Princesse Seconde de Hiawyn Oram et Tony Ross


Quatrième de couverture

De superbes illustrations de Tony Ross pour une histoire pétillante, qui raconte avec humour qu’il n’est pas toujours facile d’être la seconde enfant de la famille…

Mon avis

Suite au Photo Book Challenge lancé par Neverland, je devais le 4e jour montré un livre qui a marqué mon enfance. J’ai choisi cet album Princesse seconde car je me souviens que je le lisais beaucoup petite, une fois que j’ai appris à lire parce que je l’ai reçu en cadeau de fin d’année lors de ma 3e année de maternelle. Si j’ai une preuve, ma maîtresse de l’époque l’a dédicacé ! (pour ceux que ça intéresse c’était en 1995).

Princesse seconde raconte l’histoire de cette famille royale qui a deux petites filles, Princesse Première qui est aussi blonde que Princesse Seconde qui est rousse et semble moins jolie, moins apprêtée que la première. Elle semble être le larbin de Princesse Première ce qui ne lui plaît pas alors elle décide un jour de se débarrasser de sa sœur d’une manière ou d’une autre pour devenir enfin Princesse Première et avoir tous les privilèges que l’on acquiert lorsque l’on est l’aînée. C’est ainsi qu’elle va voir le loup, l’ours et enfin la cuisinière qui accepte enfin de l’aider à une certaine condition mais évidemment, le larcin de Princesse Seconde va être découvert…


Je ne raconte pas la fin de l’histoire pour ne pas tout spoiler mais c’est plutôt bien fait et amusant. On retrouve le schéma de l’arroseur arrosé d’une certaine manière. Cela nous apprend le fait qu’il ne faut jamais comploter ou faire de mauvaises choses car cela finit toujours par nous retomber dessus. Tout finit par se savoir. Le roi et la reine, plutôt conciliant vont même trouver une solution pour que Princesse Seconde ne se sente plus mal.


C’est une histoire intéressante car bien souvent, attention, je ne dis pas que c’est tout le temps le cas, mais il y a un ressenti des cadets d’être moins important par rapport à leurs aînés parce qu’ils sont arrivés après. Le constat inverse peut aussi se ressentir, que le dernier arrivé est plus choyé que le premier qui est plus grand. Cette histoire permet de montrer que les deux enfants ont la même importance aux yeux de leurs parents qui vont trouver une solution pour plus d’équité.

Quant aux illustrations, Tony Ross est très célèbre, c’est un graphisme que l’on reconnaît sans mal et que j’apprécie beaucoup. Cela a un côté ancien (l’album date de 1994 quand même…) mais c’est toujours d’actualité car j’ai vu qu’il existait une série pour les petits : Petite princesse et pour ceux qui sont plus grand La princesse pas si petite qui ressemble beaucoup à Princesse Seconde dans le graphisme.


En bref, Princesse Seconde est un album que j’adorais petite c’est dommage qu’il n’existe plus mais bon, il y a d’autres albums tout aussi chouette à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot