La perle rare de Laura Lee Guhrke (Les héritières américaines 1)

Quatrième de couverture

Comment marier un marquis orgueilleux, libertin et sans fortune ?
Dans les salons de la bonne société londonienne, un faux pas ne pardonne pas. C’est pourquoi lady Belinda aide les jeunes Américaines en quête d’époux à éviter les erreurs de débutantes, et à reconnaître la perle rare : un lord fiable, sérieux, dont le titre leur assurera un avenir glorieux. L’exact opposé de ce lord Trubridge, qui vient lui demander sans détour un riche parti pour renflouer ses caisses. C’est bien mal la connaître, car Belinda n’a aucune intention de sacrifier ses principes à un tel cynique.

Mon avis

La perle rare est l’un des trois premiers romans à paraître dans la nouvelle collection de Harlequin : Victoria dont je vous avais fait une présentation brève ici. Voulant lire un livre rapide et sans prise de tête, mon choix s’est porté sur ce livre là. Le choix a été simple, j’ai pris le plus petit des trois livres de la collection et c’était aussi celui dont je ne me souvenais le moins de l’histoire, ce qui permet donc de me laisser totalement emporter sur l’histoire sans a priori ou idée de ce que j’allais pouvoir y trouver.

Comme quoi parfois ça a du bon parce que j’ai pleinement profité de cette histoire, découvrant au fur et à mesure les tenants et les aboutissants de toute cette affaire pas banale. J’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Belinda et lord Trubridge qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs. Il s’agit d’une romance historique se déroulant en Angleterre sous la Régence (normal me direz-vous étant donné la collection) et l’on retrouve bien là toutes les étiquettes et protocoles qui semblent énerver un certain lord qui n’a pas le temps à perdre en convenance.

En effet, lord Trubridge n’a plus rien et doit au plus vite se trouver une épouse avec une belle dot pour survivre. C’est pourquoi il va demander de l’aide à Belinda, une marieuse qui est prête à tout pour éviter le pire des mariages aux jeunes Américaines fraîchement débarquée qui ignorent tout des convenances à l’anglaise. Mais entre le passé libertin de lord Trubridge et son manque de fortune, difficile pour Lady Belinda d’avoir le cœur de lui trouver une épouse si c’est pour bafouer tous ses principes… Mais la jeune femme a plus d’un tour dans son sac !

Quand on voit les deux personnages en présence, on ne peut que s’attendre à quelque chose d’explosif. Quand on connaît le passé de lord Trubridge, ses frasques, on n’a pas vraiment envie d’en savoir plus, le jugement est déjà fait. C’est ainsi que le voit Lady Belinda mais au fur et à mesure des échanges entre eux, pour le meilleur et surtout pour le pire, on voit qu’il n’est pas tout à fait à l’image qu’elle s’en était faite. Evidemment, sinon ça ne serait pas une belle romance bien romantique à souhait, comme dans Orgueil et préjugés. J’ai d’ailleurs bien aimé la petite référence à ce livre, c’était tout à fait approprié et drôle. On est tout à fait dans ce type d’histoire, entre l’ignorance du passé de chacun, les préjugés dû à des rumeurs font que ces deux personnages n’ont rien à voir l’un avec l’autre et pourtant…

Et pourtant on ne peut que voir l’alchimie qui se crée entre eux qu’il devient difficile d’ignorer à mesure des fréquentations pour trouver une épouse au lord. J’ai adoré voir les échanges entre ces deux-là, c’était juste excellent : entre les jeux de Belinda et leur joute verbale, de quoi passer un bon moment entre rire et « larmes ». Peut-être pas les larmes mais j’avoue avoir eu par moment le cœur serré à mesure qu’on apprend à les connaître, surtout en ce qui le concerne. Il y a une réflexion que Belinda se fait à elle-même suite à des révélations sur son compte qui m’ont serré le cœur et qui donne envie de le prendre dans les bras pour le rassurer et le réconforter. Quand on voit ce que chacun a vécu, on voit que c’est bien souvent la souffrance et la méfiance que cela induit qui les dirige et les fait réagir de manière parfois excessive. Mais c’est ce que l’on a vécu qui nous forge et font ce que l’on est aujourd’hui, donc cela n’a rien d’étonnant.

Avoir un tel duo est, à mon sens, ce qui fait tout l’intérêt de l’histoire qui en soi est classique, les voir dans un premier temps se détester alors qu’il n’y a pas lieu d’être. C’est vraiment bien fait, le rythme est là, on suit avec grand plaisir cette recherche d’épouse qui pourrait s’avérer bien plus compliquée qu’elle n’en a l’air. Evidemment, on sait comment on va se terminer mais le chemin va être long et périlleux pour en arriver là et j’ai trouvé la fin juste parfaite. C’était mignon et romantique à souhait.

L’écriture de l’auteure est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. La narration, à la troisième personne, nous permet de suivre les deux personnages et d’avoir ainsi accès à leur action et pensée. Nous nous rendons évidemment compte qu’il se passe quelque chose entre eux, même si chacun refuse de l’admettre en présence de l’autre. C’est parfois très frustrant mais en même temps c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce livre, de les voir s’amuser au dépend de l’autre, surtout Lady Belinda qui a plus d’un tour dans son sac ou bien assister à des joutes verbales exquises. C’est vraiment tout ce que j’aime dans les romances, quand c’est long et compliqué, quitte à frustrer un petit peu devant tant d’aveuglement !

En bref, La perle rare est une romance historique que j’ai adorée. Cette collection démarre très bien pour moi. L’histoire est bonne et bien menée avec son lot de problèmes, de sentiments compliqués entre deux personnages butés et aveugles. De quoi mettre nos nerfs à rude épreuve mais c’est ce qui fait tout l’intérêt de cette histoire. Les personnages sont attachants et géniaux et il me tarde de lire la suite !

Commentaires

  1. J'en prends note, tu me donnes envie de le découvrir :D

    RépondreSupprimer
  2. Hey ! ^^ Ton article me donne très envie de lire ce livre et de découvrir la suite ! Cette histoire a l'air d'être légère et intéressante.. Super chronique ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D j'ai vraiment adoré ce roman et la suite est différente mais bien sympa aussi. J'espère que ça te plaira si tu viens à les lire :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Mais où est donc Hippo ? de Nicolas Piroux