Memorex de Cindy Van Wilder

Quatrième de couverture

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l'île familiale. Un an qu'Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s'est muré dans une indifférence qui la fait souffrir.
Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l'île : c'est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancœurs que Réha ressasse depuis un an.
Au cœur de l'énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Mon avis

Ayant beaucoup apprécié la précédente série de l’auteure, j’étais très curieuse de la redécouvrir dans un autre registre. Avant de commencer Memorex, j’ignorais tout du sujet, je voulais vraiment me lancer à l’aveugle, sans a priori sur ce livre et je dois dire que j’ai bien fait car ce livre a été une très bonne surprise, j’ai beaucoup aimé.

Memorex est une sorte de huis clos sur fond de problèmes familiaux dans un monde futuriste. Il y a un an de cela, la mère de Réha, l’héroïne et narratrice du livre, a été tuée dans un attentat à sa fondation, Breathe. Un an plus tard à la date de la mort de leur mère, Réha et son frère jumeau vont retrouver leur père sur leur île privée pour se retrouver et continuer à faire leur deuil. Sauf que de nombreuses questions sont encore sans réponse au sujet de cette mort et Réha est loin de s’imaginer ce qui a bien pu arriver lors de cette nuit terrible qui a fait basculer sa vie.

L’écriture de l’auteure est toujours aussi agréable à lire, très fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, et quelle histoire… J’étais loin d’imaginer tout cela en commençant ce livre. J’ai beaucoup aimé la manière dont les événements nous étaient révélés. Memorex est un roman qui est construit sur deux temporalités. On suit d’une part le présent avec Réha qui va aller sur l’île et d’autre part des événements qui se sont déroulés plusieurs années auparavant ou au moment de l’attentat, un an plus tôt qui nous permettent de comprendre comment on a pu en arriver là et aussi de voir dans quel univers on se trouve. L’avantage est que la police d’écriture diffère lorsque l’on est au passé ce qui nous permet de constater visuellement ce changement de temporalité, j’avoue que c’est plutôt pratique que si on n’avait qu’un signalement par une date. Cela évite de se perdre et de savoir où l’on en est.

L’intrigue est vraiment bonne et bien menée. Les informations arrivent petit à petit et on se rend bien compte qu’il y a quelque chose qui cloche avec la mort de leur mère, que cela cache de grand secret. J’avoue être très friande des secrets de famille dans les livres et de les découvrir un par un. Tout cela est vraiment au cœur de Memorex, donc ça a été une belle surprise pour moi de voir cela mais également de voir que l’auteure mélange les genres, et non ce n’est pas qu’un simple thriller, c’est bien plus que cela… Mais je n’en dirai pas plus pour éviter les spoilers. En tout cas, c’était une très bonne idée et je trouve qu’elle a su bien l’exploiter jusqu’au bout, même si j’avoue que j’aurai aimé en savoir un petit peu plus sur ce principe, savoir comment ils en sont arrivés là, mais ce n’était pas le sujet du livre en soi donc ce n’est pas gênant. Mais j’avoue que pour cet aspect du livre, j’en aurai voulu plus… Je suis bien mystérieuse mais je n’ai pas envie de spoiler LA révélation du livre, ça n’aurait aucun intérêt pour vous de le lire ensuite. J’espère néanmoins attirer votre curiosité…

Cindy Van Wilder sait maintenir son suspense jusqu’au bout et jusqu’aux dernières pages nous avons des rebondissements et des surprises pour notre plus grand plaisir. Le lecteur est ainsi tenu en haleine tout du long. Alors certes c’est assez lent comme procédé, surtout avec ce va et vient temporel mais ce n’est pas pour cela que c’est ennuyeux bien au contraire. Je trouve que cela confère une certaine atmosphère lourde et pesante car on voit bien que l’on nous cache des choses.

Les personnages sont vraiment intéressants, que ce soit Réha, la narratrice de l’histoire qui se retrouve encore traumatisée par la mort de sa mère et de cet attentat même s’il y a des zones de flou dans son esprit ou encore son frère et son père. Sa relation avec son frère a profondément changé ce qui la chagrine, d’autant plus qu’ils sont jumeaux et ont toujours été fusionnels. On voit que cette famille a de nombreux problèmes mais on est loin de s’imaginer jusqu’à quel point.

En bref, Memorex est un roman vraiment très prenant que j'ai beaucoup apprécié. C’est un huis clos qui va nous permettre d’en apprendre plus sur cette famille et de voir jusqu’à quel point les secrets peuvent s’avérer dangereux, surtout ceux-là… Je ne veux pas trop en dire pour éviter tout spoiler mais en tout cas, cela a été une très bonne surprise pour ma part, l’univers est vraiment intéressant. Je vous conseille donc vivement de le lire !

En partenariat avec

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

La Belle Sauvage de Philip Pullman (La Trilogie de la Poussière 1)

Un jour, je serai pompier de Quentin Gréban

Sans raison apparente de Charlotte Bousquet

Mais où est donc Hippo ? de Nicolas Piroux