Les Gouttes de Dieu, vol. 1 de Tadashi Agi et Shu Okimoto

Quatrième de couverture

Lorsque le prestigieux œnologue Yutaka Kanzaki décède, son testament est clair : son extraordinaire cave reviendra à celui de ses deux fils qui résoudra 12 énigmes concernant 12 vins. Il découvrira alors un 13e et mystérieux vin, inconnu de tous, surnommé « Les Gouttes de Dieu ».
Une chasse au trésor sous forme d’enquête policière va confronter les deux frères aux caractères et parcours opposés…
Mystères et investigations se succèdent autour des crus les plus prestigieux, pour les deux frères ennemis qui se livrent à une véritable course-poursuite.

Mon avis

Afin de parfaire ma culture Manga, je me suis lancée dans cette fameuse série qu’est Les Gouttes de Dieu, dont le sujet principal est le vin.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour savoir à quoi s’en tenir.

Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre du fils de Yutaka Kanzaki, Shimizu qui travaille pour une firme dans la bière. Dégouté par son père du vin, alors que celui-ci n’a jamais pu en boire une seule goutte, va pourtant devoir faire ses preuves pour récupérer l’héritage familial et montrer qu’il est le digne fils de son père en tant qu’œnologue. Mais cela ne va pas être sans difficulté puisqu’il se retrouve face à un adversaire redoutable, un célèbre œnologue, Issei Tomine, qui a davantage de chance pour découvrir les fragrances des différents vins. Afin de l’aider dans sa tâche, Shimizu va apprendre auprès d’une apprentie sommelière et de son maître les subtilités qui existent autour du vin. Mais le jeune Shimizu est loin d’être un novice en la matière…

Il n’est nul besoin de s’y connaître en vin pour apprécier cette série puisque tout est bien expliqué et comme Shimizu qui ne s’y connaît rien, les différents personnages que nous rencontrons en même temps que lui, vont lui faire des petits cours afin de comprendre la logique qui existe autour du vin (qualité, prix, origine, etc.). C’est vraiment intéressant mais il est clair qu’une personne s’y connaissant en vin pourra davantage apprécier, tout cela lui parlera et évoquera plus qu’une personne n’en buvant pas (comme moi…) et qui ne saurait pas faire la différence entre deux vins.

L’intrigue est bien menée, tout se met en place pour présenter les différents personnages qui auront un rôle à jouer dans toute cette affaire. L’action en soi est plutôt lente mais on se laisse bercer par cette ambiance et univers qu’est œnologie, donc on n’a pas le temps de s’ennuyer, les informations sont nombreuses et tout comme Shimizu, il faut les assimiler.

Quant aux dessins, je les trouve assez sympathiques, c’est assez détaillé, plus académique au même titre que les Cesare ou Ad Astra.

En bref, ce premier tome des Gouttes de Dieu est vraiment intéressant, j’ai beaucoup aimé suivre cette histoire, même si je doute la poursuivre. J’avoue que le nombre de tomes me refroidit quelque peu (il y en a 38 à l’heure actuelle) et qu’il s’agissait avant tout pour moi de découvrir plus que de me lancer dans une série complète. Mais je vous recommande, si l’univers du vin vous intéresse.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ikebana de Céline Landressie (Rose Morte 4)

Les Flammes du destin de Sarah Raughley (The Effigies 1)

Séduction maudite de Stéphane Soutoul