvelles choses qui relancent l’intérêt de la série.

A travers les différents tomes, on voit aussi la réaction de chaque personnage face à la grande révélation du livre et on remarque à quel point ils sont tous différents. Certains gardent espoir jusqu’au bout malgré tout, avec la conviction que tout peut s’arranger.

En bref, avec Yannis j’ai pu voir l’histoire sous un autre angle qui apporte des informations supplémentaires sur ce que je savais déjà après avoir lu 2 tomes. Yannis est un personnage intéressant mais il est vrai que j’aurai aimé que l’auteur aille plus loin dans sa démarche et exploite plus la particularité de Yannis plutôt que de l’abandonner avec autant de facilité, même si c’est explicable. Un livre plutôt entraînant qui m’aura malgré tout fait passer un bon moment. Je suis désormais curieuse de découvrir le « dernier tome » Koridwen qui promet de belles choses.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot